Le bénévole : force vive des organisations communautaires


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 057
Date de publication : 12/96
Commande no. 96-018
Dernière révision :
Situation : Traduction de la fiche no 96-017, «The Heart of Community Organizations »
Rédacteur : Jane Muegge - Direction des organisations et des services ruraux/MAAARO; Nancy Ross - Direction des organisations et des services ruraux/MAAARO

Table des matières

  1. Introduction
  2. Apport des bénévoles à l'organisation
  3. Pourquoi faire du bénévolat?
  4. Qu'est-ce que la motivation
  5. Quatre moyens de motiver les gens
  6. Milieu motivant
  7. Motiver un motivateur
  8. Les droits du bénévole
  9. Les devoirs du bénévole
  10. La Reconnaissance - Est-elle vraiment nécessaire?
  11. Sources de référence

Introduction

Les bénévoles sont la ressource la plus importante qu'aient les organisations communautaires. L'aptitude des gens à travailler ensemble avec coeur à l'enrichissement de leur collectivité et à leur épanouissement personnel est quelque chose de précieux.

Le portrait du bénévole a évolué au fil des années. Fini le stéréotype de la femme au foyer qui, à un certain âge, se retrouve avec beaucoup de temps à elle. De nos jours, les bénévoles sont des personnes de toutes conditions sociales : depuis l'adolescent ou l'adolescente qui apprend à devenir responsable en prenant soin d'animaux blessés, jusqu'au cadre qui fait bénéficier un groupe de ses compétences en gestion, en passant par la personne retraitée qui prend plaisir à son nouveau rôle de lecteur ou de lectrice à la bibliothèque municipale.

Idéalement, le bénévole a le sentiment que le temps et l'énergie qu'il consacre à l'organisation profitent à cette dernière tout en lui permettant de vivre une expérience enrichissante sur le plan personnel. L'activité ne fait alors que des gagnants.

Apport des bénévoles à l'organization

  • crédibilité - du fait qu'ils ont peu d'intérêts financiers dans l'organisation, les bénévoles sont un atout sur le plan des relations publiques;
  • objectivité - au niveau surtout de la prestation de services;
  • vigueur nouvelle;
  • compétences et connaissances spécialisées;
  • opinion publique sur des sujets importants;
  • idées nouvelles propices à l'enrichissement des programmes existants;
  • souplesse favorable à la concentration sur une activité ou un problème donné;
  • critique et opinion constructives;
  • points de vue nouveaux - le « sang neuf » contribue à maintenir la vitalité d'une organisation;
  • possibilité de partager la charge de travail;
  • possibilité d'étendre les services offerts;
  • contact immédiat avec la collectivité.

Pourquoi faire du bénévolat?

  • pour aider les autres et participer au mieux-être de la collectivité;
  • pour mettre ses compétences à profit dans un cadre nouveau;
  • pour acquérir une expérience de travail;
  • pour se faire des amis, connaître des gens;
  • pour se réaliser et avoir le sentiment de sa propre valeur;
  • pour acquérir de nouvelles compétences;
  • pour respecter les exigences d'un cours ou d'un programme;
  • pour se lancer un défi;
  • pour travailler à une cause;
  • pour faire reconnaître ses talents;
  • pour contribuer à améliorer la qualité de vie au sein de la collectivité.

Qu'est-ce que la motivation?

Il n'y a pas vraiment de secret à la motivation... il s'agit simplement de laisser faire aux gens ce qu'ils aiment et sont capables d'accomplir.

On peut comparer la motivation à :

  • une montre - une fois qu'on a pris le temps de la remonter, elle fonctionne d'elle-même pendant des jours;
  • une poussée d'adrénaline - elle vous donne l'énergie qui vous manque et vous permet de franchir des obstacles;
  • une fleur - elle s'épanouit quand on en prend soin et meurt quand on la néglige;
  • une balle - elle a besoin d'aide pour rebondir.

Les gens sont motivés dans la mesure où ils voient et apprécient ce que l'activité leur apporte.

Quatre moyens de motiver les gens

  1. Donnez-leur une raison de prendre part à vos activités.
  2. Reconnaissez leur apport.
  3. Soyez clair dans l'établissement et la communication des objectifs.
  4. Organisez des séances de motivation.

La motivation est une force intérieure très personnelle. Elle donne à chacun l'élan nécessaire pour répondre à ses besoins.

C'est un peu comme une rue à double sens. Lorsque la motivation est grande chez les bénévoles et au sein de l'organisation, cette dernière :

  • atteint ses objectifs,
  • réalise ses plans à court terme,
  • bénéficie du travail d'équipe,
  • profite du résultat final;

de son côté, le bénévole :

  • récolte de la reconnaissance,
  • fait un travail intéressant,
  • acquiert des responsabilités,
  • a un sentiment d'accomplissement.

On ne peut forcer les gens à accomplr des tâches qui ne les intéressent pas.

Milieu motivant

Il faut que le bénévole :

  1. sache quoi faire;
  2. sache comment s'y prendre;
  3. soit à la hauteur de la tâche;
  4. soit disposé à faire ce qu'on lui demande.

Avant de confier un travail à un bénévole, il faut s'assurer que c'est ce qu'il veut faire.

Aidez le bénévole à découvrir sa spécificité...

... puis aidez-le à passer d'un niveau de confiance à un niveau de confiance supérieur. Aidez-le pendant ses périodes d'hésitation.

Il faut constamment entretenir le moral des troupes et stimuler leur motivation. Voici des trucs pour y parvenir :

  1. Essayez de vous tenir disponible.
  2. Invitez les bénévoles à communiquer avec vous.
  3. Faites assister salariés et bénévoles à vos réunions.
  4. Ne dépréciez jamais ni vos salariés ni vos bénévoles.
  5. Quand il vous faut réprimander quelqu'un, choisissez le moment avec soin :
    • ne tardez pas à le faire;
    • faites-le en terrain neutre;
    • soyez précis dans la formulation du problème;
    • touchez à la personne ou serrez-lui la main et dites-lui combien son apport vous est précieux;
    • rebâtissez sa confiance et son estime de soi en louant ses qualités;
  6. sachez reconnaître quand la réprimande a assez duré.
  7. Ne faites pas de favoritisme.
  8. Soyez sensible aux autres.
  9. Soyez honnête et sincère dans vos compliments.
  10. Soyez réceptif aux points de vue et opinions exprimés.
  11. Déléguez sans toutefois vous décharger de vos obligations.
  12. Veillez constamment à votre croissance personnelle ainsi qu'à celle des employés et des bénévoles.

Motiver un motivateur

Il appartient à la personne qui dirige les bénévoles de créer et de maintenir un climat de créativité qui permette aux bénévoles d'unir leurs efforts et de concourir à l'atteinte de buts et d'objectifs compatibles avec leurs valeurs personnelles et celles de l'organisation.

Le principal obstacle à la motivation vient de l'incapacité à cerner ce que les gens recherchent et ce dont ils ont besoin.

Supervisez les bénévoles ou créez entre eux et vous un sentiment de complicité afin qu'ils vous accordent leur appui, vous donnent de l'assurance et contribuent à votre ressourcement.

Le fait même que vous vous souciez des autres vous oblige à vous ménager afin d'avoir encore l'énergie, la force et les ressources nécessaires pour répondre à l'appel lorsqu'on aura besoin de vous.

Les droits du bénévole

Le bénévole a le droit :

  • d'être traité comme un collègue, et non comme quelqu'un qui travaille gratuitement;
  • de se voir confier une tâche compatible avec ses préférences personnelles, son tempérament, sa formation et ses compétences;
  • de suivre un programme de formation bien structuré et d'être supervisé;
  • de se perfectionner en cours d'emploi et de revoir les connaissances acquises lors des séances de formation initiales afin d'accéder à des responsabilités accrues;
  • d'être guidé et orienté intelligemment;
  • d'obtenir de l'avancement et de vivre une gamme d'expériences par des promotions lui conférant davantage de responsabilités;
  • d'être entendu, d'avoir voix au chapitre pour ce qui est de la planification, de se sentir libre de faire des suggestions, de voir ses opinions accueillies avec respect;
  • de se voir exprimer de la reconnaissance sous forme de promotions et de gratifications ou de marques d'appréciation s'inscrivant dans le quotidien.

Les devoirs du bénévole

Le bénévole a le devoir :

  • d'être sincère dans le service qu'il rend et de croire en la valeur (le bien-fondé) des tâches qu'il accomplit;
  • d'être loyal envers l'organisation et son personnel;
  • d'entretenir auprès du public l'image de dignité et d'intégrité de l'organisation;
  • de comprendre le travail qu'on lui confie;
  • d'accomplir ses tâches promptement, de façon fiable, au mieux de ses capacités;
  • d'être disposé à apprendre et à participer à des programmes d'orientation et de formation, et de continuer à se perfectionner en cours d'emploi;
  • d'accepter les conseils et les décisions des coordinateurs;
  • d'entretenir des rapports de travail harmonieux avec les autres et de respecter les limites de ses responsabilités;
  • de faciliter la supervision en se prêtant à des auto-évaluations et en ne craignant pas de poser des questions.

On peut percevoir les droits du bénévole comme les devoirs de l'organisation, et les devoirs du bénévole comme les droits de l'organisation.

L'organisation a le devoir de veiller à ce que ses bénévoles soient bien traités. C'est d'ailleurs le meilleur moyen pour elle d'amener ces derniers à fournir des efforts supplémentaires et à faire du bon travail.

Quand on comprend ce qui incite une personne à faire du bénévolat, on est plus à même de lui confier des tâches qui lui conviennent.

La Reconnaissance - Est-elle vraiment nécessaire?

Les bénévoles sont des gens de valeur qui méritent qu'on leur témoigne de la gratitude pour le temps et l'énergie qu'ils consacrent à l'organisation. Le bénévole devrait toujours être encouragé à profiter de ses activités au sein de l'organisation pour s'améliorer, apprendre et se réaliser, même si cela oblige parfois à accepter le fait qu'on puisse bien ne pas avoir affaire au candidat idéal pour le poste.

Témoignages officiels - Un tel témoignage de reconnaissance est important pour le bénévole. Sa bonté mérite d'être soulignée publiquement (notamment au cours de banquets ou de conférences de presse).

Témoignages dénués de caractère officiel - Cette forme de témoignage de reconnaissance est encore plus importante. Elle consiste à remercier le bénévole individuellement au moyen d'une rencontre, d'un appel, d'une lettre, etc.

On peut comparer l'expression de la reconnaissance à un iceberg. Les témoignages officiels constituent la partie visible de l'iceberg et les témoignages tout simples, l'importante masse immergée. Cette analogie illustre bien quel type de manifestation mérite le plus d'efforts.

Les marques de reconnaissance et d'encouragement sont essentielles à la motivation et au maintien d'une participation active. Voici des points importants sur la façon d'exprimer cette reconnaissance :

Soyez spontané - Exprimez votre gratitude ou votre reconnaissance sur-le-champ. Les paroles qui viennent plus tard dans la journée ou l'année perdent l'essentiel de leur pouvoir motivateur.

Soyez sincère - Il vaut mieux se taire qu'être faux.

Soyez précis - Un discours trop vague ne donne pas à l'interlocuteur l'impression que vous êtes bien au fait de ses réalisations.

Montrez-vous reconnaissant - Par une poignée de main, un petit compliment.

Utilisez le language non verbal - Illuminez votre visage d'un sourire, ajoutez de l'expression à votre physionomie, à vos gestes.

Sortez des sentiers battus - Recourez à diverses méthodes pour souligner l'apport des bénévoles.

Soyez capable de rire - Soyez humains!

Il y a une foule de moyens de saluer les efforts des gens. En voici quelques-uns : sourire, mot de remerciement, bulletin, communiqué, remboursement des dépenses lorsque cela est possible, insigne d'identité, lettre d'appréciation, banquet, carte soulignant une occasion spéciale, calendrier, service de garderie, pique-nique...

Suggestions de remue-méninges : Dressez la liste des passe-temps des bénévoles et des choses qui les intéressent.

  • Que lisent-ils?
  • Comment s'habillent-ils?
  • Qu'aiment-ils cuisiner?
  • Qu'ont-ils mentionné au hasard d'une conversation?
  • Quels sont leurs moments libres?
  • Aiment-ils les sports?

Les réponses à ces questions vous permettront de découvrir des moyens de témoigner votre reconnaissance avec chaleur et créativité.

Sources de référence

Volunteers: How to Find Them, How to Keep Them. Deuxième édition, Vancouver Volunteer Centre, 1990.

Moore, Larry F. Motivating Volunteers. Vancouver Volunteer Centre, 1985.

Skills for Working Together. Pennsylvania State University, University College of Agriculture Co-operative Extension Services.

Volunteer/Staff/Client Relationships. Ontario Association of Volunteer Bureau/Centres, Toronto (Ontario).


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca