2009 Guide des odeurs MSNA dans le cadre du Règlement de l'Ontario 267/03 pris en application de la Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs

Partie 7 - Test d'évaluation des odeurs : Échantillonnage

Table des matières

  1. Échantillonnage de MSNA liquides
  2. Échantillonnage de MSNA solides

L'échantillonnage des MSNA aux fins d'un test d'évaluation des odeurs est très important. Les caractéristiques des MSNA peuvent varier selon qu'elles sont prélevées dans le haut ou le fond du réservoir d'entreposage ou de la lagune. Les caractéristiques des odeurs peuvent également varier selon la durée d'entreposage des MSNA. Il faut donc obtenir un échantillon qui est représentatif des MSNA qui seront épandues sur les terres.

La méthode d'échantillonnage utilisée dépendra du test d'évaluation des odeurs effectué et cette information doit faire partie de la trousse de renseignements soumise au directeur.

7.1 Échantillonnage de MSNA liquides

Les matières liquides (<18 % de solides) peuvent poser des défis spéciaux en ce qui concerne le prélèvement d'échantillons représentatifs. La plupart des matières liquides qui pourraient être épandues sur des terres sont des suspensions plutôt que de vrais liquides et elles ont tendance à se déposer en couches ayant une densité et un contenu en éléments nutritifs variés. L'échantillon doit être prélevé de façon à représenter tout le volume de la matière. Dans la plupart des cas, la matière devra être remuée avant d'être épandue pour constituer un mélange relativement homogène. Il est donc plus facile d'obtenir un échantillon représentatif de la matière après avoir bien remué le contenu du réservoir ou de la lagune. Diverses stratégies d'échantillonnage pour divers types d'entreposage sont présentées dans le protocole d'échantillonnage et d'analyse du 14 septembre 2009 qui a été incorporé par renvoi dans le Règl. de l'Ont. 267/03.

7.2 Échantillonnage de MSNA solides

Des échantillons représentatifs de MSNA solides doivent être prélevés à diverses profondeurs dans l'empilement ou l'installation d'entreposage. Ces échantillons doivent être prélevés à au moins six endroits différents pour chaque échantillon composite, à chaque endroit, la matière en surface est enlevée jusqu'à une profondeur minimale de 15 cm en exposant une superficie minimale de 25 cm2. Un échantillon d'environ 400 mL devrait être prélevé à chaque endroit et les six échantillons devraient être mélangés dans un seau propre en plastique pour produire un échantillon composite ayant un volume total suffisant pour permettre d'effectuer le test décrit dans la section 8.0 de ce guide (c'est-à-dire que la profondeur des MSNA dans la chambre de flux doit correspondre à la profondeur des MSNA épandues à la surface des terres). Le mélange est fait manuellement avec la même pelle utilisée pour prélever les échantillons, de façon à couper les plus grosses mottes et à bien mélanger les échantillons. L'échantillon composite qui se trouve dans le seau est ensuite versé dans un contenant en plastique propre fait de polyéthylène haute densité (PE hd avec le symbole de recyclage « 2 ») qui a un couvercle hermétique. Environ 3 cm d'espace libre devrait être gardé dans le contenant pour permettre l'expansion des gaz libérés par les matières. Le couvercle doit être scellé soigneusement pour empêcher des gaz de s'échapper ou de pénétrer dans le contenant.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca
Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 14 septembre 2009
Dernière révision : 14 septembre 2009