2007 Protocole de gestion des éléments nutritifs dans le cadre du Règlement de l'Ontario 267/03, pris en application de la Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs

Partie 12 – Construction et sélection du site

Table des matières

  1. Contenu de matière sèche dans le fumier

12.1 Certificat d'engagement de l'ingénieur

Le Règlement exige que le plan et la construction d'une nouvelle installation permanente d'entreposage des éléments nutritifs, d'un système de BVF et d'une installation de DA ou que l'agrandissement ou le réaménagement d'une installation existante ou d'une partie quelconque de cette installation soient effectués par un ingénieur professionnel ou s'effectuent sous sa supervision. Le certificat d'engagement de l'ingénieur que l'on peut trouver sur le site central des formulaires du gouvernement sera exigé dans tous les cas d'érection ou d'agrandissement d'une installation où le Règlement exige la supervision d'un ingénieur.

12.2 Contenu de matière sèche dans le fumier

Le Règlement fait état de plusieurs emplacements où l'on a recours à la matière sèche du fumier. Le contenu en matière sèche du fumier peut être établi par échantillonnage en consultant l'annexe 1 pour les valeurs moyennes ou en se fiant aux renseignements suivants:

Valeurs moyennes de matière sèche - Pour aider à déterminer si le fumier a un contenu en matière sèche de (≥18 à <30 %), (≥30 à <50 %) ou (≥50 %), on peut suivre les directives de base suivantes:

  1. Types de fumier avec 50 % ou plus de matière sèche
    • toutes les volailles sur litière comme les poulets à griller, les reproducteurs de poulets à griller, les poulettes pour la ponte, les dindons
  2. Types de fumier avec ≥30 % à <50 % de matière sèche qui pourraient vraisemblablement passer à la catégorie ≥50 % avec plus de litière*
    • tous les chevaux
  3. Types de fumier avec ≥30 % à <50 % de matière sèche
    • vaches et veaux de boucherie avec litière
    • chèvres, moutons et lapins avec litière
  4. Types de fumier avec ≥18 % à <30 % de matière sèche qui pourraient vraisemblablement passer à la catégorie ≥30 % à <50 % avec plus de litière*
    • bovins d'engraissement avec litière profonde
    • exploitations laitières avec litière profonde
    • exploitations porcines avec litière profonde
  5. Types de fumier avec ≥18 % à <30 % de matière sèche
    •  poules pondeuses en cage avec convoyeurs ou système de fumier avec litière profonde
    •  exploitations laitières avec litière
    • bovins d'engraissement avec litière
  6. Types de fumier avec moins de 18 % de matière sèche qui pourraient vrais emblablement passer à la catégorie ≥18% à <30 % avec plus de litière* ou en entreposant une portion liquide dans une citerne à fumier liquide**
    • porcs avec litière

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca
Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 20 juillet 2007
Dernière révision : 20 juillet 2007