Biosolides d'égouts - La gestion responsable des éléments nutritifs urbains pour la production de cultures

Table des matières

  1. Les biosolides d'égouts proviennent du traitement des eaux usées municipales
  2. Les biosolides d'égouts contiennent des éléments nutritifs
  3. Les normes provinciales et la gestion sur place garantissent un épandage sans danger des biosolides d'égouts
  4. Les biosolides peuvent augmenter la production agricole
  5. L'épandage de biosolides sur les terres agricoles profite tant aux collectivités rurales qu'urbaines
  6. Traitement des eaux usées municipales
  7. Cultures sur lesquelles on peut épandre des biosolides d'égouts
  8. Distances de séparation
  9. Propriétés des champs et caractéristiques du terrain
  10. Un plan MSNA propre à une exploitation tient compte des besoins des cultures, du territoire et des éléments nutritifs disponibles
  11. Rôles et responsabilités
  12. Ressources additionnelles du MAAARO

Les biosolides d'égouts proviennent du traitement des eaux usées municipales

Des biosolides d'égouts sont créés lorsque des usines municipales de traitement des eaux usées séparent les eaux usées municipales (eaux provenant des systèmes d'égouts, des drains routiers, etc.) en liquide (eau propre qui peut être déversée dans un ruisseau ou une rivière à proximité) et en résidus solides. Ces solides font l'objet d'un traitement additionnel pour réduire la présence de micro-organismes possiblement dangereux et le potentiel d'odeur. Les matières traitées finales sont des biosolides d'égouts. Les biosolides d'égouts qui ne dépassent pas les limites réglementées en matière de contaminants, pathogènes et odeurs peuvent être épandus sur des biens-fonds agricoles en tant que matières de source non agricole (MSNA). Consultez notre page Web sur les MSNA pour plus de renseignements sur l'épandage des MSNA.

Séparation des solides (décantation) dans une usine municipale de traitement des eaux usées

Les biosolides d'égouts contiennent des éléments nutritifs

Les biosolides contiennent des éléments nutritifs et des matières organiques importants et bénéfiques pour la croissance des plantes tels que :

  • de l'azote minéral et de l'azote organique;
  • du phosphore;
  • des micronutriments tels que le zinc, le magnésium et le cuivre.

Ils peuvent également contenir des quantités infimes d'autres éléments tels que l'arsenic, le plomb et le mercure. Les concentrations de ces éléments dans les biosolides d'égouts épandus sur les terres en tant que MSNA sont réglementées par la Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs et le Règlement sur la gestion des éléments nutritifs.

Les normes provinciales et la gestion sur place garantissent un épandage sans danger des biosolides d'égouts

Les usines municipales de traitement des eaux usées reçoivent les eaux d'égouts brutes provenant de sources résidentielles, industrielles et commerciales. Les règlements municipaux sur l'utilisation des égouts aident grandement à contrôler la qualité des déchets bruts qui parviennent aux usines de traitement des eaux usées. Cependant les biosolides traités peuvent quand même contenir des produits chimiques qui ne profitent pas aux cultures mais qui représentent un risque minime pour l'environnement s'ils sont épandus sur les terres agricoles conformément au Règlement

Vue aérienne d'une usine de traitement des eaux usées

Le Règlement sur la gestion des éléments nutritifs a été conçu pour garantir que les biosolides utilisés profitent aux cultures et sont épandus sur les terres agricoles de manière à ne pas dégrader l'environnement naturel ou nuire à la santé des humains ou des animaux.

Le Règlement établit les critères relatifs :

  • à la concentration de 11 métaux préoccupants;
  • à la quantité de matières épandues, à la méthode d'épandage et au moment de l'épandage;
  • aux distances de séparation des zones sensibles, comme les puits, les eaux de surface ainsi que les résidences et entreprises avoisinantes;
  • aux types de sols et de profil de terrain convenables.

Le secret de l'utilisation fructueuse des biosolides d'égouts est la gestion, qui allie :

  • les méthodes d'épandage opportunes;
  • les pratiques de gestion optimales;
  • la planification de la gestion des éléments nutritifs.

Une gestion avisée permettra de tirer le maximum d'avantages des biosolides épandus tout en limitant les risques pour l'environnement ainsi que la santé des humains et des animaux.

Les biosolides peuvent augmenter la production agricole

Lorsqu'ils sont épandus selon le Règlement, les biosolides d'égouts :

  • rendent le sol plus fertile, ce qui élimine le besoin d'engrais commerciaux;
  • ajoutent des matières organiques, ce qui améliore la structure, la rétention d'eau et la perméabilité du sol et diminue les risques d'érosion éolienne et hydrique.

L'épandage de biosolides sur les terres agricoles profite tant aux collectivités rurales qu'urbaines

On utilise les biosolides d'égouts sur les terres agricoles au Canada, aux États-Unis et en Europe depuis plus de 30 ans. L'épandage de biosolides d'égouts sur les terres agricoles est une bonne façon de recycler les éléments nutritifs dans l'environnement et de fournir des avantages économiques et environnementaux aux collectivités.

Traitement des eaux usées Municipales

Schéma illustrant les principaux procédés de traitement employés dans une usine de traitement des eaux usées municipales

Texte correspondant au schéma

Cultures sur lesquelles on peut épandre des biosolides d'égouts

  1. Maïs de grande culture, foin, ensilage préfané, pâturage et gazon commercial
  2. Ces cultures sont bien adaptées à l'épandage d'azote sous la forme de biosolides. L'épandage d'éléments nutritifs tels que l'azote doit être conforme aux recommandations relatives aux cultures.

  3. Céréales
  4. Certains biosolides d'égouts renferment beaucoup d'azote. Veillez à épandre la quantité appropriée d'azote sur les cultures céréalières et conformez-vous aux recommandations relatives aux cultures.

  5. Légumineuses vivaces et soya
  6. Il n'est pas nécessaire d'ajouter de l'azote aux cultures de soya et aux cultures de foin qui contiennent plus de 50 p. 100 de légumineuses. Cependant ces cultures utilisent l'azote disponible plutôt que de fixer l'azote atmosphérique. Ces cultures peuvent bénéficier des biosolides qui fournissent du phosphore ou de la matière organique. Certaines matières peuvent causer des problèmes de gestion; par exemple, les graines de tomates viables se trouvant dans les biosolides d'égouts peuvent devenir des mauvaises herbes dans une culture de soya.

  7. Arbres fruitiers et raisins

    Certains biosolides peuvent être épandus à la fin de l'automne. Cependant, comme dans le cas d'autres cultures, la gestion de l'azote est essentielle si l'on souhaite éviter l'épandage de quantités excessives ou insuffisantes qui a pour effet de nuire à la qualité des fruits, retarder l'endurcissement des arbres ou des vignes, ou entraîner des blessures hivernales.

Remarques :

  • Le taux maximal d'épandage de biosolides d'égouts par hectare ne doit pas dépasser le taux maximal défini dans le plan MSNA.
  • Le taux d'épandage d'azote pour chaque culture ne doit pas dépasser les valeurs recommandées. Veuillez consulter les publications 811F (Guide agronomique des grandes cultures), 360F (Recommandations pour les cultures fruitières) et 363F (Recommandations pour les cultures légumières) du MAAARO pour connaître les taux d'épandage d'éléments nutritifs recommandés.
  • " On peut également calculer les taux d'épandage appropriés à l'aide du programme informatique du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales pour la gestion des éléments nutritifs (NMAN).

Separation distances

Injection de biosolides d'égouts liquides

L'épandage des biosolides, comme celui du fumier, est susceptible de produire des mauvaises odeurs. Leur incorporation effectuée en temps opportun permet de réduire celles ci. Lors de la planification de l'épandage de biosolides, il est absolument essentiel de se conformer aux normes stipulées dans le Règlement et de suivre les pratiques de gestion optimales pour conserver l'azote, limiter les mauvaises odeurs et maximiser ainsi les avantages de cette pratique. Le Guide des odeurs MSNA détermine le classement des biosolides. Le MAAARO dispose d'une certaine marge de manœuvre quant au classement (odeur) de la substance visée. Les procédures à cet effet sont exposées dans le Guide des odeurs MSNA.

Le Règlement fixe une distance de séparation minimale entre les zones où des biosolides sont épandus et les habitations, zones résidentielles et commerciales, utilisations communautaires et institutionnelles (comme les édifices à bureaux, les terrains de camping et les écoles). Ces distances de séparation sont établies selon le potentiel d'odeur des matières; plus le seuil olfactif est élevé, plus la distance de séparation est grande.

Propriétés des champs et caractéristiques du terrain

Le Règlement établit des distances de séparation minimales entre la limite de la zone d'épandage des biosolides et des éléments comme les puits, les eaux de surface, les sols saturés et la roche-mère. Ces distances de séparation sont déterminées selon l'analyse de la matière, le type de sol, la pente du terrain et la méthode d'épandage employée. Les distances de séparation sont déterminées selon les cas dans le cadre du plan MSNA.

Un plan MSNA traite de la gestion des MSNA, y compris leur entreposage et leur épandage. Consultez la page Web Information sur les matières de source non agricole (MSNA) à l'intention des agriculteurs pour plus de renseignements sur les plans MSNA.

Image montrant un épandage en surface de biosolides d'égouts semi-solides (déshydratés)

Un plan MSNA propre à une exploitation tient compte des besoins des cultures, du territoire et des éléments nutritifs disponibles

Si les éléments nutritifs sont épandus de manière inopportune, ils peuvent être néfastes pour le sol et les ressources en eau. Par exemple :

  • un épandage excessif d'éléments nutritifs peut polluer l'eau de surface et l'eau souterraine;
  • l'azote des nitrates est très dynamique et une quantité excessive de nitrates dans le sol à la fin de la saison de croissance peut causer une infiltration dans l'eau souterraine et nuire à la santé des humains et des animaux
  • le phosphore se lie au sol et peut être emporté avec les produits d'érosion vers les rivières et les lacs, où il contribue à dégrader la qualité de l'eau et à endommager l'habitat des poissons et de la faune.

Un épandage excessif d'éléments nutritifs représente également un gaspillage des ressources économiques.

À titre de sources d'éléments nutritifs, les biosolides d'égouts doivent uniquement être épandus selon les principes de la planification de la gestion des éléments nutritifs, ce qui signifie que la quantité totale d'éléments nutritifs disponibles épandus ne doit pas dépasser ce dont les cultures ont besoin.

Les trois questions les plus importantes qu'il faut se poser lors de la planification de la gestion des éléments nutritifs sont :

  1. Quelle est la situation?
  2. Quelles sont les mesures à prendre?
  3. Quelle quantité d'éléments nutritifs doit-on épandre?

Rôles et responsabilités

La réussite d'un programme d'épandage de biosolides sur les terres agricoles repose sur :

  • la communication;
  • la gestion;
  • la conscience, par toutes les parties, de leurs responsabilités.

Les municipalités, en tant que producteurs de biosolides, sont responsables :

  • de faire faire l'échantillonnage et l'analyse des biosolides d'égouts, conformément au Règlement;
  • de disposer de destinations de rechange si les biosolides ne répondent pas aux critères ou ne peuvent pas être épandus en raison des conditions météorologiques ou de l'état du champ.Biosolids haulers and applicators are responsible for:

Les transporteurs et les personnes chargées de l'épandage sont responsables :

  • d'assurer un épandage uniforme sur les terres agricoles, qui ne doit pas dépasser le taux d'épandage maximal;
  • de faire un épandage en temps opportun qui profite au transporteur et à l'agriculteur;
  • de tenir des registres de la qualité des biosolides, de l'emplacement de tous les sites d'épandage et des volumes épandus sur chaque site;
  • de fournir à l'agriculteur un rapport indiquant les valeurs d'engrais équivalentes des biosolides épandus; ceci est essentiel pour que l'agriculteur puisse prendre des décisions judicieuses concernant la gestion des éléments nutritifs.

Les agriculteurs sont responsables :

  • de s'assurer que les biosolides sont épandus sur les terres agricoles à des moments qui profitent aux cultures et n'interrompent pas les pratiques agricoles normales;
  • de s'assurer du respect de toutes les périodes d'attente entre l'épandage des biosolides et la récolte ou le pâturage;
  • d'employer les pratiques de gestion optimales afin de maximiser les avantages et de diminuer les risques liés à l'épandage de biosolides d'égouts sur les terres agricoles;
  • de disposer d'un plan MSNA approuvé avant d'épandre des biosolides d'égouts sur des biens-fonds;
  • de vérifier que les sites d'épandage au sol répondent aux critères du Règlement.

Les agriculteurs ont également le droit de demander une certaine flexibilité dans le programme d'épandage sur les biens-fonds ainsi que de cesser ou de refuser l'épandage de biosolides en tout temps.

Illustration de la gestion de biosolides, de leur production à leur réutilisation bénéfique

Texte correspondant

Ressources additionnelles du MAAARO

La page d'accueil de la gestion des éléments nutritifs offre des liens pour se renseigner davantage sur la planification de la gestion des éléments nutritifs, la réglementation, la formation et la certification ainsi que d'autres pages Web traitant des matières de source agricole et non agricole.

Le Guide agronomique des grandes cultures, Publication 811F, comprend les renseignements les plus à jour sur la production de grandes cultures, les options en matière de travail du sol, la gestion du sol et d'autres outils de production culturale.

Le Manuel sur la fertilité du sol, Publication 611F, fournit les principes de base sur la façon dont les produits fertilisants se comportent dans les sols et les cultures.

Le MAAARO a élaboré une série de fascicules sur les pratiques de gestion optimales pour aider les agriculteurs à prendre des décisions pratiques et économiques qui leur permettent de conserver les ressources en sol et en eau. Voici quelques titres qui pourraient vous aider à gérer les éléments nutritifs et les sols :


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca
Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 20 octobre 2009
Dernière révision : 03 mai 2010