Santé animale — Peste


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 400/600
Date de publication : Janvier 2013
Commande no. 13-014
Dernière révision :
Situation :
Rédacteur : Tim Pasma

La peste est une maladie des rongeurs, des chats et des chiens, qui peut aussi se transmettre aux humains. On freine la propagation de la peste en pratiquant la lutte contre les rongeurs et les puces.

Cause

La peste est causée par la bactérie Yersinia pestis. Cette bactérie est présente chez les rongeurs (figure 1) et leurs puces. Ces dernières peuvent propager la peste en passant d’un rongeur infecté à d’autres animaux, notamment aux chiens et aux chats.

Signes cliniques

La peste prend trois formes principales : la peste bubonique, la peste septicémique et la peste pulmonaire. Les animaux atteints de peste bubonique présentent de la fièvre, un manque d’appétit et de l’abattement. Leurs ganglions lymphatiques sont gonflés et des abcès, appelés bubons, apparaissent sur leur corps. Ces abcès se rompent et du pus s’en échappe.

Les animaux atteints de peste septicémique présentent de la fièvre et une léthargie, parfois accompagnées d’autres signes tels que diarrhées, vomissements et problèmes circulatoires.

Photo de deux souris recroquevillées dans un coin.
Figure 1. La bactérie responsable de la peste est commune chez les rongeurs.

Photo d'un chaton orange assis dans l'herbe à l'extérieur.
Figure 2. Les chats courent plus de risques d’être atteints.

Les animaux atteints de peste pulmonaire ont tous les signes de la peste septicémique, auxquels s’ajoutent la toux et la pneumonie.

Il n’existe pas de cas connus d’infections d’animaux d’élevage par la peste. Les chats sont plus à risque d’être infectés que les chiens (figure 2).

Traitement

Faire voir sans tarder par un vétérinaire tout animal soupçonné d’être atteint par la peste, car la maladie progresse rapidement. Le vétérinaire pourra confirmer le diagnostic et prescrire un traitement. Un animal infecté risque de devoir être isolé dans une clinique vétérinaire et de devoir faire l’objet d’une surveillance étroite.

Prévention et lutte

Pour protéger les animaux de compagnie de la peste, éviter de les laisser se promener et chasser en liberté à l’extérieur, les empêcher d’entrer en contact avec des cadavres de rongeurs et pratiquer la lutte contre les puces. La lutte contre les rongeurs est également importante.

*13-014*

Transmission aux humains

Les personnes exposées à des puces ou à des animaux infectés sont à risque de contracter la peste.

La peste bubonique se transmet à l’homme par la piqûre de puces de rats ou de rongeurs infectés. La peste pulmonaire peut être transmise par des gouttelettes en suspension dans l’air émises par la toux ou les éternuements d’une personne ou d’un animal infecté, en particulier le chat.

La peste est extrêmement contagieuse. Les producteurs ne doivent jamais tenter de diagnostiquer ni de traiter eux-mêmes cette maladie. Chez les humains, un certain nombre de cas de contagion sont attribuables à la manipulation de chats malades. Les chasseurs aussi sont à risque s’ils dépouillent un animal infecté. Des foyers de peste peuvent aussi se déclarer dans des logements insalubres.

Signalement

Les laboratoires vétérinaires de l’Ontario et les vétérinaires qui utilisent des laboratoires situés à l’extérieur de la province doivent aviser le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation et Ministère des Affaires rurales (MAAO et MAR) quand un cas de peste est diagnostiqué chez un animal. Le MAAO et MAR prend alors les mesures nécessaires pour prévenir la propagation de la maladie et avise les autorités de santé publique, qui font le suivi auprès de la population pouvant y être exposée.

Pour plus d’information sur la santé animale, voir la page www.ontario.ca/santeanimale.