Santé animale — Listériose


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 400/600
Date de publication : Janvier 2013
Commande no. 13-012
Dernière révision :
Situation :
Rédacteur : Tim Pasma

La listériose est une maladie qui touche toute une gamme d’animaux, chez qui elle provoque des désordres neurologiques, des avortements spontanés et différents symptômes. Les humains, qui eux aussi sont sensibles aux infections listériennes s’ils consomment des aliments contaminés, doivent prendre des précautions pour rester en santé.

Cause

La listériose est attribuable à la bactérie Listeria monocytogenes. Celle-ci est présente dans l’environnement, particulièrement dans le sol et le fumier et dans du foin ou de l’ensilage gâté. Les foyers de listériose sont habituellement associés à un facteur de stress, comme des aliments de piètre qualité ou des changements météorologiques soudains. Les bactéries sont également présentes dans les matières fécales, tant chez l’animal que chez l’humain en santé et sans symptômes.

Signes cliniques

La listériose touche habituellement les ruminants tels que bovins (figure 1), moutons et chèvres, chez qui elle provoque l’apparition d’une série de signes cliniques. Les animaux atteints présentent de la fièvre, ont peu d’appétit et semblent abattus. On observe chez certains une paralysie des muscles faciaux. Dans certains cas, l’animal peut manquer de coordination, peut marcher en rond avec le cou tordu d’un côté ou se presser la tête contre un mur.

La listériose peut entraîner des avortements spontanés chez les animaux en fin de gestation ou la mise bas de mort-nés. Certains animaux meurent de cette maladie. Dans des cas rares, la maladie s’accompagne d’une mammite ou de la kérato-conjonctivite infectieuse des bovins.

Photo de bovins broutant de l'herbe dans un pâturage.
Figure 1. La listériose frappe habituellement les ruminants.

Les oiseaux, notamment les poulets, dindes, oies, canards, canaris et perroquets, peuvent aussi être infectés par la listériose. Il arrive que les oiseaux soient asymptomatiques. Il arrive aussi qu’ils soient abattus, qu’ils paralysent ou qu’ils meurent subitement. Certains oiseaux peuvent aussi avoir une diarrhée.

La listériose peut aussi frapper les léporidés (lapins et lièvres), particulièrement les femelles en gestation, ainsi que les porcs, les chiens et les chats. Ces animaux présentent alors une fièvre, un manque d’appétit, un état d’abattement et parfois de la diarrhée ou des problèmes respiratoires.

Traitement

Un vétérinaire peut diagnostiquer la listériose et prescrire des antibiotiques à administrer aux animaux infectés. Dans les stades avancés de la maladie, il arrive que le traitement échoue.

Photo d'un troupeau de moutons dans un champ.
Figure 2. Les bactéries responsables de la listériose se trouvent partout.

Prévention et lutte

Il est difficile de combattre la listériose, car les bactéries sont présentes partout dans l’environnement (figure 2). Éviter de servir aux animaux des ensilages gâtés. Isoler du troupeau les animaux malades et les examiner sans tarder.

Transmission aux humains

La listériose n’est pas directement transmissible des animaux aux humains. Toutefois, dans de rares cas, des foyers de listériose apparaissent chez les humains. Ceux-ci contractent la maladie en consommant des légumes contaminés, du lait non pasteurisé, des produits obtenus à partir de lait non pasteurisé, de la viande mal cuite ou des aliments contaminés après leur transformation, notamment des hot-dogs, des viandes de charcuterie et du fromage. Les bactéries survivent aux températures des milieux réfrigérés. Jeter les aliments qui ont dépassé la date « Meilleur avant » et prendre soin de toujours bien laver et bien préparer les aliments.

Les symptômes peuvent se manifester soudainement et comprendre vomissements, nausées, crampes, diarrhée, constipation, céphalées sévères ou fièvre. Certaines infections s’aggravent et s’étendent au cerveau, ce qui amène des désordres neurologiques. La maladie peut aussi provoquer des avortements spontanés. Chez certaines personnes, les symptômes sont légers et s’apparentent à ceux d’une grippe. Les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées, les jeunes enfants et les personnes âgées sont très sensibles à la listériose.

Signalement

Les laboratoires vétérinaires de l’Ontario et les vétérinaires qui utilisent des laboratoires situés à l’extérieur de la province doivent signaler les cas de listériose au Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation et Ministère des Affaires rurales (MAAO et MAR). Le MAAO et MAR fait alors une surveillance et veille à ce que la maladie soit tenue en échec.

Pour plus d’information sur la santé animale, voir la page www.ontario.ca/santeanimale.