Trousse d'information sur l'agriculture urbaine

Élevage d'animaux

Les animaux d'élevage et la volaille peuvent être une source de viande, de lait, d'œufs et de fibre textile. Lorsque vous ajoutez l'aquaculture et l'apiculture, la liste de produits s'allonge encore plus.

Cependant, toutes les municipalités ne permettent pas d'élever de bétail dans les limites de la ville. Assurez-vous de vérifier les règlements municipaux pour voir quelles espèces sont permises et en quelle quantité. Beaucoup de municipalités prescrivent également la distance entre les abris pour les animaux et les limites de propriété. Même si les animaux d'élevage sont autorisés dans votre localité, respectez vos voisins en vous assurant que vos animaux ne s'échappent pas et en réduisant au minimum le bruit et les odeurs.

En outre, rappelez-vous que l'élevage de bétail est plus complexe que la culture des fruits et des légumes. Même si les détails varient selon les espèces, l'élevage d'animaux comporte un investissement initial pour l'acquisition d'abris et de clôtures; les tâches quotidiennes comme nourrir et abreuver les animaux, nettoyer le fumier, ramasser les œufs, etc.; les factures du vétérinaire; les mesures pour dissuader les prédateurs; les questions logistiques liées à l'abattage.

Santé des animaux

Pour réduire les risques de maladie, il faut garder les animaux propres, faire en sorte qu'ils se sentent bien et s'assurer qu'ils sont bien nourris et abreuvés. Beaucoup d'animaux auront besoin de soins réguliers, notamment les vaccinations, les vermifugations et le parage des sabots. Les vétérinaires ayant une expérience avec le bétail seront peut-être difficiles à trouver en milieu urbain, en particulier lorsqu'il s'agit d'animaux plus exotiques.

Si vous avez des questions concernant la gestion du bétail, communiquez avec le Centre d'information agricole.

Si vous élevez du bétail, vous devrez vous conformer à plusieurs lois sur la santé des animaux :

Lois-en-ligne du gouvernement provincial

Loi de 2009 sur la santé animale

Biosécurité

En plus de compromettre la santé du bétail et de la volaille, certaines maladies peuvent être transmises aux humains ou à d'autres animaux (p. ex., aux animaux de compagnie), et vice-versa. Assurez-vous de réduire au minimum les risques en adoptant de bonnes pratiques de gestion de la biosécurité et de la santé. Pour de plus amples renseignements, consultez :

Élimination des animaux morts

En passant régulièrement en revue vos pratiques d'élevage et de manutention, vous pouvez réduire la mortalité du bétail. Néanmoins, la mort est inévitable et vous devez acquérir les connaissances et faire la planification qu'il faut pour y faire face.

En Ontario, deux séries de règlements régissent l'élimination des animaux morts afin de réduire au minimum les risques pour la salubrité des aliments, les répercussions sur l'environnement et les menaces de maladie. Le règlement d'application de la Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs (Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs - Règl. de l'Ont. 106/09) traite de l'élimination à la ferme, tandis que la Loi de 2001 sur la qualité et la salubrité des aliments (Loi de 2001 sur la qualité et la salubrité des aliments - Règl. de l'Ont. 105/09) ] traite de l'élimination des animaux qui meurent ailleurs que là où ils ont été élevés ainsi que des conditions d'obtention d'un permis que doivent remplir les entreprises qui aident à la gestion et à l'élimination des animaux morts.

Utilisez des pratiques de gestion optimales pour réduire les risques de biosécurité que les animaux morts posent aux autres animaux et à l'environnement. Vous trouverez des renseignements sur les solutions approuvées d'élimination à la ferme, le transport des animaux morts et les conditions d'obtention d'un permis que doivent remplir les entreprises à la page sur l'élimination des cadavres d'animaux du site web du MAAARO.

Alimentation et abreuvement

Vous devrez vous procurer les aliments qui conviennent et les systèmes nécessaires pour les entreposer et les distribuer. N'oubliez pas que les aliments peuvent attirer tout un éventail d'animaux indésirables comme des rongeurs, des ratons laveurs et des mouffettes.

Tous les animaux doivent avoir accès à de l'eau propre et fraîche quotidiennement. Pendant l'hiver, cela pourrait nécessiter l'installation de systèmes pour empêcher l'eau de geler. La fiche technique Systèmes d'approvisionnement en eau de remplacement pour l'abreuvement du bétail du MAAARO contient des renseignements sur les différents systèmes d'approvisionnement en eau.

Lois et règlements

Outre les règlements municipaux, des lois et règlements provinciaux et fédéraux régissent le bétail en Ontario. Pour en avoir un aperçu, consultez la page Lois et règlements sur le bétail : Législation concernant l'industrie du bétail de l'Ontario du site web du MAAARO. Le MAAARO a également de précieux renseignements sur la Loi de 2009 sur la santé animale.

Gestion du fumier

Consultez la Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs pour connaître les règlements qui régissent la gestion du fumier.

Gestion des fumiers

Lutte contre les prédateurs

Même en milieu urbain, les animaux sauvages peuvent être une menace pour votre bétail. Pour obtenir des précisions, consultez la section sur les animaux sauvages.

Abattage

Si vous élevez des animaux pour la viande, vous devrez prévoir la façon de les abattre lorsqu'ils auront atteint l'âge approprié. Même si vous élevez du bétail pour les œufs, le lait ou la fibre textile, vous devrez peut-être réformer des animaux.

Pour connaître les règlements qui régissent l'abattage des animaux, visitez la page Vos obligations en vertu du règlement sur les viandes du site web du MAAARO.

Rappelez-vous que tous les abattoirs ne peuvent pas accueillir tous les genres d'animaux. Consultez la liste des abattoirs titulaires d'un permis par catégorie d'animaux dressée par le MAAARO.

Si vous transportez des animaux vers un abattoir, consultez le Code de pratiques recommandées pour le soin et la manipulation des animaux de ferme - Transport du Conseil de recherches agro-alimentaires du Canada.

Espace, abris et clôtures

Pour bien des habitants des villes, l'étendue de terrain déterminera le genre d'animaux que vous pouvez élever. Une petite cour offrira assez d'espace pour élever de la volaille et des lapins, tandis que pour les plus gros animaux, il faudra peut-être un terrain de plusieurs hectares. Consultez le guide sur les distances minimales de séparation pour plus de renseignements.

La Commission de protection des pratiques agricoles normales et le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario ont établi la Méthode de résolution des conflits liés à l'agriculture pour aider à régler les différends sur les pratiques agricoles qui découlent de plaintes de nuisance au sujet des odeurs, du bruit, de la poussière, des mouches, de la fumée et des vibrations. La méthode est également utilisée pour régler les conflits entre les pratiques agricoles et les règlements municipaux.

Les abris sont un autre facteur dont il faut tenir compte : la plupart des animaux d'élevage devront être protégés contre les éléments et les prédateurs. Le service de l'éducation des adultes de l'Université du New Hampshire donne un aperçu des lignes directrices sur les abris et l'espace (en anglais seulement), tandis que les pages sur l'élevage du MAAARO présentent des recommandations pour des animaux spécifiques.

Enfin, pour beaucoup d'animaux, une clôture appropriée s'impose. Pour plus de précisions, consultez la fiche technique Clôtures agricoles du MAAARO et la fiche technique Pastures, Fencing and Watering on Small Acreages du service de l'éducation des adultes de l'Université du Rhode Island (en anglais seulement).


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 28 janvier 2011
Dernière révision : 02 mars 2016

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca