Points à considérer pour l'élevage de porcs plus lourds

Comme le montre le diagramme ci-dessous, les poids de carcasse chaude des porcs de marché en Ontario augmentent sans cesse. En 1987, les transformateurs réclamaient un poids de carcasse chaude de 77 kg, alors que le poids demandé est maintenant de presque 100 kg. Ces hausses de poids font en sorte que les producteurs doivent modifier la gestion de leurs porcheries de croissance-finition afin d'optimiser leurs profits sur les plus gros porcs. Il se peut que les producteurs aient alors besoin de modifier les superficies allouées, la taille des trémies d'alimentation, les fosses à fumier et la ventilation pour faire face à ces augmentations du poids vif et de la taille des porcs.

Diagramme à barres illustrant que le poids des porcs a augmenté avec le temps, pour passer d'environ 77 kg en 1987 à un peu moins de 100 kg en 2012.

Diagramme à barres illustrant que le poids des porcs a augmenté avec le temps, pour passer d'environ 77 kg en 1987 à un peu moins de 100 kg en 2012.

On trouvera ci-dessous les points à considérer pour adapter les porcheries de croissance-finition à l'élevage de porcs plus lourds.

Superficie allouée par animal: Les porcs plus gros auront besoin de plus d'espace. La densité maximum par enclos se calcule le jour précédant le premier tri. L'expédition des porcs au poids exigé permet de maintenir les poids moyens dans l'enclos et d'y réduire la densité de peuplement. Des recherches montrent que le surpeuplement des enclos peut entraîner une réduction du taux de croissance de 10 %.

Superficie allouée à la trémie d'alimentation: Des sections de 30,5 cm (12 po) dans les trémies d'alimentations peuvent être insuffisantes pour accommoder les plus gros porcs dont la largeur d'épaules atteint 35,6 cm (14 po). J'ai vu récemment des porcs très lourds de 131 kg (290 lb) et plus se mettre sur les genoux pour avoir accès à la mangeoire. Une trémie comportant quatre ouvertures peut accommoder seulement trois gros porcs à la fois. Si l'accès à la nourriture est difficile, on risque de diminuer les gains de poids.

Capacité de la fosse à fumier: Même si le nombre de porcs n'augmente pas, le volume de fumier produit par de plus gros animaux est plus important et peut réduire le nombre de jours d'entreposage dans la fosse.

Débits de ventilation estivaux et hivernaux: Les animaux plus lourds auront besoin d'un débit de ventilation supérieur pour que la température et la qualité de l'air ainsi que le taux d'humidité se maintiennent. Recalculer les besoins en matière de ventilation pour les porcs plus lourds et régler le système au besoin.

Tri, manipulation et expédition des porcs: Les animaux plus lourds se déplacent parfois plus difficilement et il est moins facile de les trier et de les charger dans les camions. On doit déplacer uniquement de trois à cinq porcs la fois. Surveiller les risques de stress dus à la chaleur au cours du déplacement des animaux plus lourds. Il se peut qu'ils aient besoin de plus de temps pour se remettre du stress causé par le tri ou les déplacements.

Les producteurs peuvent donc faire des changements qui vont accroître la rentabilité de leur entreprise en trouvant les points à améliorer dans l'élevage de porcs plus lourds en croissance-finition.

 


Auteur : Doug Richards, spécialiste de l'engraissement et de la finition des porcs/OMAFRA
Date de création : 10 janvier 2013
Dernière révision : 10 janvier 2013

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca