Les plus petits détails… La gestion des maternités

La gestion des maternités ou salles de mise bas relève principalement des personnes qui y travaillent. Chacun a ses façons de faire, ce qui dans son esprit représente la manière adéquate. Certains d'entre nous ont la chance et la capacité de remettre en question les façons de faire, de chercher de meilleures méthodes, parce qu'ils sont déçus des croyances ou des règles de ceux qui les entourent. On sait depuis longtemps que la plupart des décès de porcelets surviennent dans les 48 heures de leur naissance. Il faudrait savoir pourquoi et quelles mesures correctives pourraient améliorer la situation.

La conception et la construction du sol est l'un des secteurs qui a été grandement amélioré. Tout matériau de sol où une partie de l'animal nouveau-né pourrait être coincée ou un plancher trop glissant pour permettre au porcelet de marcher représente un risque. Le problème provient du fait qu'il faut des ouvertures assez grandes pour que le fumier de la truie puisse passer au travers du matériau qui compose le plancher. Nombre de solutions ont été expérimentées, l'une des préférées étant du carton ondulé léger acheté en rouleaux. Les éleveurs en ont essayé d'autres, dont des journaux ou des boîtes de carton. Le matériau est simplement déposé sous la truie à l'arrière des cases de parturition pour couvrir toute ouverture assez grande dans les 24 à 48 heures précédant et suivant la mise bas. Il est par la suite retiré et éliminé. Il semble qu'après 48 heures, les jeunes porcelets ont développé les aptitudes de marche et l'équilibre nécessaires pour se déplacer dans la case sans se retrouver coincés ni glisser.

Le recours à des coussins chauffants sur le sol est devenu une norme dans l'industrie, à la fois pour la conservation de l'énergie et pour offrir une zone de plancher solide à l'abri des courants d'air. On peut se demander : le coussin chauffe-t-il correctement, la surface dans son entier présente-t-elle une température uniforme? La température est-elle d'environ 35 à 37 °C (95 à 98 °F), qui est recommandée pour les animaux nouveaux-nés? Un thermomètre de détection de température à distance manuel permet de vérifier rapidement et efficacement.

Il faut aussi utiliser dans les 24 heures de la naissance des lampes à rayons infrarouges d'appoint pour la chaleur. Assécher le porcelet nouveau-né et lui éviter tout refroidissement semble être un accomplissement. Certains éleveurs installent une lampe chauffante de chaque côté de la truie pendant les premiers 24 heures, et au besoin même deux.

Autre stratégie si la main-d'oeuvre le permet : assécher chaque nouveau-né à la main et utiliser un produit en poudre pour le séchage. Par temps chaud, on peut mettre des ampoules plus petites dans les lampes chauffantes, pendant moins longtemps. On a pour but de sécher le nouveau-né et de lui permettre de reposer dans une zone à l'abri de la mère.

La question de la température de l'air ambiant a nécessité beaucoup d'attention et généré de nombreuses recherches et discussions. La truie est en général à l'aise à une température d'environ 22 °C ou 72 °F. C'est nécessaire de favoriser la consommation de ration et la production de lait après la mise bas. Ce sera toutefois insuffisant pour répondre aux besoins de rendement optimaux du nouveau-né. C'est un équilibre très fragile que de concilier les exigences en matière de température des deux groupes d'animaux. Toujours à ce sujet, les déplacements d'air et les débits d'air sont aussi très importants. Ainsi, il faut tenir compte de l'emplacement des thermostats et de leur ajustement pour régler le débit d'air de façon à assurer le bien-être des animaux.

De nombreuses questions restent à éclaircir et à mesure que l'équipement et les technologies s'améliorent, d'autres préoccupations se font jour. Il devient évident que les anciennes façons de faire ne constituent plus les seules réponses acceptables.

Ce site sera disponible en français bientôt. Nous nous excusons de cet inconvénient. Pour tout renseignement sur ce site, veuillez vous adresser : Centre d'information agricole au ag.info.omafra@ontario.ca.


Auteur : Ed Barrie, spécialiste de l'élevage des porcs, truies et pouponnières/OMAFRA

Date de création : 16 décembre 2010
Dernière révision : 16 février 2016

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca