Notes sur le budget des entreprises porcines 2017

Ce bulletin d'information fournit les hypothèses utilisées pour calculer le budget mensuel des entreprises porcines produit par le MAAARO. Il s'agit d'un guide dont le format vous permettra d'estimer les coûts de production d'un élevage de porcs. Les évaluations et hypothèses en matière de coûts sont fondées sur des renseignements provenant de diverses sources de l'industrie. Les coûts n'ont pas été tirés d'une enquête. En conséquence, il sera nécessaire de rajuster ces chiffres et de les interpréter pour pouvoir les appliquer à une exploitation en particulier. Les chiffres issus des fermes différeront suivant les ressources, la gestion, la production, l'état de santé, la taille de l'exploitation, la conjoncture du marché, le risque et les arrangements financiers.

Naissance-finition - Pour arriver à un coût estimatif de production de la naissance à la finition, les coûts estimatifs de production sont divisés en trois étapes de production : naissance-sevrage, pouponnière et engraissement-finition. Le budget de la naissance à la finition représente le cumul du coût des trois étapes. Il est calculé sur 23,25 porcs de marché vendus par truie par année. Les divers coûts des trois étapes sont additionnés par truie puis divisés par 23,25 pour arriver au coût par porc de la naissance à la finition. Ainsi, le coût de la mortalité et de la morbidité est intégré dans les estimations budgétaires.

  • Les frais de l'étape de naissance-sevrage sont calculés en fonction de la production de 25,5 porcs sevrés par truie par année. Dans l'hypothèse d'un taux de mortalité de 12 % avant sevrage et d'une portée de 2,35 porcs par truie par année, il faudrait 12,5 porcs nés vivants pour atteindre cette production. Pour calculer le coût par truie, il faut multiplier par 25,5 les chiffres atteints par porc.
  • Les frais de l'étape de mise en pouponnière des porcelets sont calculés en fonction de la production de 96 % des porcs sevrés pesant 27 kilogrammes, placés à l'engraissement. On calcule un roulement 6,5 fois par an dans la pouponnière, soit environ tous les 56 jours. Pour trouver le coût par truie, multipliez par 24,5 les chiffres obtenus par porc.
  • Les frais de l'étape d'engraissement-finition sont calculés en fonction de la mise en marché de 94 % des porcs à l'engrais placés comme porcs de marché. Les porcs de 27 kilogrammes sont engraissés pendant environ 112 jours et prêts à l'abattage au poids et à l'indice moyens mensuels indiqués. On suppose un roulement de chaque enclos 2,89 fois par an. Pour obtenir le coût par truie, multipliez par 23,25 les chiffres calculés par porc.

Hypothèses

  1. Revenu - La valeur des porcs de marché ($/porc) est basée sur le prix de référence de l'Ontario (101 %) moyen mensuel, le poids de carcasse moyen mensuel (kg), un indice de 110 et une prime de 2 $ par porc. Valeur des porcs de marché ($/porc) = Prix de référence de l'Ontario moyen mensuel X 101% X poids de carcasse moyen mensuel (kg) X indice 110 + prime de 2 $
  2. Engraissement - Le coût de l'engraissement estimé repose sur le maïs, les tourteaux de soja et un pré-mélange. La valeur mensuelle du maïs repose sur la moyenne du prix quotidien du maïs vendu à la ferme dans le comté de Huron et du maïs acheté dans une meunerie de l'Ouest de l'Ontario. La valeur mensuelle des tourteaux de soja s'appuie sur la moyenne quotidienne des prix des tourteaux de soja Hamilton plus 20 $ par tonne pour le transport et la manutention. Des frais de traitement des aliments de 20 $ la tonne sont inclus dans les frais généraux sur l'équipement d'alimentation et d'entreposage (dépréciation, intérêt et assurance), les coûts d'exploitation (main-d'œuvre, réparations, électricité), coûts de manutention et de préparation (perte invisible). Les coûts des additifs alimentaires ou médicaux ne sont pas inclus dans les frais d'engraissement, car ils sont pris en compte dans les frais de santé.
    • Alimentation des reproducteurs - C'est une combinaison d'aliments pour les périodes de gestation et de lactation calculée à raison de 1 100 kilogrammes d'aliments par truie par année. La moyenne mobile du coût des aliments sur cinq mois reposant sur l'alimentation donnée pendant la gestation et la lactation est utilisée pour produire le porc de marché (5 à 9 derniers mois).
    • Alimentation en pouponnière - C'est un budget de phase reposant sur l'utilisation d'un total de 33,5 kilogrammes d'aliments par porc. La moyenne mobile du coût des aliments sur deux mois repose sur la période d'alimentation en pouponnière pour produire le porc de marché (3 à 4 derniers mois).
    • Engraissement-finition - Il s'agit du budget d'alimentation de l'étape d'engraissement calculé en supposant un indice de consommation de 2,75 et une durée moyenne d'engraissement de 112 jours. Une moyenne mobile du coût des aliments sur quatre mois est utilisée en fonction du coût des aliments au cours des quatre derniers mois.
  3. Coût de remplacement net des jeunes truies - La valeur montrée est la différence entre les coûts estimés du remplacement commercial des jeunes truies et la valeur estimée des truies réformées. La valeur de remplacement des jeunes truies est la valeur des porcs de marché plus 130 $. La valeur des truies de réforme est calculée à partir du prix courant. Le taux de remplacement est calculé à 42 %, d'après un taux de réforme de 35 % et un taux de perte des truies associé au décès de 7 %. Le calcul est une moyenne mobile sur cinq mois fondée sur les valeurs durant les périodes de gestation et de lactation.
  4. Santé (honoraires vétérinaires et fournitures) - Il s'agit des coûts estimés pour la prévention et le contrôle de la maladie dans un troupeau. Ils comprennent les injections, les traitements de l'eau et des aliments. Ces chiffres varient selon l'état de santé, les protocoles et les coûts des fournitures et des services.
    • Le coût de la naissance au sevrage est estimé à 55 $ par truie par année. Cela pourrait comprendre le coût des vaccins contre le SDRP, le parvovirus, le leptospire, la grippe porcine et l'érésipèle, l'administration de fer aux porcelets, l'administration de vermifuges aux truies, les fournitures, les honoraires vétérinaires, les frais de production et le programme assurance qualité canadienne (AQCMD).
    • Les coûts de pouponnière pourraient comprendre la vaccination contre le circovirus et autres, les programmes de traitement par additifs dans l'eau ou dans les aliments.
    • Les coûts de l'étape engraissement-finition pourraient comprendre les programmes de traitement par additifs dans l'eau ou les aliments et les coûts de traitement de problèmes de santé sans gravité.
  5. Reproduction (IA et fournitures) - On suppose une IA à 100 % pour une portée de 2,35 porcelets par truie, un taux de mise bas de 85 % et 14 $ par reproduction (double dose de sperme et fournitures).
  6. Commercialisation, classement et transport - Le coût estimatif du porc de marché comprend les frais de service universels d'Ontario Pork (0,95 $), les frais de classement (0,06 $) et une indemnité de transport par camion et regroupement (3,65 $). Les coûts variables comprennent des frais de transport de 0,70 $ par porcelet sevré précocement et de 1,00 $ par porc à l'engrais respectivement.
  7. Services publics (électricité et gaz) - Ces coûts ont été estimés et alloués suivant les différents bâtiments des porcheries (c.-à-d. maternité, pouponnière, engraissement-finition), les étapes de naissance-engraissement et de naissance-finition. Les coûts varieront pour différentes raisons, notamment l'efficacité de la porcherie et de l'équipement, les coûts des intrants, la taille, l'efficacité de la production, et la gestion.
  8. Divers - Il s'agit de chiffres estimatifs qui couvrent d'autres coûts de l'élevage de porcs.
  9. Réparations et entretien - Ces frais sont estimés à 1 % de la valeur théorique des bâtiments, de l'équipement et du site.
  10. Coût de main-d'œuvre - Ces coûts varient suivant le nombre d'employés, leurs salaires et avantages sociaux, le nombre d'heures de travail et de gestion et la part de travail du propriétaire exploitant. Pour ce budget, on a utilisé des coûts estimatifs de 48 000 $ par personne. Le coût estimatif de la main-d'œuvre utilisé est fondé sur 300 truies par personne de la naissance au sevrage et sur 4 000 porcs par personne de la pouponnière à l'engraissement-finition.
  11. Intérêt d'exploitation - Calculé sur la moitié des coûts d'exploitation moins les coûts de commercialisation au taux d'intérêt préférentiel appliqué par les banques à charte plus 1 %. Le coût de l'intérêt pour l'étape naissance-sevrage est calculé sur 22 semaines, sur 8,5 semaines pour la période passée en pouponnière et sur 18 semaines pour l'engraissement-finition. L'étape de pouponnière comprend aussi des frais d'intérêts reposant sur le coût de production des porcs sevrés et l'étape d'engraissement-finition comprend des frais d'intérêts reposant sur le coût de production de porcs d'engraissement.
  12. Coûts fixes - (amortissement, intérêt, taxes et assurance) - Les valeurs estimatives du coût des bâtiments, de l'équipement et du site sont de 2 000 $ par truie pour l'étape naissance-sevrage, 260 $ par porcelet placé en pouponnière, et 410 $ par porc placé en engraissement-finition. Le coût d'investissement au cours des années a varié en fonction de différents éléments, notamment la qualité de l'équipement, l'état du site, l'offre et la demande d'intrants, les coûts des services sur le site, les coûts de modernisation et l'année de construction des bâtiments.
    • Amortissement - L'amortissement estimatif est obtenu en divisant la valeur de l'investissement par 20.
    • Intérêts - Le coût estimatif des intérêts est obtenu sur 40 % de la valeur de l'investissement à un taux de 7 %.
    • Taxes et assurance - Leur coût estimatif est obtenu sur 1 % de la valeur de l'investissement.
  13. Sommaire des coûts - Cette section donne un résumé des coûts de chaque étape de production. Les autres coûts variables comprennent les lignes applicables allant du Coût de remplacement net des jeunes truies à l'Intérêt sur prêt d'exploitation, et les coûts fixes comprennent la dépréciation, les intérêts, les taxes et l'assurance.
  14. Sommaire - Cette section donne les renseignements suivants :
    • Coût du porc de la naissance au sevrage - c'est le total par porc des coûts variables et fixes estimatifs pour produire cinq mois auparavant un porc sevré.
    • Coût du porc de la naissance à l'engraissement - c'est le total par porc des coûts variables et fixes estimatifs pour produire trois à quatre mois avant un porc à l'engraissement.
    • Coût du sevrage à la finition - c'est le total par porc des coûts variables et fixes estimatifs pour produire un porc de marché à vendre durant le mois précisé en fonction des coûts de pouponnière et d'engraissement finition.
    • Coût de la naissance à la finition - c'est le total par porc des coûts variables et fixes estimatifs pour produire un porc (de la naissance au marché) durant le mois précisé.
    • Rendement net de la naissance à la finition - il s'agit de la différence entre le revenu donné par porc de marché au début du budget et le total des coûts variables et fixes par porc.
    • Seuil de rentabilité naissance finition - c'est le prix de vente au seuil de rentabilité - plus 101 % prix de base et prime 2 $. Il est déterminé par la formule suivante :
      $/ckg, prix de base à indice 100 = [total des coûts fixes et variables ($/porc) - 2 $ (prime/porc)]
      ÷ 1,01(pourcentage de la formule)
      ÷ 1,10 (indice)
      ÷ poids de carcasse moyen (ckg).
    • Seuil de rentabilité naissance finition - ($/ckg, indice 100) sans 101 % et prime 2 $. Il est déterminé par la formule suivante :
      $/ckg, prix de base à indice 100 = total des coûts fixes et variables ($/porc)
      ÷ 1,10 (indice)
      ÷ poids de carcasse moyen (ckg).

Le budget des entreprises porcines du MAAARO est un guide qui permet d'établir estimativement le coût de production de l'exploitation. Les différences dans les pratiques de production entraînent de grands écarts dans les coûts de production. L'interprétation et l'utilisation de ces chiffres nécessiteront des rajustements pour leur application à une exploitation donnée d'élevage de porcs. Il est donc important que chaque exploitation détermine ses propres coûts de production en fonction de ses dossiers. Des renseignements exacts et à jour sont essentiels pour déterminer les coûts de production de chaque ferme et pour prendre des décisions en matière de gestion, de finance et de commercialisation.

Pour en savoir plus sur la budgétisation des coûts de production, consultez le Guide d'établissement d'un budget des coûts de production ou les Outils informatiques pour la gestion sur le site Web du MAAARO.

Pour toute question sur les budgets mensuels des entreprises porcines du MAAARO, veuillez communiquer avec Jaydee Smith, spécialiste du porc, MAAARO, au (519) 674-1542 ou jaydee.smith@ontario.ca.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca