Sommaire de recherche sur l'alimentation des porcs avec du maïs d'un faible poids spécifique


La recherche a démontré que, selon le degré de maturité atteint par le maïs au moment du premier gel et l'intensité du gel, l'impact sur la qualité et la quantité du maïs récolté varie. Le tableau 1 présente la maturité relative du maïs, les pourcentages estimés d'humidité et de protéine brute à chaque stade de développement du grain, ainsi qu'une évaluation du poids au boisseau du grain advenant qu'une gelée meurtrière survienne aux divers stades de maturité de la culture.

 

Tableau 1. Caractéristiques aux différents stades de développement du maïs

Stade Humidité (%) Protéine (%) Poids spécifique (lb/boisseau)
Début du stade laiteux
75-80
6-13
35
Début du stade pâteux
60-65
10,5
47
Mi stade d'entaille des grains
50-55
7-9
55
Maturité
25-40
7-9
58

Source : Richert, B. 1996.


Au début des années 1970 nous avons connu des conditions similaires au moment de la récolte. À cette époque, l'Université de Guelph avait effectué plusieurs essais en vue d'évaluer la valeur nutritive de la récolte de maïs. Voici les résultats obtenus à ce moment-là (sur une base de matière sèche de 85 %).

  • La teneur en humidité variait de 31 à 50 %.
  • Le poids au boisseau allait de 60 à 46 lb.
  • La protéine brute était de 4,3 - 7,9 %.
  • Les valeurs énergétiques allaient de 3 050 à 3 400 kcal d'énergie métabolisable (ÉM)/kg.

Selon ces résultats, avec les hybrides disponibles à ce moment-là, les chercheurs ont conclu que l'on pouvait estimer la valeur énergétique du maïs de la façon suivante (voir tableau 2).

  • Toute augmentation de 1 % de la teneur en humidité = une réduction de 12 kcal de moins d'ÉM/kg.
  • Chaque 15 % de plus de la teneur en sucre = 64 kcal de moins d'ÉM/kg.
  • Chaque changement de 1 lb du poids du boisseau = une différence de 13,9 kcal d'ÉM/kg.

 

Tableau 2. Estimation de la valeur énergétique du maïs selon divers poids au boisseau
Poids au boisseau (lb) Énergie métabolisable (kcal/kg)
56 lb
3 325
54 lb
3 297
52 lb
3 269
50 lb
3 241
48 lb
3 213
46 lb
3 185

Source : Summers, J. 1992.


En 1992, le laboratoire sur la qualité de l'alimentation animale du MAAO (comme on appelait alors le MAAARO) a analysé la qualité de 90 échantillons de maïs (d'un poids moyen de 49 lb/boisseau) tirés de la récolte de la même année pour en conclure que selon les valeurs d'énergie métabolisable dans l'élevage du poulet, le niveau d'énergie était de 5 % inférieur au niveau d'énergie moyen du maïs des années précédentes. Les chercheurs en ont conclu que le lien était très mince entre le poids spécifique et la valeur énergétique et ils ont indiqué que des facteurs tels les différences entre les hybrides, la maturité atteinte au moment d'un gel meurtrier, la teneur en humidité du maïs, la température de séchage et les dommages causés par la manutention pouvaient tous avoir contribué grandement à la variabilité.


Comme on présume que le maïs dont le poids spécifique est plus faible possède une valeur nutritive moindre que le maïs normal (56 lb/boisseau), il peut être sévèrement déclassé à l'élévateur. Les producteurs auront donc tendance à vouloir utiliser ce maïs de faible poids spécifique dans leurs propres programmes de nutrition. Étonnamment, si on considère la prévalence de cette question par le passé, il y a eu relativement peu de recherches sur la valeur nutritive du maïs à faible poids spécifique chez les porcs. Les quelques études dans ce domaine semblent contredire l'hypothèse que le maïs à faible poids spécifique serait inférieur quant à sa qualité nutritive par rapport au maïs de poids spécifique normal. Les tableau 3, tableau 4, tableau 5 et tableau 6 résument certains résultats des études effectuées sur la récolte de maïs de 1992.

 

Tableau 3. Effet d'une alimentation à base de blé et de maïs de grades divers* sur des porcs en croissance** (32-75 kg - 7 premières semaines)

Paramètre A Blé B

Maïs de

Kent C

Maïs de
Kent D
Maïs de
Huron E
Maïs
de Huron
Poids spécifique du maïs
 
54
52
48
48

Teneur énergétique
(kcal d'ÉM/kg)

 
3 314
3 153
3 036
3 093
Gain quotidien moyen (kg)
1,01
0,93
 
1,04
1,05

Apport quotidien moyen
(kg)***

2,92ab
2,92 ab
2,77 b
2,90 ab
3,13 a
Rapport aliments : gain
2,91
3,22
2,84
2,79
2,99

Source : Dr Jim Morris, Collège de Ridgetown
* Explication des régimes alimentaires :
A - Blé de 1992 du Collège de Ridgetown - excellente qualité
B - Maïs de 1992 (comté de Kent) - grade 3
C - Maïs de 1992 (comté de Kent) - grade 4
D - Maïs de 1992 (comté de Huron) - grade 5 - séché lentement (non caramélisé)
E - Maïs de 1992 (comté de Huron) - grade 5 - caramélisé
** 18 porcs/traitement dans trois enclos
*** Les résultats sur la même ligne avec un exposant diffèrent de façon significative (P<0,05)


Dans cette expérience, le maïs de faible poids spécifique n'a pas influé grandement sur le gain moyen quotidien ni sur la conversion alimentaire (même en présence de certains dommages dus à la caramélisation). Ces résultats indiquent de toute évidence que le séchage à haute température est nuisible pour le maïs récolté à des niveaux d'humidité élevés. Les producteurs devraient faire attention aux signes de caramélisation (odeur de brûlé et grains foncés) et se rappeler que les grains gravement caramélisés pourraient avoir une teneur protéique et énergétique jusqu'à 15 % inférieure.

 

Tableau 4. Effet du poids du maïs sur la performance des porcs de croissance finition (29-68 lb)

Poids spécifique (lb/boisseau) 42 47 51 59
Gain quotidien moyen (kg)
0,65
0,60
0,64
0,64
Apport quotidien moyen (kg)
1,32
1,22
1,30
1,29
Rapport aliments : gain
2,04
2,00
2,04
2,04

Source : Iverson, D.M. and Thaler, R.C. 1996.

 

Tableau 5. Maïs de faible poids spécifique pour les porcs de croissance finition (60-200 lb)

Poids spécifique (lb/boisseau) Maïs léger 41 Maïs moyen 48 Maïs lourd 54
Gain quotidien moyen (kg)
0,73
0,77
0,79
Apport quotidien moyen (kg)
2,68
2,93
2,82
Rapport aliments : gain
3,56
3,82
3,56

Source : Iverson, DM and Thaler, R.C. 1996.


Tableau 6. Performance des porcs nourris au maïs ontarien de 1992 séché à deux températures

Maïs dans le régime Temp. de séchage
(° F)
ÉD
(sur la base MS) (kcal/kg)
Gain quotidien moyen (kg) Apport quotidien moyen (kg) Rapport aliments : gain
(à la distribution)
Maïs témoin Ontario -
 
3 480
0,55
1,32
0,42
Maïs témoin Indiana -
 
3 364
0,57
1,22
0,40
Funks 201
180
3 545
0,59
1,38
0,42
220
3 530
0,45
1,21
0,37
Pioneer 3787
180
3 354
0,60
1,41
0,43
220
3 336
0,51
1,27
0,40
Pioneer 3790
180
3 118
0,48
1,24
0,39
220
3 311
0,47
1,27
0,37
Funks 4023
180
3 251
0,51
1,23
0,42
220
3 187
0,58
1,37
0,42

Source : Patterson, R., Tuitoek, J. and Young, L. 1993.


En se basant sur de tels résultats, les chercheurs ont à ce jour conclu que le poids au boisseau ne constitue pas un indicateur fiable de la valeur nutritive du maïs.

Certains d'entre eux ont indiqué que le poids spécifique du maïs n'affecte pas beaucoup la croissance des porcs jusqu'à ce qu'il passe sous les 45 lb/boisseau, c'est celui dont on dit qu'il a un poids spécifique très faible. Ils signalent qu'à mesure que le poids spécifique baisse sous les 45 lb/boisseau, l'énergie digestible diminue de 5-6 % et par conséquent, la conversion alimentaire et le taux de croissance s'en ressentent (3-10 %) à cause d'un apport en énergie moindre. D'autres avancent que le maïs d'un poids spécifique aussi faible que 40 lb/boisseau peut procurer une performance semblable au maïs d'un poids spécifique normal. Des chercheurs de la South Dakota State University et d'ailleurs ont indiqué que l'ajout environ 2 à 3 % d'huile ou de gras aux régimes composés de maïs de très faible poids spécifique peut améliorer la performance, mais ne la ramène pas aux niveaux qui sont atteints avec du maïs de poids spécifique normal.

La recherche a montré que le maïs à faible poids spécifique a tendance à avoir de plus hautes teneurs en protéine brute, en fibre et en cendres, et il contient moins de gras et d'amidon que le maïs normal. Outre l'énergie, les niveaux de lysine et de protéine brute seront moindres dans le maïs de faible poids spécifique parce que le maïs n'a pas eu le temps d'assimiler complètement les acides aminés. De plus, la teneur en protéine brute du maïs à très faible poids spécifique est extrêmement variable et doit être évaluée. Le maïs de poids spécifique supérieur à 45 lb/boisseau, comme on l'a vu avec la récolte de maïs de 1992 (de 7-10,4 % de protéine), peut avoir des teneurs variables en protéine brute et doit être surveillé de près. Toutefois, les moyennes normales publiées pour la lysine (0,25 %) dans le maïs de faible poids spécifique devraient être relativement constantes.

Dans le cas du maïs endommagé par le gel, il faut tenir compte de la présence possible de mycotoxines, particulièrement la vomitoxine et la zéaralenone. Si les grains gèlent avant d'atteindre la maturité, la teneur en humidité est extrêmement élevée et si la gelée meurtrière est suivie de quelques jours de temps chaud estival (21 °C), les conditions au champ favorisent la croissance de moisissures.

Les fournisseurs d'aliments pour animaux adaptent la composition des ingrédients pour compenser les mauvaises années où le maïs a perdu de sa valeur nutritive. Les producteurs qui effectuent eux-mêmes leurs mélanges doivent adapter leurs propres rations pour aussi compenser.

Quand le maïs a un faible poids spécifique, le producteur doit :

  • mesurer les teneurs en humidité et en protéine;
  • déterminer le poids au boisseau du maïs à 15 % d'humidité;
  • équilibrer les rations pour tenir compte des différences en protéine, en énergie et en humidité;
  • calibrer les broyeurs distributeurs volumétriques pour tenir compte de poids au boisseau plus faibles;
  • élément le plus important, s'il travaille en tenant compte du poids et non du volume du maïs, ou s'il effectue les rajustements nécessaires, il ne devrait pas avoir de problème.

 

Tableau 7. Réglages à effectuer dans le poids des aliments pour le maïs de grade inférieur

Poids au boisseau kg (lb) Kg nécessaire pour l'équivalent de 1 kg de maïs d'un poids de 56 lb/boisseau
56 lb
1,000
54 lb
1,009
52 lb
1,017
50 lb
1,026
48 lb
1,035
46 lb
1,044
44 lb
1,053
42 lb
1,063

Source : McBride, G. 1992.

Le tableau 7 donne une estimation du poids de maïs de grade inférieur nécessaire pour fournir la même énergie que 1 kg de maïs de 56 lb/boisseau, selon la recherche effectuée à l'Université de Guelph dans les années 1970. Ces lignes de conduite peuvent servir à reformuler les rations.

 

Exemple de calcul

Reformuler un mélange de 800 kg de maïs (56 lb/boisseau) + 200 kg de tourteau de soya (TS) avec du maïs d'un poids de 50 lb/boisseau.

Calculer la quantité de maïs nécessaire pour fournir une quantité identique d'énergie :
800 kg x 1,026 = 820,8 kg

Reformuler le mélange = 820,8 kg de maïs + 200 kg de TS = 1 020,8 kg de mélange
Pour 1 000 kg de nouveau mélange, il faudrait :

820,8/1 020,8 x 1 000 = 804 kg de maïs

200/1 020,8 x 1 000 = 196 kg de TS

 

Références

  1. Iverson, DM and Thaler, R.C. 1996. Low-quality soybeans and corn as feedstuffs for swine. Swine Health and Production, Vol.4, No. 1.
  2. Johnston, L.J. 1995. Use of low-test-weight corn in swine diets and the lysine/protein relationship in corn. Swine Health and Production, Vol. 3 No.4.
  3. McBride, G. 1992. Feeding value of low bushel weight corn. OMAF Adverse Weather File.
  4. Patterson, R., Tuitoek, J. and Young, L. 1993. Nutritional value of immature corn of different bulk density for young pigs. 1993 Ontario Swine Research Review.
  5. Richert, B. 1996. Feeding value of immature, low-test weight corn and soybeans for swine. Purdue Crop and Livestock Update.
  6. Summers, J. 1992. Feeding value of immature and low bushel weight corn. Poultry Industry Council Factsheet #16.
  7. Vyn, T. 1993. Corn Quality - What to do? 1993 Southwestern Ontario Pork Conference.

Auteur : Greg Simpson - spécialiste de la nutrition des porcs/MAAARO
Date de création : 7 novembre 2000
Dernière révision : 29 février 2012

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca