Calculateur du poids cible des porcs


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 444
Date de publication : Juin 2011
Commande no. 11-032
Dernière révision : September 30, 2011
Situation :
Rédacteur : Jaydee Smith - chargé de programme, systèmes de production porcine/MAAARO

Introduction

Une fois vos porcs élevés, il restera une dernière étape dont pourraient dépendre vos profits : la mise en marché. Même si les coûts de production constituent un élément clé de la rentabilité, il ne suffit pas de les réduire pour réaliser des profits. Il faut aussi maximiser ses revenus.

Le poids en carcasse prévu dans la grille de classement détermine surtout le moment où les porcs sont mis en marché. Une variété de facteurs, dont la variation des porcs, l'espace requis et les vacances, influent sur les pratiques d'expédition et donnent des résultats qui ne cadrent guère avec la strate de poids cible de la grille de classement. Certains de ces facteurs peuvent être contrôlés ou gérés afin de maximiser le rendement financier.


Perte due au Tri

Il y a perte de revenus lorsque les carcasses n'atteignent pas les objectifs fixés dans la grille de classement relativement au rendement en maigre ou au poids. Bien que la valeur de cette perte ne soit pas ventilée dans le contrat, on peut l'évaluer en comptant le nombre de carcasses inscrit au contrat n'ayant pas atteint l'objectif et en calculant le manque à gagner. Même si le poids et le rendement en maigre moyens d'un groupe semblent avoir atteint la cible, beaucoup de carcasses peuvent l'avoir ratée. En fait, le poids moyen d'une loge peut sembler suffisant pour l'expédition, mais il ne faut pas oublier que les carcasses sont classées et que leur prix est établi individuellement.
Dans les cheptels dont les poids sont étroitement surveillés et les porcs expédiés chaque semaine, la déviation standard des poids en carcasse devrait être d'environ 4 kg, de telle sorte que 66 % des poids en carcasse se situent à ±4 kg du poids moyen¹. Dans certaines grilles de classement, les éleveurs peuvent expédier leurs porcs toutes les deux semaines sans être pénalisés dans la mesure où ils surveillent les poids avec attention. Dans une grille étroite, des envois hebdomadaires précis peuvent être très importants.
Pour réduire au minimum la perte de revenus due au tri, il faut porter une attention particulière à la grille de classement visée et connaître le poids à l'expédition nécessaire pour obtenir la meilleure concordance possible avec le poids en carcasse cible et le rendement en maigre. Il faut également comprendre les caractéristiques de croissance des porcs et le rendement à l'abattage en examinant systématiquement les poids à l'expédition et les contrats qui en découlent. En sachant quel effet le poids à l'expédition a sur le poids en carcasse et le rendement en maigre, les éleveurs de porcs pourront adapter efficacement leur stratégie d'expédition. À l'évidence, ils doivent d'abord obtenir le bon poids à l'expédition. Il y a toujours des variations dans un cheptel, mais c'est à ce stade que les choses peuvent être gérées, dans une certaine mesure du moins. Les grilles de classement utilisent un point de démarcation abrupt, non graduel, et arriver à la classe de rendement suivante pourrait signifier une perte de 10 à 14 points (selon la grille de l'Ontario, par exemple) et, par conséquent, une perte de revenus.
Il faut d'abord avoir une balance précise. Peser les porcs avec précision avant de les expédier peut donner de meilleurs résultats que n'importe quel autre travail manuel accompli dans la production porcine. Un sondage mené auprès de 34 éleveurs de porcs au Kansas montre que le rendement prévu d'un employé qui consacre deux heures par semaine à peser des porcs de marché variait entre 41,53 $US et 190,38 $US l'heure, compte tenu de la perte due au tri². L'utilisation de balances-trieuses automatiques permet également de peser les porcs avec précision.
Un autre outil, le calculateur du poids cible des porcs (figure 1), permet également de déterminer rapidement le poids à l'expédition requis selon le poids en carcasse cible et le rendement à l'abattage. Il peut être utilisé pour vérifier quel poids en carcasse sera obtenu à un poids vif donné ou quel effet un changement dans le rendement à l'abattage (qui peut être le résultat de temps de transport prolongés) peut avoir sur le poids en carcasse.


Figure 1. Calculateur du poids cible des porcs
Figure 1. Calculateur du poids cible des porcs
(poids à l'expédition en kg et en lb).

La manipulation peut également avoir un effet sur la qualité de la carcasse; ce n'est pas au moment de l'expédition qu'il faut prendre des risques avec les investissements déjà faits dans un animal prêt à l'abattage. Consultez les publications Should This Pig Be Transported? et Caring for Compromised Pigs, disponibles auprès de l'Ontario Farm Animal Council (www.ofac.org).


Le Calculateur du Poids Cible

Le calculateur du poids cible schématise les liens entre le poids en carcasse, le rendement à l'abattage et le poids vif. Il permet d'établir le poids à l'expédition selon un poids en carcasse cible et une estimation du rendement à l'abattage (ou vice-versa). La figure 1 montre le calculateur du poids cible des porcs avec le poids à l'expédition en kilogrammes et en livres.
Au moyen du calculateur, les éleveurs peuvent déterminer le poids à l'expédition cible de leurs porcs, compte tenu de leur grille actuelle, ou le poids à l'expédition possible, compte tenu de la strate de poids cible d'une nouvelle grille. Ils peuvent également calculer le poids en carcasse approximatif qui résulterait de l'expédition de porcs à un poids vif donné ou établir l'effet possible d'un changement du rendement à l'abattage sur le poids en carcasse.

Mode d'emploi
  1. Trouvez le poids en carcasse cible (d'après votre grille) sur l'axe de gauche.
  2. Évaluez le rendement à l'abattage à partir de vos dossiers, ou utilisez 80 %.
  3. Au moyen d'une règle, tracez une ligne entre le poids en carcasse cible et le poids vif cible en passant par le rendement à l'abattage.
  4. Suivez la procédure inverse pour déterminer le poids en carcasse à partir d'un poids vif donné.
Exemple

Prenez la grille de classement de l'Ontario. L'indice maximum est de 114 dans la strate de poids de 80 à 94,9 kg; pour les besoins de notre exemple, nous prendrons les poids de 80 et 95 kg. Si l'on suppose un rendement à l'abattage de 80 %, nous traçons une ligne à partir de 95 kg (poids en carcasse, axe de gauche) qui passe par 80% et arrive au poids vif cible d'environ 118,8 kg (axe de droite). De même, un poids en carcasse de 80 kg donne un poids vif de 100 kg (figure 2). Dans cet exemple, qui utilise la grille de l'Ontario, la strate de poids vif cible est de 100 à 118,8 kg.

Figure 2. Exemple d'utilisation du calculateur du poids cible
Figure 2. Exemple d'utilisation du calculateur du poids cible.

Vos Renseignements
Grille de classement  
Poids en carcasse cible inférieur
kg
Poids en carcasse cible supérieur
kg
Rendement à l'abattage 
%
Poids à l'expédition cible inférieur
kg
lb
Poids à l'expédition cible supérieur
kg
lb


Facteurs à prendre en considération

Poids en carcasse cible :
  • déterminé par votre grille de classement
  • dépend du rendement à l'abattage et du poids vif
  • exige que les éleveurs connaissent leur grille et leurs cibles, et qu'ils pèsent leurs porcs
Rendement à l'abattage :
  • temps de transport
  • temps d'abattage (connaissez votre horaire)
  • retrait de la nourriture/remplissage des viscères
  • composition du régime alimentaire

La strate de poids vif cible de 100 à 118,8 kg que l'on trouve dans cet exemple est très large comparativement à d'autres grilles où l'indice maximum occupe une seule strate de classe de rendement de 10 kg, voire de 5 kg, comparativement aux 15 kg de la grille de l'Ontario. Dans ces cas, il est très important de connaître le poids vif optimal de l'animal, et de l'expédier à ce poids, pour obtenir le poids en carcasse cible.
Répétez l'exercice en utilisant votre propre grille au moyen du calculateur présenté à la figure 1. N'oubliez pas de tenir compte des facteurs qui peuvent avoir un effet sur le poids en carcasse et le rendement à l'abattage. Voyez comment un changement dans le rendement à l'abattage change le poids vif cible pour un poids en carcasse cible donné.


Coût marginal de l'alimentation et rendement marginal

Après que les porcs ont atteint le poids minimal prévu dans la grille de classement, il faut se demander s'il est rentable de continuer de les nourrir pour qu'ils prennent encore plus de poids. Cela est particulièrement important lorsque le coût des aliments est élevé, et encore plus si les prix du marché sont bas. On suppose également que la nécessité de libérer les installations pour accueillir de nouveaux animaux n'est pas le facteur principal.
Pour prendre une décision éclairée, les éleveurs auront besoin de bons renseignements sur le coefficient de transformation des aliments (CTA) du cheptel pour la strate de poids pertinente (en plus des changements dans le rendement en maigre dont il a été question précédemment). Cela est important, puisque le CTA diminue habituellement lorsque les animaux deviennent plus gros et peut être mesuré avec précision uniquement dans la porcherie. Ces renseignements permettent aux éleveurs d'effectuer des calculs différentiels du coût supplémentaire de l'alimentation (coût marginal) et de la valeur ajoutée de la carcasse (rendement marginal), et de déterminer le point où les profits plafonnent.

Porcs légers

Il est tout à fait pertinent de décider à quel moment déplacer les porcs légers qui demeurent à la queue d'un lot dans un système tout plein-tout vide. Vaut-il la peine de garder ces porcs ou de les déplacer dans une autre installation pour les engraisser? Leur déplacement contribue à réduire la transmission de maladies aux nouveaux arrivants si l'espace est requis pour accueillir d'autres porcs. Néanmoins, les facteurs économiques sont-ils valables?
Une bonne tenue de livres donnera la réponse dans ce cas, comme dans d'autres. Ces porcs sont-ils " en queue de peloton " parce qu'ils ont eu un mauvais départ dans la vie ou parce qu'ils ne sont pas performants, auquel cas leur engraissement serait un gaspillage de nourriture? Il se peut qu'ils coûtent plus que ce qu'ils valent, en particulier s'ils prennent de la place. La meilleure stratégie pourrait être d'expédier les animaux en vertu de deux grilles différentes qui tiendraient compte d'autres variations dans le cheptel.


Conclusions

Il existe des renseignements utiles pour prendre des décisions judicieuses en matière de mise en marché ainsi que des conseils et des outils pour les interpréter. Il vaut la peine de les consulter.
Le but consiste à fournir des carcasses qui correspondent à l'indice le plus élevé possible dans la grille de classement pertinente. L'éleveur a le contrôle sur le poids à l'expédition, tout comme sur le rendement en maigre, dans une certaine mesure, s'il comprend les facteurs qui le déterminent. Il peut également contrôler la qualité du porc, sur laquelle la manutention et le transport influent, et les stratégies d'alimentation avant l'expédition. La gestion de ces facteurs peut avoir une très grande incidence sur les revenus.

Bibliographie

  1. de Lange, K. 1997. " Monitor shipping strategies… and make more money ", PigPens, Université de Guelph.
  2. Keeler, G.L., M.D. Tokach, R.D. Goodband, J.L. Nelssen et M.R. Langemeir. 1994. " Assisting Swine Producers to Maximize Marketing Returns ", Journal of Extension, vol. 32, no 1.