La posthite enzootique chez les ovins


Il faut tout d'abord s'occuper de la cause. Comme les nombreuses maladies que nous voyons chez les ovins, la posthite enzootique est le résultat d'une interaction entre une bactérie et un autre facteur quelconque. La bactérie est Corynebacterium renale ou une de ce groupe. Ces bactéries ont la capacité de décomposer l'urée à l'aide d'une enzyme, l'uréase. L'autre facteur est une augmentation du taux de protéines du régime, facteur assez commun dans le mois précédant la reproduction pour améliorer l'état des béliers. Une fois que les protéines du régime de toutes les sources dépassent 16 p. 100, l'urine peut contenir plus de 4 p. 100 d'urée. Cet excès d'urée rend l'urine alcaline. L'uréase bactérienne décompose l'urée pour libérer l'excès d'ammoniac. C'est ce même ammoniac qui cause une irritation et une ulcération graves de la peau entourant l'orifice préputial. Une fois que la peau est ulcérée, C. renale ou d'autres bactéries l'infecteront. Les débris de l'ulcère forment une croûte qui peut bloquer l'orifice du prépuce. Les ulcères infectés peuvent se propager par l'orifice à la muqueuse de la cavité préputiale. Tout tissu cicatriciel formé autour d'un ulcère non soigné peut rétrécir l'orifice préputial de façon permanente, empêchant l'extrusion du pénis au moment de la reproduction.

Une fois que l'orifice est bloqué, l'urée tombe goutte à goutte et tache la laine environnante. La myiase suit souvent l'ulcération et la souillure par l'urine de la région préputiale. L'ulcération interne est douloureuse; le prépuce s'agrandit et enfle et contient de la vieille urine et des débris. S'il y a une grave entrave à la miction, le bélier peut devenir urémique et mourir.

Le traitement consiste à enlever la laine autour de la région en question, puis à enlever le tissu mort dans l'ulcère à l'aide d'un agent de parage, tel qu'une eau oxygénée. Il faut ensuite appliquer un onguent contenant de la pénicilline, de la bacitracine ou 5 p. 100 de sulfate cuivrique à des intervalles hebdomadaires. Comme solution de rechange à l'onguent, une solution cétrimide peut être utilisée. Si on soupçonne que l'ulcère s'est répandu aux muqueuses du sac préputial, des injections de pénicilline aideront la guérison.

Pour empêcher les saletés de contaminer la région traitée, le bélier devrait être couché sur une bonne couche de paille propre jusqu'à ce que l'ulcère soit guéri. Selon le traitement, les ulcères externes peuvent prendre de quelques semaines à six mois pour guérir. Une partie du traitement consiste à éliminer la cause du problème, c'est-à-dire rajuster le taux de protéines du régime au-dessous du taux critique de 16 p. 100. Une analyse des fourrages et une formulation de ration fondée sur cette analyse pour chaque stade de production devraient faire partie de la gestion du troupeau.

L'ulcère en voie de guérison n'empêche pas le passage de l'urine, mais en raison de la douleur causée par l'extrusion du pénis au moment de la reproduction, le bélier sera très réticent à s'accoupler. Même si le bélier peut s'accoupler, il ne devrait pas être utilisé car il y a des rapports à l'effet qu'il y aurait transmission vénérienne à la brebis, causant une vulvite ulcéreuse. Le même organisme peut être isolé de ces lésions. Un bélier souffrant de la posthite enzootique ne devrait pas recommencer à s'accoupler avant que les ulcères ne soient complètement guéris.


Auteur : Dr S. John Martin - Consultant en santé des ovins, caprins et porcins/MAAO
Date de création : 01 juin 1999
Dernière révision : 19 avril 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca