Le gentil chien de la maison est une terreur pour les moutons


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 430/20
Date de publication : 08/02
Commande no. 02-030
Dernière révision : 8 décembre 2016
Situation : Fiche technique originale
Rédacteur : Craig Richardson - Spécialiste des soins des animaux/MAAARO

Où vont nos chiens quand nous ne sommes pas là? Mènent-il une double vie? Il faut savoir que nos chiens familiers sont une véritable terreur pour les moutons.

Une étude réalisée en Australie s'est intéressée à 1 400 chiens qui avaient attaqué des animaux d'élevage. Elle a permis de constater que la plupart des propriétaires de ces chiens, lorsqu'ils sont rejoints par les autorités, refusent de croire que leur animal ait pu tuer ou blesser un mouton. Ils sont persuadés que leur chien est trop petit, trop jeune ou trop gentil pour faire du mal à un mouton.

Les chercheurs ont capturé des chiens âgés de trois mois à 12 ans, entiers ou stérilisés, mâles et femelles, de race ou bâtards, qui tous s'en étaient pris à des animaux d'élevage. La majorité de ces bêtes étaient des chiens familiers, bien nourris et de tempérament amical, qui étaient laissés en liberté. La sélection génétique n'a pas atténué chez le chien, quelle que soit sa race, l'instinct qui le porte à attaquer et à tuer les animaux. Les spécialistes du comportement animal disent qu'il n'est pas possible de savoir à l'avance si tel ou tel chien s'en prendra ou non aux moutons.

Tactique

Les chiens courent après les moutons et les attaquent simplement pour s'amuser. Ils les tuent rarement sur-le-champ. Les bêtes succombent en général quelque temps plus tard des suites de leurs blessures ou de l'infection, ou doivent être sacrifiées. Selon les experts en sinistres agricoles, « la mutilation excessive » d'un animal est la signature d'une attaque par les chiens. En comparaison, les attaques par les coyotes sont rapides. Souvent les coyotes jettent leur dévolu sur un mouton pour le tuer et le dévorer et ils ne dérangent pas le reste du troupeau. Quand ils sont attaqués par des coyotes, les troupeaux de moutons sont généralement moins affolés ou bêlent moins que lorsqu'ils sont attaqués par des chiens. Les chiens font durer leur attaque et se plaisent à faire courir les moutons. Les moutons attaqués par les chiens ont des morceaux d'oreilles ou de peau arrachés et portent des marques de crocs sur le cou, la tête, les pâtes de derrière et les flancs.

Les chiens sont portés à harceler un mouton chaque fois que celui-ci se relève pour tenter de fuir. Les spécialistes du comportement animal pensent que le mouvement de fuite du mouton excite le chien et stimule son envie de le courser. Des moutons poursuivis par des chiens se sont noyés dans des cours d'eau ou sont morts étouffés après s'être entassés dans un coin de la pâture ou de la bergerie.

Les gens pensent souvent que ce sont surtout les meutes de chiens errants qui causent les problèmes de prédation sur les animaux d'élevage. En réalité, l'étude australienne a montré que, d'après les 1 400 chiens attrapés ou observés en train d'attaquer des animaux, 40 % des attaques étaient le fait d'un chien seul, 51 % le fait de deux chiens (en général un mâle et une femelle) et seulement 9 % le fait de 3 chiens ou plus.

Les autorités ont utilisé des chiens spécialement dressés pour remonter la piste des chiens qui avaient perpétré des méfaits et les suivre jusque chez eux. Si deux chiens ou plus étaient impliqués dans l'attaque, ils étaient d'ordinaire de la même maison ou étaient voisins. C'était pour la plupart de gentils chiens familiers dont les maîtres n'arrivaient pas à concevoir que leur compagnon puisse attaquer des moutons puisqu'il n'était pas méchant et qu'il n'avait jamais mordu personne. Les maîtres devraient comprendre ce qui pousse un chien à attaquer les moutons - le seul plaisir. Les chiens ne mordent pas les gens parce qu'ils ont l'instinct carnassier; ils les mordent parce qu'ils sont dominants, parce qu'ils ont peur ou parce qu'ils veulent protéger quelque chose ou quelqu'un.

Que peut-on faire

Les chiens ne peuvent attaquer les moutons que s'ils sont livrés à eux-mêmes. Quand ils ne sont pas attachés ou enfermés, les chiens peuvent attaquer les moutons n'importe quand, le jour ou la nuit. Prenez vos responsabilités en tant que propriétaire de chien. Ne laissez pas votre chien vagabonder dehors toute la nuit, ou toute la journée pendant que vous êtes au travail. Équipez-vous de façon à ce que votre animal favori demeure constamment chez vous. Un chien qui est libre de se promener sur votre propriété, si elle n'est pas cernée d'une clôture qu'il ne peut franchir, ira faire un tour ailleurs chaque fois qu'il en a envie.

Les attaques sur les troupeaux de moutons sont très éprouvantes pour les bergers, tant moralement que financièrement. Les animaux qui survivent à une attaque ne produisent plus aussi bien, les brebis mettent bas des agneaux morts-nés et les animaux blessés souffrent et nécessitent des soins. Le berger doit dépenser temps et argent pour prévenir les attaques futures. Il est important de vous rappeler que vous êtes responsable devant la loi des méfaits de votre chien.

La présente information est fournie dans l'intérêt public. On ne saurait en garantir la pertinence ou la justesse à un moment quelconque. Le lecteur devrait donc la vérifier avant d'agir en conséquence.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca