Moyens d'éviter le stress causé par la chaleur ou le froid pendant le transport des moutons


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 430/90
Date de publication : 01/02
Commande no. 02-014
Dernière révision : 01/02
Situation : Fiche technique originale
Rédacteur : Craig Richardson - Spécialiste des soins des animaux/MAAARO

Table des matières

  1. Introduction
  2. Pratiques optimales par tous les temps
  3. Précautions par temps froid
  4. Signes d'inconfort des animaux(stress dû au froid) durant le trajet
  5. Précautions par temps chaud et humide
  6. Signes d'inconfort (stress dû à la chaleurou au surpeuplement) durant le trajet
  7. Facteurs de refroidissement éolien

Introduction

En planifiant un peu, il est possible d'éviter que le transport n'expose les moutons au stress causé par la chaleur ou le froid. Il s'agit de vérifier la météo avant le départ, de connaître les moyens à prendre durant le trajet pour limiter les souffrances occasionnées aux moutons par des conditions climatiques extrêmes, voire, au besoin, de reporter le moment du transport des moutons.

Voici des extraits du Code de pratiques recommandées pour le soin et la manipulation des animaux de ferme - Transport et des considérations particulières qui s'appliquent aux moutons, publiés par le Conseil de recherches agro-alimentaires du Canada (CRAC).

Pratiques optimales par tous les temps

  • Veiller à ce que tous les animaux destinés au transport soient en état d'être transportés.
  • S'arrêter après la première heure de trajet, puis toutes les 2 ou 3 heures pour vérifier si les moutons semblent bien se porter.
  • Pendant le trajet, protéger les moutons pour leur éviter des souffrances causées par les conditions climatiques adverses.
  • Veiller à ce que la ventilation soit suffisante pendant tout le temps que les animaux se trouvent dans le véhicule. Les ailerons aérodynamiques installés sur les remorques des camions pour améliorer le rendement du combustible ne doivent pas restreindre dans la remorque l'écoulement de l'air nécessaire à la ventilation et au refroidissement.
  • Faire le nécessaire pour empêcher les gaz d'échappement de pénétrer dans la zone occupée par les moutons.
  • Veiller à ce que la ventilation puisse s'ajuster de l'extérieur du véhicule pour être en mesure, lorsque la température change durant le trajet, d'apporter des ajustements sans avoir à décharger les animaux. L'utilisation de panneaux ajustables en fonction des conditions météorologiques constitue une solution de choix.
  • Réduire la densité de chargement à 85 % de la densité maximale lorsque le trajet doit durer plus de 24 heures afin de permettre aux moutons de s'étendre.

Précautions par temps froid

  • Protéger les moutons de la pluie verglaçante et du vent qui souffle sur les côtés du camion et les préserver ainsi des pertes de chaleur qui peuvent entraîner la mort par hypothermie, et ce, même si les températures sont supérieures au point de congélation.
  • Prendre des précautions particulières pour protéger les jeunes animaux, car ils sont plus vulnérables aux engelures et aux pertes de chaleur corporelle durant le transport.
  • Enlever la litière mouillée après chaque trajet pour éviter qu'elle ne gèle dans les camions.

Signes d'inconfort des animaux (stress dû au froid) durant le trajet

  • Les animaux sont mouillés;
  • Les animaux se nourrissent de la litière disponible;
  • Les écoulements sur la face ou les naseaux sont gelés.

Déplacements en hiver

  • Augmenter la quantité de litière et d'isolation par temps froid.
  • Ne pas dépasser la densité de chargement recommandée, sous peine de priver les animaux de la possibilité de changer de position dans la remorque, ce qui les expose à souffrir d'engelures.
  • Couvrir les ouvertures afin de protéger les animaux du vent; le facteur de refroidissement éolien abaisse la température ambiante effective et peut causer des engelures.
  • Protéger les moutons des courants froids latéraux.
  • Remplacer les lattes du plancher des véhicules afin de protéger les animaux du froid et des embruns.
  • Ajuster les ouvertures de façon à établir un équilibre entre le besoin de protection contre le vent et le besoin de ventilation appropriée.
  • Fermer les évents du nez du véhicule.
  • Prendre des précautions pour protéger les agneaux. Les garder au sec et leur fournir une quantité suffisante de litière.

Précautions par temps chaud et humide

  • Prendre des précautions pour éviter que le jeu combiné de la température élevée et du haut taux d'humidité ne cause du stress et des souffrances aux animaux et même leur mort.
  • Veiller à ce que chaque mouton dispose d'une superficie suffisante de manière à lui fournir une ventilation convenable et un niveau de confort raisonnable.
  • Éviter le surpeuplement qui peut engendrer une élévation dangereuse de la température. Par temps chaud et humide, réduire la densité de chargement à 85 % de la densité maximale.
  • Au cours du trajet, réduire au minimum la fréquence et la durée des arrêts durant lesquels les moutons ne sont pas déchargés afin d'empêcher les élévations rapides de la température à l'intérieur du véhicule.
  • Protéger les moutons tondus contre l'exposition prolongée aux rayons du soleil de manière à prévenir les insolations.

Signes d'inconfort (stress dû à la chaleur ou au surpeuplement) durant le trajet

  • Si la densité de chargement est trop grande, les animaux ne se calment pas, continuent à se bousculer pour prendre pied et à être bruyants pendant des périodes prolongées. Des moutons se couchent involontairement et sont incapables de se lever.
  • Les moutons sont haletants lorsqu'ils sont exposés à un excès de chaleur; à partir du moment où l'on observe des animaux debout, ayant le cou allongé et la bouche ouverte pour respirer, la situation est au plus grave.

Déplacements en été

  • Par temps chaud et humide, manipuler les animaux avec soin, parce que tout effort est particulièrement stressant et augmente les risques de coup de chaleur.
  • Permettre à chaque animal de se reposer lorsqu'il a fait un effort excessif.
  • Veiller à ce que la ventilation soit suffisante pendant tout le temps que les animaux se trouvent dans le véhicule.
  • Éviter si possible les trajets durant les périodes chaudes et humides.
  • Si la météo prévoit du temps chaud et humide, planifier de faire le transport des animaux la nuit ou en début de matinée.
  • Éviter les périodes de congestion intense de la circulation.
  • Éviter de stationner en plein soleil les véhicules chargés d'animaux.
  • Lorsqu'il faut arrêter, réduire au minimum la durée de l'arrêt pour prévenir l'élévation de la température à l'intérieur du véhicule.
  • Rafraîchir éventuellement les animaux en arrosant le plancher du véhicule ou en utilisant une brumisation fine. Si un mouton souffre d'hyperthermie, lui faire couler doucement de l'eau sur l'arrière de la tête.

Facteurs de refroidissement éolien

Sélectionner la colonne correspondant à la température réelle de l'air (°C) et la rangée correspondant à la vitesse du vent (km/h). Le nombre qui figure à l'intersection de cette colonne et de cette rangée représente le facteur de refroidissement éolien.

Température réelle de l'air (°C) 10 4 -1 -7 -12 -18 -23
Vitesse du vent (km/h)
Facteur de refroidissement éolien
8
9
2
-3
-8
-15
-21
-26
16
4
-2
-8
-15
-22
-29
-34
24
2
-5
-12
-21
-28
-34
-41
32
0
-8
-16
-23
-31
-37
-45
40
-1
-9
-18
-26
-33
-39
-48
48
-2
-11
-21
-28
-36
-42
-51
56
-3
-12
-21
-29
-34
-44
-54
64
-3
-12
-22
-29
-38
-47
-56
72
-4
-13
-22
-30
-39
-48
-57
80
-4
-13
-23
-31
-40
-48
-58
Source

Kansas State University et Livestock Conservation Institute.

Les précautions à prendre et les symptômes de stress dus au froid présentés plus haut ainsi que le tableau des facteurs de refroidissement éolien sont tirés du Code de pratiques recommandées pour les soins et la manipulation des animaux de ferme - Transport et ont été reproduits avec l'autorisation du Conseil de recherches agro-alimentaires du Canada.

Capacité de chargement maximale de la remorque pour les moutons transportés debout selon le poids individuel moyen des animaux - Système métrique.

Figure 1. Capacité de chargement maximale de la remorque pour les moutons transportés debout selon le poids individuel moyen des animaux. À raison de 160 kg/m2, un agneau de 35 kg dispose de 0,22 m2 de surface de plancher. Réduire la densité maximale à 85 % par temps chaud et humide et pour les trajets d'une durée supérieure à 24 heures afin que les moutons aient suffisamment d'espace pour se coucher.

Équivalent des textes

Capacité de chargement maximale de la remorque pour les moutons transportés debout selon le poids individuel moyen des animaux.

Figure 2. Capacité de chargement maximale de la remorque pour les moutons transportés debout selon le poids individuel moyen des animaux. À raison de 32 lb/pi2, un agneau de 70 lb dispose de 2,2 pi2 de surface de plancher. Réduire la densité maximale à 85 % par temps chaud et humide et pour les trajets d'une durée supérieure à 24 heures afin que les moutons aient suffisamment d'espace pour se coucher.

Équivalent des textes

Source

Les graphiques sont tirés du Code de pratiques recommandées pour les soins et la manipulation des animaux de ferme - Transport et ont été reproduits avec l'autorisation du Conseil de recherches agro-alimentaires du Canada.

Nous tenons à remercier le Secrétariat d'État pour sa contribution financière à la réalisation de la présente fiche technique.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca