Éléments à considérer quand on nourrit la volaille avec du maïs contaminé aux mycotoxines

Il y a potentiellement des niveaux élevés de mycotoxines dans la récolte de maïs de 2006, surtout dans le sud-ouest de l'Ontario. Les producteurs avicoles doivent être prudents lors de leurs achats de maïs de cette année et de ses sous-produits pour nourrir leur volaille. Les niveaux de vomitoxines généralement acceptés pour la volaille sont de 5 ppm. Des teneurs élevés en DON dans les aliments pour animaux peuvent causer des lésions buccales, l'immunosuppression et réduire le rendement de toute la bande.

Les producteurs qui achètent des rations alimentaires complètes devraient faire part de leurs préoccupations à leur fournisseur.

Ceux qui produisent leurs propres aliments pour animaux devraient analyser les ingrédients qui les composent pour en déterminer les teneurs en mycotoxines.

Il existe quatre façons pour les producteurs avicoles de contrôler les teneurs élevées en mycotoxines dans leur maïs :

  1. Ramener le maïs infecté à des niveaux sécuritaires en choisissant des ingrédients associés qui n'ont aucune teneur en toxines, ou n'en présentent qu'une teneur très faible - du maïs, de l'orge, de l'avoine ou du blé propres, ou des aliments pour animaux autres comme des résidus de boulangerie, des grains de brasserie, etc. Attention aux sous-produits de maïs, car leurs teneurs en vomitoxines peuvent atteindre des niveaux de concentration encore plus élevés que dans le grain original.
  2. Consulter leur fournisseur d'aliments pour animaux ou leur expert en nutrition concernant les additifs alimentaires. Il n'existe à l'heure actuelle aucun produit pouvant éliminer les mycotoxines mais certains additifs pour l'alimentation animale permettent de capter certaines mycotoxines.
  3. Augmenter la teneur en éléments nutritifs de leurs rations pour les animaux. En les fortifiant et en fournissant des teneurs plus élevées en protéines, en énergie et en minéraux aux aliments, ils peuvent compenser les rendements les plus faibles des animaux.
  4. Nettoyer les rations animales avant de les entreposer, et le cas échéant, avant de les distribuer aux animaux pour en extraire les fines. Les travailleurs agricoles doivent prendre les mesures de protection nécessaires et éviter de respirer de la poussière pouvant contenir des moisissures ou des mycotoxines, ou d'y exposer leur peau.

 


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 28 Novembre 2006
Dernière révision : 28 Novembre 2006

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca