Il est temps de nourrir vos poulets reproducteurs

Les poulets en croissance

Comme les oiseaux en croissance peuvent ingurgiter la nourriture sur une très courte période (de 30 minutes à 2 heures, selon l'âge et la fréquence de l'alimentation), l'établissement d'une heure précise pour l'alimentation a peu d'impact sur les autres activités quotidiennes. Effectivement, manger et boire constituent les activités principales d'un oiseau immature. La plupart des producteurs vont nourrir les poulettes et les cochets en croissance tôt le matin, surtout dans des climats tempérés et chauds. Comme la nourriture digérée n'est pas utilisée avec efficacité à 100 %, cela entraîne la production de la chaleur dans le corps des poulets. Dans la plupart des cas, cette surproduction de chaleur (parfois appelée chaleur métabolique, action dynamique spécifique ou croissance de chaleur) atteint son sommet environ 4 à 6 heures après l'ingestion de nourriture. Le programme de restriction de l'alimentation amène une période d'alimentation courte et à un temps déterminé de façon à ce que la chaleur métabolique culmine constamment entre 4 à 6 heures après l'alimentation. Dans les climats chauds, la pollution thermique atteint son apogée en début d'après midi, il est donc très désavantageux que la chaleur corporelle des poulets augmente à ce moment. Pour cette raison, nous avons adopté la norme selon laquelle les poulets sont nourris entre 6 h et 7 h. Grâce à une alimentation distribuée de bonne heure, le métabolisme nutritif des poulets atteint sa chaleur maximale avant le début de l'après-midi, lorsque la température est au plus haut. Autrement, on peut nourrir les oiseaux en croissance en fin d'après midi

Grâce aux chaînes d'alimentation, il est possible de nourrir les poulets encore plus tôt le matin, à l'aube ou lorsqu'une lumière artificielle s'allume. Toutefois, l'alimentation distribuée très tôt comporte deux inconvénients. Premièrement, le processus de l'alimentation débute souvent alors qu'aucun employé n'est présent dans le poulailler pour surveiller la distribution adéquate aux poulets. Ainsi, il est impossible de s'assurer que la nourriture est distribuée également et que tous les oiseaux y ont accès. Deuxièmement, on observe, surtout chez les poulets plus âgés, des problèmes de suffocation qui surviennent chez un petit pourcentage d'individus plus âgés, plus spécifiquement lors de l'alimentation quotidienne. Pour y remédier, il suffit souvent d'ouvrir les abreuvoirs au moins une heure avant la distribution de nourriture. Toutefois, cette solution s'avère impossible si les poulets sont nourris de façon mécanique à l'aube ou lorsque la lumière artificielle s'allume, puisque les poulettes ne boivent que très rarement dans la noirceur. La période idéale pour nourrir les poulettes et les cochets est donc au petit matin, lorsque le personnel peut observer le processus d'alimentation et s'assurer que les poulets ont eu accès à de l'eau une heure avant.

Poulets reproducteurs adultes

Le choix de la période d'alimentation peut influencer la production d'œufs, la qualité de la coquille de l'œuf, la fertilité et l'éclosion d'œufs fertiles. Dans plusieurs cas, ces facteurs résultent du fait que l'alimentation empiète sur les autres habitudes, telles que la nidification et l'accouplement. Les poules reproductrices consomment leur nourriture entre 2 à 6 heures par jour. Cet écart important dans le temps d'alimentation provient du niveau d'apport énergétique, de la texture de la nourriture et, surtout, de la température environnante. Dans les climats chauds, les poulets prennent souvent plus de temps pour se nourrir, ce qui est surtout le cas dans les élevages à haut rendement. La plupart des administrateurs considèrent cette longue période d'alimentation comme profitable puisqu'elle permet une distribution plus étendue de la nourriture dans le poulailler, laissant le temps aux poulets les plus timides de bien s'alimenter.

Si les poulets sont nourris tôt le matin, la période d'alimentation la plus intense s'effectuera autour de 9 h. Encore une fois, la situation est idéale pour réduire l'accumulation de chaleur en début d'après-midi. Cette période est également idéale pour permettre de dissocier le temps d'alimentation de celui de la nidification. Selon l'heure à laquelle les lumières sont allumées le matin, la plupart des œufs sont couvés entre 9 h et 12 h.

L'alimentation en début d'après-midi comporte certains inconvénients. D'abord, on observe une augmentation de l'épaisseur de la coquille. Cette augmentation ne représente pas un problème dans la mesure où les conditions d'incubation sont réglées de façon à permettre une évacuation normale de l'humidité. Dans la plupart des cas, il faut diminuer le taux d'humidité de l'incubateur pour éviter la perte d'humidité par la coquille épaisse.

Un problème plus important en ce qui a trait à l'alimentation en fin d'après-midi réside dans la diminution de la nidification et joue un rôle dans le calibrage des œufs. La nidification est généralement plus importante en fin d'après-midi. Si les poules sont plus préoccupées à se nourrir, elles s'occuperont moins de la nidification et on observera plus d'agressions entre les mâles. Les œufs mal calibrés sont caractérisés par une bande plus épaisse sur la coquille tout autour du centre de l'œuf (parfois appelés œufs ceinturés). Ce défaut est causé par une fissure dans la coquille de l'œuf au moment de son premier transfert dans l'utérus de la poule. La poule répare cette fissure, mais de façon imparfaite. Ces œufs manquent d'air et peinent à transférer l'humidité et, dans la plupart des cas, n'éclosent pas. Le mauvais calibrage des œufs est souvent causé par une activité soudaine, un mouvement brusque, du stress, etc. chez l'oiseau. L'alimentation en fin d'après-midi est considérée comme activité soudaine qui peut entraîner une diminution dans la production d'œufs.

Conclusion

Il est davantage recommandé de nourrir les poulets reproducteurs tôt le matin, car cette pratique se veut avantageuse tant pour l'oiseau que pour la production d'œufs de qualité. Le seul problème concerne les distributeurs d'alimentation à commande mécanique avec lesquelles on peut être tenté de nourrir les poulets très tôt le matin, avant que le personnel ne puisse surveiller cette alimentation.


Auteur : Steve Leeson - Professor Department of Animal and Poultry Science/University of Guelph
Date de création : 01 juin 2000
Dernière révision : 08 juin 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca