L'agressivité des mâles dans les troupeaux de reproduction de poulets à griller

Le Dr Ian Duncan continue d'étudier l'agressivité des mâles dans les troupeaux de reproduction de poulets à griller, un problème dont la tendance semble en croissance. Deux souches de reproducteurs de type à griller et une souche de reproducteur de type à pondre ont été étudiées en comparant l'alimentation restreinte par rapport à l'alimentation à volonté. Les données ont indiqué que l'agressivité des mâles n'était pas engendrée par le régime alimentation, mais plutôt par des facteurs génétiques apparents chez la plupart des reproducteurs de type à griller.

Une étude plus poussée a servi à examiner l'agressivité des reproducteurs de type à griller dans son ensemble. Des mâles ont été comparés à des souches de gibier à plumes, ainsi qu'à des mâles de souches de type à pondre dans des conditions similaires. On a également observé l'agressivité comparativement à un mâle modélisé. Suite à l'étude, les chercheurs ont conclu que chez les souches de mâles de type à griller testées, l'agressivité n'était pas due au fait qu'ils étaient de nature plus agressive, car les mâles n'agissaient pas de façon aussi agressive que la souche de gibier à plumes par rapport au mâle modélisé. Une autre étude a servi à examiner la réceptivité de la femelle aux avances du mâle. Quand la femelle tend à éviter les avances du mâle, cela peut déclencher de la frustration chez un mâle supposé normal. Un nombre de femelles ont été testées dans un arrangement particulier, oł elles avaient le choix entre un mâle de type à griller et un mâle de type à pondre. Selon les conclusions de l'étude, les femelles établissent leur choix sur le comportement du mâle, plutôt que sur son apparence. Il a été trouvé que les reproducteurs de type à griller démontrent une déficience dans certains aspects de leur comportement d'approche vers la femelle. En pratique, cela signifie que les femelles n'ont pas trop tendance à s'accroupir quand le reproducteur de type à griller s'approche d'elles, et qu'en revanche, le mâle les pourchasse pour les forcer à s'accoupler.

L'agressivité des mâles dans les troupeaux de reproduction de poulets à griller tend à augmenter le taux de mortalité et à réduire la fertilité du troupeau.


Auteur : Ian Duncan - Professeur et chef du département de santé et bien-être des animaux/Université de Guelph
Date de création : 01 juin 2001
Dernière révision : 08 juin 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca