L'oeuf, cette merveille!

Depuis des siècles, les œufs représentent une source d'aliments pratiques, uniformes, nourrissants et sûrs pour les humains.

Un aliment pratique parce qu'il est généralement facile de se procurer des œufs, que ces derniers se transportent aisément et que leur durée de conservation est relativement longue.

Un aliment uniforme, parce que chaque œuf moyen contient environ 6 grammes de gras et 6 grammes de protéines, et que ces quantités et la composition de ces substances demeurent relativement constantes, selon les races de poules, d'année en année et quelle que soit la composition du régime alimentaire des poules.

Un aliment nourrissant parce que l'œuf est presque entièrement digestible et qu'il contient la plupart des éléments nutritifs essentiels et que ces derniers sont présents dans une proportion équilibrée qui correspond à peu près à ce dont les humains ont besoin. En effet, tout comme le lait, l'œuf est considéré comme un aliment " presque parfait ".

Un aliment sûr, parce que grâce à la coquille et aux membranes protectrices de l'œuf, les éléments nutritifs qu'il contient sont presque entièrement à l'abri de la contamination par les microorganismes et que les consommateurs peuvent être certains qu'ils consomment un aliment stérile. Même en cas de mauvaise manipulation ou de problème d'entreposage, auxquels sont associés d'importants risques environnementaux et microbiens, l'œuf peut conserver sa valeur nutritive et demeurer salubre beaucoup plus longtemps que bon nombre d'autres aliments, surtout ceux d'origine animale.

Modification de la composition de l'œuf

Bien qu'au fil des ans, les types de poules utilisées pour la ponte, les régimes alimentaires de ces dernières et l'environnement dans lequel elles sont élevées aient beaucoup évolué, la composition et la qualité de l'œuf moyen produit de nos jours sont encore très semblables à celles des œufs produits il y a plusieurs années.

Il demeure cependant possible de modifier la composition de l'œuf et d'améliorer de façon notable certains de ses éléments nutritifs qui sont, ou seront, recherchés dans le cadre de certains marchés de niche pour lesquels les consommateurs sont prêts à débourser davantage.

Jusqu'à maintenant, les principales modifications apportées à la composition de l'œuf portaient surtout sur sa teneur en gras. Bien qu'il soit difficile de changer la quantité de gras dans l'œuf, on a réussi à modifier, au grand plaisir de nombreux consommateurs, divers acides gras qu'il contient pour obtenir un produit à valeur ajoutée, surtout associés à certains problèmes de santé.

 


Auteur : John D. Summers - Université de Guelph
Diane Spratt - Spécialiste de volaille/MAAARO
Date de création : 01 janvier 2000
Dernière révision : 08 juin 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca