Gestion de la fertilité des pâturages d'automne après une sécheresse

La fertilité du sol est très importante pour la croissance des pâturages d'automne, l'hivernage des plantes et la production du printemps. L'automne est le moment de l'année où il faut aider les pâturages qui ont fait l'objet d'une surpaissance, dont les conditions de croissance ont été défavorables ou qui sont touchés par ces deux facteurs. Il est même possible de raviver la saison de pâturage et d'accroître la production d'un champ à automne. Pour ramener les pâturages à un niveau productif, il faut d'abord et avant tout épandre de l'azote, mais également du phosphore et de la potasse.

Si on épand de l'azote sur les pâturages de graminées, plus particulièrement ceux ayant un pourcentage élevé de fétuques, ils afficheront une bonne croissance automnale, pourvu que le sol soit assez humide. Épandez entre 50 et 75 livres d'azote par acre. Il est possible d'obtenir entre 20 et 30 livres de matières sèches par livre d'azote épandue par acre si le pâturage est constitué de fétuque élevée, de dactyle pelotonné, de brome, de ray-grass vivace et d'alpiste roseau. La récolte dépendra du moment où l'azote a été épandu, de l'état du champ, du taux d'humidité et du moment où survient la gelée meurtrière.

En plus d'obtenir du fourrage d'automne frais, il sera plus facile de lutter contre les mauvaises herbes. En épandant de l'azote au début de l'automne, on stimule le tallage automnal des graminées, de sorte qu'on obtient un gazon de placage plus résistant, moins clairsemé et où il est plus difficile pour les mauvaises herbes de pousser.

Les avantages de l'épandage d'azote cet automne ne se limitent pas à une production accrue de fourrage et à une meilleure lutte contre les mauvaises herbes. De plus, épandre de l'azote à l'automne aide à assurer l'hivernage des graminées et leur permettre de pousser rapidement au printemps. Lorsqu'elles sont fertilisées à l'automne, les graminées accroissent leurs réserves azotées, dont elles ont besoin pour survivre pendant l'hiver et pour pousser au printemps. On peut accroître de deux semaines la période de productivité des pâturages au printemps si on a épandu de l'azote de septembre à la fin d'octobre. Si on a tout juste assez de fourrage pour l'hiver, ces deux semaines supplémentaires sont un avantage indéniable!

L'azote épandu à l'automne n'aura pas d'incidence sur les légumineuses présentes dans les pâturages.

En épandant du phosphore et de la potasse à l'automne, on obtiendra de meilleurs pâturages dans l'année suivant une sécheresse. Les plantes ayant survécu, plus particulièrement les légumineuses, seront mieux en mesure de passer l'hiver et de résister au stress de cette saison. De plus, cet épandage améliorera l'équilibre nutritif du sol, ce qui facilitera l'établissement de nouvelles plantes fourragères au printemps. Il faut en tenir compte si vous prévoyez faire un sursemis cet automne ou un ensemencement après le gel hivernal. La meilleure façon de déterminer les besoins en matière de phosphore et de potasse est d'analyser le sol.

La méthode de gestion de la fertilité que vous adopterez cet automne aura une incidence considérable sur la saison de pâturage de l' an prochain. Même s'il y a une autre sécheresse, vos pâturages seront en mesure de produire autant de fourrage que possible.


Auteur : Jack Kyle - spécialiste des pâturages/MAAARO
Date de création : septembre 1997
Dernière révision : 24 juillet 2017

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca