Entretien du cheval soins des pieds - Partie I


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 460/20
Date de publication : 07/90
Commande no. 90-182
Dernière révision : 07/90
Situation : Les suppléments et révisions ont été faits, à l'origine, par le Dr. R.G. Wright -scientifique vétérinaire, Élevage des chevaux et des animaux non traditionnels/MAAARO; S. Slater-Pratt/Université de Guelph
Rédacteur : La documentation contenue dans cette fiche technique a été publiée à l'origine par l'Université du Missouri - Service de l'extension de Columbia.

Table des matiéres

  1. Introduction
  2. Muraille du sabot
  3. Couronne
  4. Sole
  5. Fourchette
  6. Structure interne du pied
  7. Entretien quotidien des pieds
  8. Manipulation des pieds
  9. Nettoyage du pied
  10. Maintenir l'hydratation du pied
  11. Remplacement des fers désajustés ou vieux
  12. Résumé de l'entretien des sabots

Introduction

 

L'entretien des pieds est une des pratiques les plus négligées de l'entretien du cheval.

Figure 1. L'entretien des pieds est une des pratiques les plus négligées de l'entretien du cheval.

On peut prévenir la majorité des boiteries qui diminuent l'utilisation du cheval, en lui apportant des soins adéquats aux pieds et un entretien raisonnable.

Les pieds du cheval doivent être l'objet de soins quotidiens de la même façon que le sont l'alimentation et l'approvisionnement en eau.

Les soins des pieds doivent inclure :

  1. le nettoyage quotidien;
  2. le parage périodique;
  3. la correction d'imperfections mineures;
  4. le traitement des maladies et blessures des pieds.

Tout propriétaire de chevaux est en mesure d'assurer la plupart de ces soins. Il est toutefois important de consulter un professionnel, spécialement lorsqu'un ferrage correctif est nécessaire et lorsqu'il est question de traitement et de lutte contre les maladies.

Pour bien comprendre les soins à apporter aux pieds des chevaux, il est d'abord important d'étudier et de comprendre la structure du pied et les fonctions de ses différentes parties. Les principales parties du pied du cheval sont : la muraille, la couronne, la sole et la fourchette ainsi que les structures internes telles les os, les cartilages, les tendons et le tissu conjonctif. Les structures internes ne seront étudiées que brièvement dans cette fiche technique.

Muraille du sabot


La muraille du sabot est composée de tissu cornéen formé de fibres parallèles.

Figure 2. La muraille du sabot est composée de tissu cornéen formé de fibres parallèles.

Elle doit être épaisse, lisse, sans fissures ni crevasses. Vue de profil, la muraille de la pince devrait être en continuation avec l'inclinaison du paturon.Les principales fonctions de la muraille sont :

  1. fournir une surface d'appui qui ne s'use pas facilement
  2. protéger la structure interne du pied
  3. maintenir l'hydratation du pied

La muraille du sabot est habituellement plus épaisse à la hauteur de la pince qu'au quartier et au talon. La muraille du sabot est recouverte du périople, sorte de vernis qui protège le sabot contre sa déshydratation.

Couronne

La muraille croît à partir de la couronne. La couronne est située directement au-dessus de la muraille du sabot et est protégée par une épaisse couche de peau et une multitude de poils drus. La pousse de la corne d'un pied en santé est d'environ 1 cm par mois. La vitesse de croissance peut varier selon la fréquence de travail, la ration, l'état de santé et de condition de l'animal. Une blessure à la couronne peut causer une croissance irrégulière de la muraille et l'affecter de façon permanente.

La pousse de la corne des membres postérieurs peut être plus rapide que celle des membres antérieurs. Des pieds non ferrés peuvent également pousser plus vite que des pieds ferrés. Les pieds des juments et des hongres semblent croître plus rapidement que ceux des étalons.

Sole

La sole du pied est constituée d'une plaque de corne qui protège les parties internes sensibles du pied. Elle doit être résistante, légèrement concave et de texture uniforme. Le cheval n'a aucune sensibilité à la surface de la sole (extérieur.)

La sole d'un cheval aux pieds plats est moins résistante et est plus exposée aux blessures. De plus, les chevaux qui ont souffert de fourbure et dont la sole du pied s'est affaissée, sont davantage sujets aux meurtrissures provoquant un abcès.

Fourchette

La fourchette, située au centre de la sole, forme un « V » ouvert en direction des talons.

Figure 3. La fourchette, située au centre de la sole, forme un « V » ouvert en direction des talons.

La fourchette est constituée d'une masse de tissu spongieux et élastique qui protège le coussinet plantaire. Elle sert également de surface d'appui pour supporter la pression qu'exerce le poids du cheval. Les branches écartées de la fourchette délimitent la sole par deux lacunes latérales.

L'état de la fourchette est généralement une bonne indication de la santé du pied. Sans des qualités d'élasticité, d'expansion et de bon appui sur le sol essentielles à son bon fonctionnement, la fourchette ne peut jouer son rôle de stimulateur de la circulation sanguine ni dans l'absorption d'impact des chocs.

Structure interne du pied

Afin de prodiguer des soins adéquats, il est important de connaître quelques-unes des parties internes importantes du pied ainsi que leurs fonctions.

La 3e phalange - donne la forme du pied et fournit la rigidité nécessaire pour soutenir le poids.

Coussinet plantaire - se dilate et se contracte pour amortir les chocs et repomper le sang du pied jusqu'au coeur.

Os naviculaire - sert de pivot et de point d'appui au tendon fléchisseur profond qui est responsable de la flexion du pied dans la foulée.

Tissu podophylleux - sert à l'adhérence de la muraille à la 3e phalange; c'est aussi la région principale de la circulation sanguine du pied.

Entretien quotidien des pieds

Les organismes pathogènes se concentrent dans les endroits oj les animaux sont confinés; la propreté est donc importante. Les chevaux gardés dans une stalle ou en loge (box) doivent être curés ou nettoyés quotidiennement afin de réduire les risques de pourriture de la fourchette. Cette pourriture est le résultat de l'action des bactéries qui pénètrent au niveau et aux alentours de la fourchette, et causent une odeur nauséabonde et un ramollissement de la fourchette. Si elle n'est pas traitée, elle peut causer une boiterie difficile à éliminer et nécessiter un traitement de longue durée.

Les soins quotidiens comprennent l'utilisation régulière d'un cure-pieds pour le nettoyage des pieds. Une brosse métallique à poils doux est utile pour le curage de la sole, de la fourchette et de la muraille du sabot. Il est important d'éviter d'endommager la périople en exerçant une trop grande pression sur la brosse métallique, condition qui affecterait l'équilibre de l'humidité du pied.

Manipulation des pieds

L'apprentissage et la pratique de manipuler de façon prudente les pieds du cheval sont des étapes importantes dans l'entretien quotidien des pieds. Très jeunes, les chevaux devraient être entraînés à céder leurs pieds.

La plupart des chevaux ont été entraînés plus souvent à partir du côté gauche; on devra donc commencer avec le pied antérieur gauche. Frottez la jambe en descendant vers le pied avec votre main droite, pendant que votre main gauche reste sur l'épaule du cheval. Poussez cette épaule avec votre main gauche pour faire lever le pied.

Si le cheval vous résiste, pincez-lui le tendon. Placez votre main en avant du boulet tout en levant le pied. Placez le pied fermement entre vos genoux. Si le cheval se débat et veut retirer son pied, laissez-le faire. Il est impossible de retenir le pied antérieur d'un cheval qui se cabre. Recommencez la procédure jusqu'à ce que le cheval cède son pied volontairement.

Pour lever un pied postérieur, appuyez une main sur la hanche du cheval et descendez l'autre main lentement le long de la jambe.

Figure 4. Pour lever un pied postérieur, appuyez une main sur la hanche du cheval et descendez l'autre main lentement le long de la jambe.

Pour lever un pied postérieur, appuyez une main sur la hanche du cheval et descendez l'autre main lentement le long de la jambe.

Figure 5.

Travaillez très près du cheval. Tirez le canon vers l'avant jusqu'à ce que le cheval cède son pied. Si vous sentez que les muscles sont tendus, procédez plus lentement. Passez rapidement votre jambe intérieure sous son pied lorsqu'il est levé et placez-le sur votre cuisse. Immobilisez-le en plaçant votre coude sur son jarret et en pointant vos orteils les uns vers les autres. Tenez le pied dans cette position de façon à vous libérer les deux mains pour travailler.

Nettoyage du pied

Lorsque vous curez le pied, utilisez un cure-pieds et nettoyez du talon à la pince, en insistant bien sur les lacunes latérales situées de chaque côté de la fourchette ainsi que sur la saillie de la fourchette elle-même. N'essayez pas d'ouvrir le talon trop en profondeur, ce qui risquerait d'affaiblir cette région et d'interférer avec la qualité de contraction et d'expansion du talon.

Après avoir monté à cheval, assurez-vous d'enlever tout gravier, ou autre corps étranger qui pourrait s'être logé dans les dépressions naturelles du pied. Un clou, du gravier, une petite branche ou tout autre débris peut adhérer au pied et causer une boiterie de longue durée. On a déjà vu des cas oj un débris incrusté dans le pied y était resté un an avant de ressortir, finalement par le talon ou le long de la couronne. Généralement, lorsqu'un corps étranger surgit près de la région de la couronne, une plaie se développe. Ce problème peut facilement dégénérer en infection grave.

Maintenir l'hydratation du pied

L'hydratation du pied du cheval contribue à maintenir sa souplesse et prévient le fendillement du sabot. La majeure partie de l'humidité nécessaire au pied sain et bien protégé est produite par le pied lui-même.

Des conditions extrêmement humides, comme sur des terrains boueux ou dans des stalles humides, favorisent le dessèchement rapide des pieds. Lorsqu'exposées constamment à des conditions humides, les huiles naturelles et la couche protectrice du pied s'éliminent. Les gros chevaux qui ont de petits pieds ont fréquemment des problèmes de déshydratation des sabots.

Afin d'assurer une hydratation normale du pied, on peut appliquer régulièrement sur le sabot, un apprêt à sabots contenant de l'huile animale telle que la lanoline. Si l'apprêt gras n'est pas un dérivé du pétrole, il peut être massé pour le faire pénétrer dans la couronne, la fourchette, et la sole, aussi bien que dans la muraille. L'apprêt aide à conserver la souplesse de la sole et à éliminer les tissus morts autour de la fourchette et du talon. De plus, le massage de la couronne stimule la croissance d'une nouvelle muraille saine.

Remplacement des fers désajustés ou vieux

Pour déferrer le pied, les rivets des vieux clous doivent être coupés ou redressés. Si le pied est déferré avant d'éliminer les rivets, il sera plus difficile d'enlever le fer et de plus, la muraille du sabot risque d'être endommagée. Les rivets peuvent être coupés à l'aide du brochoir ou être râpés. Utilisez une vieille râpe dont vous ne vous servez plus pour rétablir l'aplomb du pied. Placez la lame du brochoir en dessous du rivet et redressez-le en y donnant des petits coups de marteau. Si vous avez de la difficulté à commencer l'opération, redressez la pointe du rivet et utilisez le coin du brochoir le plus rapproché de votre main.

Si le côté fin de la râpe est utilisé pour enlever les rivets, il faut faire attention de ne pas endommager la muraille du sabot et enlever le revêtement qui préserve son humidité. Manipulez la râpe avec précaution pour ne pas endommager la couronne située à la partie supérieure du sabot. Si en râpant les rivets, vous râpez beaucoup plus haut sur la muraille du sabot, vous devez améliorer votre technique.

Pour enlever le fer, introduisez les tricoises sous le fer, au niveau du talon et poussez vers la pince. On répète l'opération sur le talon opposé, en travaillant toujours vers la pince, jusqu'à ce que le fer soit complètement libre. Ivitez de tirer de côté pour ne pas étirer les tendons du cheval.

Si vous trouvez cette méthode difficile, complétez la première partie, puis replacez le fer sur le sabot, en exposant ainsi les têtes de clous. Vous pourrez alors retirer les clous un à un.

Résumé de l'entretien des sabots

  • Commencez à parer les pieds dès que le poulain est à peine âgé de quelques mois.
  • Gardez les pieds bien arrondis.
  • Exercez le poulain sur un terrain sec pour favoriser une usure naturelle.
  • S'il est gardé en stalle, râpez les pieds à toutes les 2 à 3 semaines.
  • Nettoyez régulièrement les soles et les fourchettes.
  • Ne pelez pas la sole, nettoyez-la seulement.
  • A moins d'un excès évident, ne taillez pas la fourchette si elle est saine.
  • Gardez le pied dans le prolongement et la même inclinaison que le paturon.
  • L'angle des sabots avec le sol devrait être approximativement de 45 degrés.
  • Râpez le bord tranchant de la muraille (excédent de corne) pour égaliser, le plus possible, la surface d'appui à l'épaisseur de la muraille.
  • Ne râpez pas la partie extérieure de la muraille.
  • Râpez toujours à partir du talon.