Mise en garde aux producteurs de lait de chèvre utilisant des systèmes de traite mécanique en pots trayeurs

Environ 13 % des producteurs de lait de chèvrede l'Ontario utilisent actuellement des trayeuses mécaniques munies de pots trayeurs. De nombreux producteurs les utilisent aussi pour garder le lait provenant d'animaux malades ou médicamentés hors du réservoir à lait. L'entretien d'un système de traite mécanique en pots trayeurs (Figure 1) exige souvent plus d'efforts et d'attention aux détails que l'entretien d'un lactoduc. Un nettoyage méticuleux peut demander beaucoup de temps. Les raccourcis sont souvent synonymes de malpropreté. Examinons certains despièges les plus courants dans le nettoyage de cessystèmes de traite.

Figure 1: Trayeuse mécanique

Figure 1: Système de traite mécanique en pots trayeurs

Température

La température pour le lavage à l'aide de détergents doit se maintenir au-dessus de 490 C (1200F). Il est absolument essentiel de respecter cette consigne. Des résidus de graisses et de protéines risquent en effet de se former si les températures des solutions de lavage sont gardées trop basses. Un grand nombre d'utilisateurs de machines à traire avec pots trayeurs obtiennent leur eau chaude par transfert de chaleur du moteur diésel qui sert à alimenter l'unité de refroidissement du réservoir. Mais étant donné que ce genre de système risque de ne pas fournir assez d'eau, les producteurs doivent vérifier la température de la solution à la fin du cycle de lavage et utiliser au besoin une source additionnelle d'eau chaude pour la laiterie.

Action physique et durée

Le nettoyage de l'unité de traite, des lignes de lait et des griffes peut être difficile avec ces trayeuses. Le problème est généralement dû au fait que la solution chaude de lavage contenant le détergent n'est pas assez longtemps en contact avec le matériel et que les produits nettoyants ne circulent pas assez vigoureusement à travers les pièces. L'utilisation du système à vide pour faire circuler les solutions de lavage entre les manchons trayeurs, les griffes, les lignes de lait et le pot trayeur est souvent insuffisante en raison du contact trop court et de la turbulence inadéquate qui en découle. Idéalement, la solution doit circuler ou être en contact avec le matériel pendant six minutes. Il faut donc répéter l'opération. On peut augmenter la circulation en soulevant brièvement l'unité de traite de la solution de lavage.

Brossage manuel du pot trayeur, du couvercle, des joints d'étanchéité et des orifices et passage de la brosse dans les conduites.

Désinfection 4X4

Quatre étapes

Figure 2 : Les étapes principales et les facteurs à considérer pour le nettoyage du matériel utilisé dans le cas de la traite manuelle, la traite mécanique ou de la traite avec lactoduc sont les mêmes.

Quatre facteurs

  1. Prérinçage
  2. Lavage à l'eau chaude
  3. Rinçage à l'acide
  4. Désinfection
  1. Prérinçage

Retirer le plus de résidus de lait possibles. Tout de suite après chaque traite, rincer chaque unité de traite en faisant circuler environ 1 gallon d'eau tiède (38 à - 490C ou 100 à 120ºF) dans les manchons trayeurs. Durant le rinçage, les manchons doivent être soulevés de la solution puis rabaissés, afin d'intensifier la turbulence et le frottement.

  1. Lavage à l'eau chaude

Le lavage à l'eau chaude à l'aide d'un nettoyant chloré alcalin permet d'éliminer les résidus de graisses et de protéines. L'eau de lavage doit être maintenue à une température supérieure à 490C (120ºF). Il faudra donc probablement porter des gants pour le nettoyage manuel des pots trayeurs, de l'unité de traite et du tamis afin de se protéger les mains.

  1. Rinçage à l'acide

Le rinçage à l'acide permet d'éliminer les résidus de détergent et de prévenir les dépôts de pierre à lait. Le rinçage à l'acide donne à la surface traitée un pH acide peu propice à la prolifération bactérienne. Un rinçage à l'acide empêche aussi le caoutchouc noir de déteindre. Après le rinçage, l'eau doit pouvoir s'égoutter du matériel. Ranger les tamis et les pots trayeurs à l'envers sur un support et laisser pendre les pièces et les conduites pour qu'elles s'égouttent.

Certains producteurs imbibent ou immergent le matériel dans une solution acide pendant une assez longue période, une fois par semaine. Cela empêche la formation de pierre à lait; mais cette pratique ne doit cependant pas remplacer le rinçage quotidien à l'acide.

  1. Désinfection

Immédiatement avant la traite, désinfecter le matériel avec une solution contenant 200 ppm de chlore. La plupart des désinfectants à base de chlore utilisés en production laitière contiennent 1/3 oz de désinfectant par gallon d'eau potable, ce qui donne une concentration de 200 ppm. Noter qu'une surface malpropre ne pourra pas être adéquatement désinfectée.

Accessoire de nettoyage pour les faisceaux trayeurs

Certains producteurs possèdent un accessoire de nettoyage pour les faisceaux trayeurs qui permet de très bien nettoyer les tubes à lait, les griffes et les manchons-trayeurs en y faisant circuler la solution de nettoyage. Selon mon expérience, ces accessoires fonctionnent bien et permettent d'épargner du temps puisque plusieurs faisceaux peuvent être nettoyés simultanément. Pour que cet accessoire de nettoyage soit efficace, il est essentiel de respecter les étapes et les facteurs de nettoyage mentionnés à la Figure 2.

Bon nombre de détaillants d'équipement de traite n'ont pas toujours ces accessoires en stock, mais ils peuvent les commander. Les prix varient de 200 $ à 300 $.

Voici quelques illustrations et descriptions de certains accessoires de nettoyage pour les faisceaux trayeurs.

DeLaval WA3 (Figure 3 ) - Construit pour être efficace


Le modèle WA3 est un accessoire de nettoyage pour les unités de traite à pots trayeurs qui assure le nettoyage complet des parties internes des faisceaux trayeurs. Il peut fonctionner de façon automatisée; le producteur a donc plus de temps à consacrer à ses autres tâches.

Le WA3 est actionné par le système à vide. L'appareil peut nettoyer jusqu'à trois unités de traite simultanément et prend très peu d'espace dans la laiterie. De conception simple mais sensée, le WA3 est très robuste et facile à entretenir.Figure 3 : DeLaval WA3

Figure 3 : DeLaval WA3

Accessoire de nettoyage transparent pour les faisceaux trayeurs (Figure 4)

L'accessoire transparent de nettoyage pour les faisceaux trayeurs en fait de solide plastique moulé et d'acier inoxydable. Il permet de réduire la main-d'œuvre, et d'épargner du temps et de l'eau puisqu'il nettoie automatiquement jusqu'à quatre unités de traite à la fois. Les tubes à lait, les griffes et les manchons-trayeurs sont nettoyés simultanément, ce qui élimine les brossages fastidieux. Le plastique transparent permet d'observer le lavage et la légèreté de l'appareil en facilite l'utilisation et le montage. Les crochets sont fournis.

Figure 4: Accessoire de nettoyage transparent pour les faisceaux trayeurs

Figure 4: Accessoire de nettoyage transparent pour les faisceaux trayeurs

Garder la ligne de vide propre

Dans certains cas, la présence des bactéries est causée par la saleté qui se trouve dans les lignes de vide et les boyaux. La condensation, les gouttes de lait et les contaminants atmosphériques sont souvent aspirés dans la ligne de vide et peuvent s'accumuler sous forme de dépôts solides.

Pour nettoyer la ligne de vide :
    1. Préparer une solution de lavage à l'eau chaude (nettoyant alcalin à base de chlore, peu moussant, pour les conduits) conformément à l'étiquette.
    2. Commencer le nettoyage avec le robinet de vide qui est le plus près de la pompe. Retirer une quantité mesurée (moins que ce que le pot de condensation peut contenir) et nettoyer chaque section, une à une, de la ligne de vide. Lorsque la solution est aspirée dans la ligne de vide, laisser l'air entrer en même temps en retirant fréquemment le tube de la solution de lavage, ce qui améliore le nettoyage.
    3. Fermer la pompe à vide et vidanger le système au besoin afin de vider le réservoir et les lignes de vide. Vérifier si l'opération est efficace en examinant les bouchons de vidange. Veiller à ce que les soupapes de vidange ne s'encrassent pas.
    4. Répéter les étapes 2 et 3 à l'aide d'une solution de rinçage acidifiée, selon les directives de l'étiquette.
    5. Enlever les soupapes de vidange pour vérifier si tout le système a été vidangé.

Vérifier l'installation de la ligne de vide afin de s'assurer que la pente est suffisante pour permettre la vidange des lignes. Des robinets et des bouchons de vidange automatique doivent être placés dans toutes les sections inférieures. Des robinets de vide doivent être installés dans la partie supérieure de la ligne.

Garder les boyaux à vide propres

Les boyaux à vide doivent être nettoyés régulièrement avec une brosse cylindrique (Figure 5). Communiquer avec le fournisseur pour se procurer une brosse le cas échéant ou lorsque celle-ci est en mauvais état.

Vérifier les vannes afin que l'humidité ou tout contaminant provenant de l'installation de vide n'entre pas en contact avec le lait. Pour être efficaces, ces vannes doivent être en bon état et être bien installées.

Les pulsateurs de l'installation à vide doivent aussi être examinés régulièrement. Les pulsateurs effectuent des millions d'opérations annuellement et sont donc sujets à l'usure. L'entretien et le nettoyage diffèrent selon le type de pulsateurs (électronique, électropneumatique ou pneumatique). Il est donc important de suivre les instructions du fabricant. Les filtres, les prises d'air et, dans le cas des pulsateurs pneumatiques, la vanne et les robinets à tiroir doivent être nettoyés pour une efficacité optimale.

 

Les unités de traite mécanique en pots trayeurs représentent encore une option viable pour bon nombre de producteurs de lait de chèvre. Un système bien entretenu, conjugué à un programme régulier de désinfection, contribue grandement à la qualité du lait.

Figure 5 :Brosse cylindrique

Figure 5 : Brosse cylindrique


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca