État de l'industrie caprine en Ontario


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 435/816
Date de publication : Mai 2014
Commande no. 14-020
Dernière révision : décembre 2014
Situation :
Rédacteur : D. Kennedy

Table des matières

  1. Inventaire
  2. Production laitière
  3. Lait de consommation au Canada : Ventes et valeur
  4. Importations et exportation de fromages
  5. Viande
  6. Abattage
  7. Volume du marché d'animaux vivants et prix
  8. Importation et exportations de chèvres vivantes
  9. Importation et exportations de viande de chèvres

L'industrie caprine de l'Ontario et celle du Canada connaissent une croissance soutenue. Leur progression se situe principalement dans le secteur laitier où la production laitière croît régulièrement depuis 2008, de concert avec l'intensification de l'élevage. La demande pour la viande de chèvre se poursuit. L'offre accrue observée aux ventes aux enchères et l'accroissement de la capacité d'abattage ne se sont traduits, en 2013, que par une baisse de 3,2 % du prix moyen, et tout porte à croire que les prix seront à la hausse en 2014.

Inventaire

Le nombre de chèvres est obtenu uniquement grâce aux données du recensement. Les données les plus récentes datent de 2011. Comme le montre la figure 1, l'Ontario occupe toujours la première place au Canada (52 % du cheptel canadien). Le Québec vient au deuxième rang (17 %) et l'Alberta, au troisième rang (13 %).
Le nombre de chèvres au Canada progresse régulièrement depuis le recensement de 2001. La figure 2 montre que le gros de la croissance a lieu en Ontario, où le nombre a presque été multiplié par deux entre 2001 et 2011. Par comparaison, on voit, à la figure 3, que le nombre d'exploitations caprines en Ontario n'a progressé que de 15,5 %, ce qui signifie qu'elles deviennent de plus en plus grandes. Dans la figure 3, le nombre d'exploitations caprines se rapporte au nombre d'exploitations consacrées à l'élevage, ce qui exclut les exploitations agricoles qui ont des chèvres sans en faire l'élevage.

Nombre de chèvres par province d'après le recensement de 2011. Source : Statistique Canada.
Figure 1. Nombre de chèvres par province d'après le recensement de 2011. Source : Statistique Canada.

Texte correspondant : Figure 1

Nombre de chèvres par province d'après les recensements de 2001, de 2006 et de 2011. Source : Statistique Canada

Figure 2. Nombre de chèvres par province d'après les recensements de 2001, de 2006 et de 2011. Source : Statistique Canada

Texte correspondant : Figure 2
Nombre d'exploitations caprines par province d'après les recensements de 2001, de 2006 et de 2011 Source : Statistique Canada.
Figure 3. Nombre d'exploitations caprines par province d'après les recensements de 2001, de 2006 et de 2011 Source : Statistique Canada.

Texte correspondant : Figure 3
Nombre de producteurs de lait de chèvre titulaires d'un permis en Ontario entre 1997 et 2013. Source : MAAARO, Division de l'industrie alimentaire.
Figure 4. Nombre de producteurs de lait de chèvre titulaires d'un permis en Ontario entre 1997 et 2013. Source : MAAARO, Division de l'industrie alimentaire.

Texte correspondant : Figure 4

Production laitière

D'après les bilans de fin de mois en décembre 2013, il y aurait en Ontario 225 exploitations productrices de lait de chèvre. On peut voir, à la figure 4, que le nombre de producteurs de lait de chèvre s'est stabilisé. Vingt et un permis ont été délivrés à de nouvelles exploitations en 2013, ce qui indique un certain renouvellement de producteurs, bien que le nombre total soit stable.
La figure 5 donne une estimation de la production de lait de chèvre en Ontario, au Québec et dans tout le Canada. On voit que la production laitière connaît une croissance soutenue en Ontario depuis 2008. En 2012, l'Ontario représentait 77 % de la production estimée au Canada. En 2012, les exploitations caprines de l'Ontario avaient produit en moyenne 58 % plus de lait que la production moyenne enregistrée en 2008.
Production de lait de chèvre au Canada entre 2003 et 2012. Source : Centre canadien d'information laitière (estimation de la production laitière).
Figure 5. Production de lait de chèvre au Canada entre 2003 et 2012. Source : Centre canadien d'information laitière (estimation de la production laitière).

Texte correspondant : Figure 5

Lait de consommation au Canada : Ventes et valeur

Environ 16 % du lait de chèvre produit au Canada est vendu comme lait de consommation. La figure 6 montre la croissance soutenue des ventes de lait de consommation entre 2005 et 2010. Les ventes de lait de consommation sont restées stables durant la période de 2011 à 2013, malgré une hausse importante de la production durant cette période. L'approvisionnement accru en lait a été destiné à la production de fromages.
Volume des ventes de lait de chèvre de consommation au Canada entre 2005 et 2013. Source : Euromonitor International, décembre 2013.
Figure 6. Volume des ventes de lait de chèvre de consommation au Canada entre 2005 et 2013. Source : Euromonitor International, décembre 2013.

Texte correspondant : Figure 6
aleur des ventes de lait de chèvre de consommation au Canada entre 2005 et 2013. Source : Euromonitor International, décembre 2013.
Figure 7. Valeur des ventes de lait de chèvre de consommation au Canada entre 2005 et 2013. Source : Euromonitor International, décembre 2013.

Texte correspondant : Figure 7

Importations de fromages de chèvre au Canada entre 2008 et 2013. Source : Centre canadien d'information laitière.
Figure 8. Importations de fromages de chèvre au Canada entre 2008 et 2013. Source : Centre canadien d'information laitière.

Texte correspondant : Figure 8

Exportations de gjetost canadien entre 2006 et 2013. Source : Centre canadien d'information laitière.
Figure 9. Exportations de gjetost canadien entre 2006 et 2013. Source : Centre canadien d'information laitière.

Texte correspondant : Figure 9

La figure 7 montre une croissance soutenue de la valeur des ventes au détail de lait de chèvre au Canada entre 2005 et 2013. Vu le volume statique observé au cours des trois dernières années, cela indique une hausse des prix durant cette période.

Importations et exportations de fromages

Dans la figure 8, le volume des fromages de chèvre ne se rapporte qu'au fromage de chèvre à pâte molle (le seul fromage désigné " de lait de chèvre " par le Centre canadien d'information laitière). Après avoir chuté de 10,2 % entre 2011 et 2012, les importations de fromages de chèvre au Canada ont augmenté de 7,6 % entre 2012 et 2013.
Le gjetost est le seul fromage de chèvre pour lequel nous avons des données sur les exportations. Comme le montre la figure 9, les exportations sont plutôt irrégulières. Une petite quantité de gjetost a été exportée en 2013 (valeur à l'exportation de 13,37 $/kg).
De nombreux fromages comprennent un mélange de différents laits. Certains fromages naturels et frais, dont la féta, la ricotta et le romano, comprennent souvent un mélange de laits de vache, de brebis et de chèvre. Le tableau 1 indique que les importations de féta sont à la hausse, mais que les importations d'autres fromages ont diminué progressivement avec l'augmentation de la production canadienne de lait de chèvre.

Tableau 1. Volumes des importations au Canada de certaines variétés de fromages naturels et frais (en kg) entre 2006 et 2012. Source : Centre canadien d'information laitière.

Année De chèvre Féta Ricotta Romano
2006 170,721 777,942 6,234 65,480
2007 147,629 785,091 13,377 4,114
2008 140,289 720,923 11,337 18,288
2009 141,813 776,043 19,129 69,008
2010 136,284 747,925 20,766 43,569
2011 131,878 763,176 21,833 34,766
2012 118,426 863,449 8,002 10,326

 

Nombre de chèvres abattues au Canada entre 2004 et 2012. Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada.
Figure 10. Nombre de chèvres abattues au Canada entre 2004 et 2012. Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Texte correspondant : Figure 10

Abattage de chèvres, sous agrément provincial, entre 2004 et 2012. Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada.
Figure 11. Abattage de chèvres, sous agrément provincial, entre 2004 et 2012. Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Texte correspondant : Figure 11

Viande

Dans le recensement de 2011, 394 exploitations agricoles sont classées dans la catégorie des exploitations caprines. En 2011, il y avait 247 exploitations laitières titulaires d'un permis, ce qui laisse entendre que 147 exploitations caprines se consacreraient à la production de viande de chèvre en Ontario.

Abattage

Au Canada, le gros de l'abattage a lieu dans des abattoirs sous agrément provincial. En 2012, 6,4 % des chèvres ont été abattues dans des abattoirs sous agrément fédéral, le reste l'ayant été dans des abattoirs sous agrément provincial. La figure 10 montre la variation du nombre de chèvres abattues par année. On note une augmentation générale du nombre d'animaux abattus annuellement au cours des 10 dernières années. L'intensification de l'abattage a eu lieu dans les abattoirs sous agrément provincial.
La figure 11 montre l'évolution de l'abattage sous agrément provincial par province au fil des ans. En 2012, c'est en Ontario qu'ont été abattues environ 70 % des chèvres abattues sous agrément provincial au Canada. Les viandes inspectées par les gouvernements provinciaux ne pouvant pas être vendues hors de leur province, on peut conclure que l'Ontario consomme 70 % de la viande de chèvre d'origine canadienne.

Nombre de chèvres et de chevreaux vendus vivants aux ventes aux enchères en Ontario entre 2010 et 2013. Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada.
Figure 12. Nombre de chèvres et de chevreaux vendus vivants aux ventes aux enchères en Ontario entre 2010 et 2013. Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Texte correspondant : Figure 12

Volume du marché d'animaux vivants et prix

En 2013, 13,6 % plus de chevreaux ont été vendus aux ventes aux enchères qu'en 2012 : une hausse de 54 % depuis 2010. On voit, à la figure 12, que le nombre de chevreaux vendus dans le réseau des ventes aux enchères est en constante progression, alors que le nombre de chèvres reste constant.
Des mesures impériales et métriques sont utilisées dans la présente feuille de renseignements, car c'est ainsi que sont déclarées en amont les données se rapportant à l'industrie caprine. Le prix des animaux vivants est indiqué en livres (lb).

Table de conversion

1 lb = 0,453 kg Pour convertir des livres en kilogrammes, il suffit de multiplier le nombre de livres par 0,453.
1 kg = 2,204 lb Pour convertir des kilogrammes en livres, il suffit de multiplier le nombre de kilogrammes par 2,204.


Prix des chevreaux en Ontario entre 2010 et 2014. Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada.
Figure 13. Prix des chevreaux en Ontario entre 2010 et 2014. Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Texte correspondant : Figure 13

Prix des chèvres en Ontario entre 2010 et 2014. Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada.
Figure 14. Prix des chèvres en Ontario entre 2010 et 2014. Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Texte correspondant : Figure 14

Comme le montre la figure 13, le prix des chevreaux varie généralement beaucoup en Ontario d'un mois à l'autre. Il a été, en moyenne, un peu plus bas en 2013 qu'en 2012. Le prix observé au premier trimestre laisse entendre que le prix moyen sera probablement plus élevé en 2014. Le prix moyen en 2013 (186,16 $/100 lb) est 3,2 % plus bas que le prix moyen enregistré en 2012 (192,29 $/100 lb).
Le prix des chèvres adultes varie beaucoup d'un mois à l'autre. En 2013, le prix mensuel s'est situé en moyenne entre 100,50 $/100 lb et 170,61 $/100 lb. Comme le montre la figure 14, cette instabilité des prix est chose courante, quelle que soit l'année. En 2013, le prix moyen des chèvres adultes a été de 139,80 $/100 lb, soit une baisse de 13,3 % par rapport au prix moyen enregistré en 2012 (161,31 $/100 lb).

Nombre de chèvres vivantes importées au Canada entre 2007 et 2013. Source : Statistique Canada (Base de données sur le commerce international canadien de marchandises).
Figure 15. Nombre de chèvres vivantes importées au Canada entre 2007 et 2013. Source : Statistique Canada (Base de données sur le commerce international canadien de marchandises).

Texte correspondant : Figure 15

Nombre de chèvres vivantes exportées entre 2006 et 2013. Source : Statistique Canada (Base de données sur le commerce international canadien de marchandises).
Figure 16. Nombre de chèvres vivantes exportées entre 2006 et 2013. Source : Statistique Canada (Base de données sur le commerce international canadien de marchandises).

Texte correspondant : Figure 16

Volume des importations de viande de chèvre (en kg) entre 2003 et 2013. Source : Statistique Canada (Base de données sur le commerce international canadien de marchandises).
Figure 17. Volume des importations de viande de chèvre (en kg) entre 2003 et 2013. Source : Statistique Canada (Base de données sur le commerce international canadien de marchandises).

Texte correspondant : Figure 17

Importations et exportations de chèvres vivantes

Il n'y a qu'un petit nombre de chèvres importées en Ontario et au Canada et exportées hors de l'Ontario et du Canada. Les figures 15 et 16 donnent le nombre de chèvres qui ont été importées et exportées depuis 2006. En 2012 et en 2013, seuls quelques animaux ont été importés en Ontario. Notons toutefois que tous les animaux exportés hors du Canada provenaient de l'Ontario.

Importations et exportations de viande de chèvres

Les importations de viande de chèvre augmentent progressivement depuis 10 ans. En 2013, 2 067 675 kg de viande de chèvre ont été importés au Canada. Cela représente une hausse de 3,4 % par rapport à 2012 (1 999 484 kg).
La figure 17 montre que l'Ontario importe plus de la moitié de la viande de chèvre importée au Canada. En 2013, l'Ontario a importé 58,6 % de la viande de chèvre importée au Canada : une hausse de 7,2 % par rapport à 2012 (1 129 903 kg).

Volume des importations de viande de chèvre au Canada (en kg) entre 2006 et 2013. Source : Statistique Canada (Base de données sur le commerce international canadien de marchandises).
Figure 18. Volume des importations de viande de chèvre au Canada (en kg) entre 2006 et 2013. Source : Statistique Canada (Base de données sur le commerce international canadien de marchandises).

Texte correspondant : Figure 18

Comme le montre la figure 18, le gros de la viande de chèvre importée au Canada provient de l'Australie et une petite quantité importée au Canada et en Ontario provient de la Nouvelle-Zélande.
Comme on peut le voir à la figure 19, les exportations canadiennes de viande de chèvre sont relativement stables. Elles ont été ramenées de 91 964 kg en 2012 à 86 125 kg en 2013 (baisse de 6,4 %). Notons toutefois que les exportations de l'Ontario sont passées de zéro en 2012 à 23 303 kg en 2013. Trinidad et Tobago ont été les principaux importateurs de la viande de chèvre canadienne. La Barbade et la France en ont importé une petite quantité.
Volume des exportations canadiennes de viande de chèvre (en kg) entre 2009 et 2013. Source : Statistique Canada (Base de données sur le commerce international canadien de marchandises).

Figure 19. Volume des exportations canadiennes de viande de chèvre (en kg) entre 2009 et 2013. Source : Statistique Canada (Base de données sur le commerce international canadien de marchandises).

Texte correspondant : Figure 19