À propos de l'ensilage de maïs sec

  • Ajustez la teneur en matière sèche de la ration totale mélangée ou RTM (vérifiez régulièrement les cultures fourragères).
  • Fournissez aux animaux une quantité adéquate d'eau (les vaches vont boire davantage si la ration est sèche) et pensez à ajouter de l'eau à la RTM si vous donnez de l'ensilage préfané sec (visez à offrir une RTM contenant environ 50 % de matière sèche).
  • Effectuez une vérification olfactive et visuelle de l'ensilage afin de détecter la présence de moisissures.
  • Si vous constatez une baisse de la production du troupeau ou la détérioration de la santé des animaux, vérifiez la présence de mycotoxines.
  • N'oubliez pas que la réduction des pertes à l'entreposage dépend du degré d'humidité auquel l'ensilage est conservé, peu importe les conditions saisonnières.
  • Veillez à faire vérifier l'intégrité de votre silo.
  • Vérifiez l'ensilage pour détecter les dommages attribuables à la chaleur (ADF-N) et modifiez les rations au besoin.
  • Donnez des grains humides ou finement hachés afin d'améliorer la disponibilité énergétique.
  • Tenez compte du fait que, si l'ensilage est sec, davantage de grains ne seront pas digérés et se retrouveront dans le fumier. Vérifiez si le fumier contient des grains.
  • Si une quantité importante de grains se retrouve dans le fumier, pensez à réduire la valeur énergétique de l'ensilage de maïs sec dans votre évaluation nutritive des aliments.
  • Envisagez de hacher l'ensilage au silo (temporaire) ou au champ (avec tout ensilage sec) afin de réduire le taux de maïs qui échappe à la digestion.
  • Hachez les grains en morceaux très fins afin d'en assurer la disponibilité énergétique.
  • Surveillez l'apport en matière sèche de vos animaux, car l'ensilage sec peut contenir des moisissures, et réduisez la ration ou la RTM.
  • Les mycotoxines étant susceptibles de diminuer la fonction du système immunitaire, veillez à fortifier la ration en y ajoutant un supplément protéique de 0,5 à 0,75 kg, ainsi que de la vitamine E (500 à 1 500 I.U. supplémentaires par vache, par jour, selon les niveaux de rations de base).

| Haut de la page |


Auteur : Beth Wheeler - Nutritionniste des bovins laitiers/MAAARO
Date de création : 29 novembre 1998
Dernière révision : 28 mars 2008

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca