Grands ventilateurs de plafond permettent de réaliser des économies d'énergie et de réduire le stress dû à la chaleur

Si vous cherchez des façons de rafraîchir vos vaches laitières et d'améliorer leur rendement pendant les chaleurs de l'été prochain, installez de grands ventilateurs de plafond dans votre grange à stalles ouvertes. Il s'agit d'une option à bien considérer. Bien que les dépenses initiales soient plus élevées que pour les ventilateurs traditionnels à panier ou à panneau, les économies électriques devraient rapidement venir combler la différence - d'autant plus que le coût de l'énergie est à la hausse. Vous et vos vaches profiterez aussi du fonctionnement silencieux et des brises agréables produites par les ventilateurs.

Le stress dû à la chaleur pendant l'été réduit la consommation alimentaire des vaches laitières ainsi que la production de lait. Il y a un an, j'ai rédigé un texte sur l'installation appropriée de ventilateurs à paniers ou à panneau - FVVÉ (Faible Volume, Vitesse Élevée) - pour rafraîchir l'été (voir décembre 2002). Alors, les éleveurs commençaient à s'intéresser aux ventilateurs de plafond de grande envergure, GVVB (Grand Volume, Vitesse Basse) - qui commençaient alors, à être utilisés en Ontario. Les producteurs posaient ces questions :

  • Les GVVB sont-ils aussi bons que les FVVÉ?
  • Les GVVB consomment-ils moins d'énergie que les FVVÉ?
  • Quelle est la durée de vie des ventilateurs GVVB?

L'année passée, les recherches publiées ont commencé à répondre à ces questions. Les études décrivaient les taux de circulation d'air dans les granges à stalles ouvertes avec GVVB en comparaison avec celles à FVVÉ.

Les ventilateurs GVVB sont semblables aux ventilateurs de plafond dans une maison, mais beaucoup plus grands. Les lames sont de 1,2 à 3,7 m de longueur, donc les GVVB peuvent avoir une envergure de 2,5 à 7,3 m. Le fonctionnement de ces ventilateurs est assuré par un moteur de 0,75 à 1,5 cheval-vapeur. Ils fonctionnent à des vitesses entre 48 et 117 tours/minute (TPM), selon le diamètre. La documentation à ce sujet indique qu'un ventilateur d'une envergure de 6,1 m peut déplacer jusqu'à 162 000 pieds/cubes d'air à la minute (pcm) dont la vitesse moyenne atteint entre 134,1 m et 240,8 m à la minute (pm), ou entre 8,0 et 14,4 kilomètres-heure (km/h).

À l'origine, les GVVB ont été conçues pour les granges de bétail. Par contre, ils ont d'abord été commercialisés à des fins industrielles pour rafraîchir les ouvriers dans de grands espaces en augmentant la vélocité aérienne autour d'eux. Ils ont initialement été utilisés comme source de rafraîchissement d'appoint dans les fermes laitières durant l'été 2000. Depuis lors, leur popularité n'a cessé d'augmenter.

La ventilation d'appoint des ventilateurs à panier ou à panneau consistait d'habitude d'engins de 0,9 m de diamètre disposés à 9,1 m l'un de l'autre. Ces FVVÉ sont efficaces dans les granges à stalles ouvertes quand ils sont posés au-dessus de la rangée de stalles ouvertes et de l'allée de nourrissage pour produire une circulation d'air au-dessus des vaches. Ils sont conçus pour produire des vitesses aériennes de 67,1 à 152,4 m, soit entre 3,3 et 8 km/h. Dans un tel cas, le rafraîchissement se produit seulement dans une bande étroite au-dessous des ventilateurs.

Les GVVB, d'autre part, sont installés le long du centre de la grange, habituellement au-dessus de l'allée centrale d'alimentation libre-service (voir la Figure 1). Ils sont disposés entre 15,2 m et 18,3 m l'un de l'autre et, règle générale 0,3 m plus haut que l'embrasure la plus élevée pour empêcher toute interférence avec n'importe quel équipement qui peut entrer par la porte. Les ventilateurs font circuler l'air dans la grange en premier lieu en le soufflant vers le bas jusqu'à ce qu'il frappe le plancher. L'air est alors redirigé horizontalement et radialement loin de l'axe central du ventilateur.

À l'été 2000, le spécialiste du sud de la Californie en vulgarisation de l'industrie des produits laitiers, Tom Schultz, et son équipe ont commencé à comparer les vaches dans les granges avec des ventilateurs GVVB à celles des granges avec des ventilateurs FVVÉ traditionnels. Ils ont mené trois expériences sur l'espace de deux étés pour étudier les taux respiratoires et la production de lait, aussi ainsi que la consommation alimentaire.

Lors de la deuxième expérience, les GVVB ont été comparés aux FVVÉ dans une grange à stalles ouvertes. La proportion utilisée était d'un ventilateur GVVB de 6,1 m de diamètre pour six ventilateurs FVVÉ de trois pieds de diamètre sur une surface et avec un nombre de vaches égaux. Il y avait un total de 17 ventilateurs GVVB et de 100 ventilateurs FVVÉ. Chaque modèle de ventilateur a desservi deux groupes de stalles ouvertes des deux côtés d'une allée d'alimentation centrale libre-service. Un enclos contenait des vaches conçues par insémination artificielle (IA) et l'autre, des vaches conçues grâce à plusieurs taureaux reproducteurs. Chaque enclos contenait 290 vaches en moyenne.

Les GVVB ont été accrochés au-dessus du centre de l'allée d'alimentation libre-service et les FVVÉ ont été accrochés au dessus des barrières de tête à fermeture automatique. Un système d'extincteur d'incendie a aussi été utilisé. Toutes les vaches ont profité de la même alimentation, de la même traite et de la même gestion de santé de troupeau.

La production de lait et le pourcentage de vaches couchées dans les stalles ouvertes ont été comparés. L'analyse par régression et la correction pour les jours de production de lait (JPL) ont montré, que leur production de lait était identique (soit 40,8 kg par vache par jour) à 150 JPL (voir la Figure 1). Les vaches à FVVÉ ont eu un avantage de " deux livres par jour " à 75 JPL. Cependant, les vaches GVVB ont eu un avantage de " deux livres par jour " à 225 JPL.

Figure 1

Figure 1 : La production de lait et le pourcentage de vaches couchées dans les stalles ouvertes ont été comparés

Le pourcentage de vaches à la mangeoire selon le ventilateur et l'enclos, n'était pas significativement différent. Un pourcentage plus élevé de vaches à ventilateurs GVVB étaient couchées dans les stalles libres dans les deux enclos tant l'après-midi que durant la soirée en comparaison avec les bêtes à ventilateurs FVVÉ.

Le coût total des GVVB, y compris l'installation, était 30 % plus élevé que pour les FVVÉ. En termes de consommation énergétique, chaque GVVB a utilisé 0,44 kilowatt (kW) par heure et chaque FVVÉ 0,54 kW par heure. En somme, les GVVB ont utilisé 86 % moins d'énergie que les FVVÉ.

Les chercheurs ont conclu qu'il valait mieux avoir des ventilateurs dans la grange. Dans quelques cas, les vaches ont produit plus de lait avec les FVVÉ et dans les autres non. Les ventilateurs GVVB ont consommé beaucoup moins d'énergie.


Auteur : Harold House - Ingénieur, équipement et structures pour bovins
/MAAARO
Date de création : 11 mai 2007
Dernière révision : 11 mai 2007

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca