Commercialisation du maïs non parvenu à maturité ou endommagé par le gel
Solutions de rechange pour le maïs initialement destiné à être récolté comme maïs-grain sec pour le bétail

Le présent article a initialement été publié dans le site Field Crop News le 18 octobre 2019

Dans bien des régions de la province, il a été difficile d'effectuer l'ensemencement en temps opportun en 2019. Les répercussions des conditions printanières se font encore sentir à l'approche de la récolte, et on craint que les niveaux de maturité physiologique ou de qualité nécessaires pour la récolte du maïs-grain ne soient pas atteints (figure 1). Même s'il existe diverses méthodes pour gérer une récolte tardive, il ne faut pas écarter d'autres options pour la récolte et l'alimentation du bétail. Le maïs-grain humide est un excellent aliment pour nourrir le bétail, surtout les ruminants. Pour l'utiliser avec succès, il faut bien gérer le moment de la récolte, la transformation, les conditions d'entreposage et l'alimentation des animaux.

Dommages aux feuilles supérieures causés par le gel pendant le remplissage du grain dans les parties les plus basses des champs de culture du maïs

Figure 1. Dommages aux feuilles supérieures causés par le gel pendant le remplissage du grain dans les parties les plus basses des champs de culture du maïs

Maïs-grain humide

Le maïs-grain humide est un bon ingrédient alimentaire pour les producteurs de bétail. Il offre divers avantages : il peut être récolté tôt, n'a pas besoin d'être séché et offre des teneurs en énergie et en protéines similaires à celles du maïs sec. En outre, le maïs-grain humide peut être récolté à un taux d'humidité de 24 % à 36 % (le taux optimal pour une bonne fermentation étant de 28 % à 32 %) et doit être ensilé dans des silos verticaux, des silos couloirs ou des sacs à ensilage. L'entreposage hermétique est le meilleur moyen de réduire la détérioration. Le roulage et le broyage sont nécessaires pour une mise en silos efficace. Des particules fines assurent un bon emballage et l'élimination de l'oxygène pendant l'entreposage et réduisent le risque de détérioration.

Du point de vue de l'alimentation, le maïs-grain humide a des teneurs en énergie et en protéines similaires à celles du maïs sec, mais offre généralement une digestibilité supérieure et a un goût plus agréable. Des particules fines et une digestibilité élevée accroissent le risque de troubles digestifs, comme l'acidose. Il faut donc gérer cet ingrédient alimentaire en conséquence. Pour les besoins de la nutrition et de l'entreposage, il faut idéalement cibler une taille uniforme de manière à réduire le plus possible les particules fines et les particules entières.

Farine de maïs entier et ensilage épi-hampe

La farine de maïs entier, également connue sous le nom de maïs-épis à forte teneur en eau ou d'ensilage de maïs-épi, ressemble davantage au maïs à ensilage pour la façon dont elle est entreposée et donnée à manger aux animaux. Cet aliment doit être ensilé et est principalement destiné aux ruminants. La farine de maïs entier est composée des grains et de l'épi de la plante et peut inclure des spathes et des tiges. La récolte se fait généralement au moyen d'une moissonneuse-batteuse, comme pour le maïs-grain humide, mais la moissonneuse-batteuse est réglée de manière à conserver également l'épi. La quantité de spathes et de tiges qui sont incluses dépend de la méthode de récolte.

L'ensilage épi-hampe est un produit similaire qui est récolté à l'aide d'une ensileuse dotée d'un cueilleur et comprend les grains de maïs, les épis et les spathes. La proportion optimale de matière sèche au moment de la récolte est de 65 %, ce qui réduit le risque de suintement et de détérioration pendant l'entreposage.

La teneur en énergie de la farine de maïs entier se situe habituellement entre celle du maïs à ensilage et du maïs-grain humide. Les spécifications relatives aux éléments nutritifs varient selon la méthode de récolte, le niveau de maturité du maïs et d'autres conditions de croissance. Comme c'est le cas pour d'autres aliments, il est important de faire une analyse en laboratoire avant de donner l'aliment à manger aux animaux. Un niveau de maturité élevé et une quantité accrue de hampes, de spathes et de tiges réduiront la densité énergétique de l'aliment. Par contre, la hampe, les spathes et la tige contiennent des fibres efficaces, ce qui aide à protéger le rumen de l'acidose, et font augmenter le tonnage global recueilli pendant la récolte du maïs. La quantité de fibres efficaces contenue dans la farine de maïs entier peut contribuer à réduire la quantité d'autres fourrages nécessaires dans la ration pour maintenir le rumen en bonne santé.

Maïs à ensilage

Le maïs à ensilage est la solution de rechange évidente pour ne pas avoir à retirer les grains de maïs. Cependant, la récolte doit se faire au bon moment en raison des contraintes associées au taux d'humidité requis pour l'entreposage. Le maïs à ensilage doit être ensilé, soit dans des structures permanentes ou des sacs d'ensilage temporaires, pour permettre une fermentation appropriée. Si l'ensilage n'est pas récolté alors que le niveau de maturité et le taux d'humidité sont optimaux, sa valeur nutritive est compromise, et le risque de détérioration pendant l'entreposage augmente. La fermentation clostridienne ou incomplète, la perte d'éléments nutritifs par le suintement et le rendement réduit sont tous des risques associés à la récolte du maïs à ensilage lorsque le taux d'humidité est élevé (plus de 70 %). Un mauvais emballage et le risque accru de détérioration deviennent des sources de préoccupation quand le taux d'humidité est trop bas au moment de la récolte (moins de 60 % pour la plupart des méthodes d'entreposage). Le tableau 1 présente les taux d'humidité suggérés pour diverses méthodes d'entreposage.

Tableau 1. Taux d'humidité suggérés pour diverses méthodes d'entreposage de l'ensilage

Méthode d'entreposage
Taux d'humidité de l'ensilage
Silo vertical conventionnel
60 % à 65 %
Silo horizontal
65 % à 70 %
Silo hermétique
50 % à 60 %
Silo-boudin
60 % à 70 %

Source : Adaptation de la publication 811F, Guide agronomique des grandes cultures

Le producteur de maïs qui veut déterminer si son maïs-grain peut encore être vendu et récolté comme ensilage doit prélever des échantillons de la plante entière pour vérifier la teneur en eau. On se servait traditionnellement de la ligne de maturité, qui doit se situer entre la moitié et les deux tiers de la hauteur du grain (de la dent à l'extrémité du grain), pour déterminer la teneur en eau appropriée d'une plante entière en vue de la récolte du maïs à ensilage, mais cette méthode n'est pas toujours fiable et peut être influencée par les caractéristiques des hybrides (restent verts, caractéristiques de l'ensilage), les dommages causés par le gel ou le stress dû à l'humidité. Il ne faut pas oublier que le maïs touché par le gel peut paraître séché, mais l'évaluation de la teneur en eau de la plante entière peut indiquer qu'il n'en est rien. L'accumulation de nitrate après un gel est aussi une complication possible. Pour en savoir davantage sur le maïs à ensilage endommagé par le gel.

À noter que le maïs à ensilage n'est pas la seule option de récolte. Si les conditions ne conviennent pas pour récolter le maïs-grain comme ensilage, il faut envisager d'autres options figurant dans le présent article.

Tableau 2. Comparaison des spécifications relatives aux éléments nutritifs des aliments à base de maïs (valeurs du National Research Council)

Type de maïs

Matière sèche
(MS)
(%)

Unités nutritives totales
(% de MS)
Cellulose au détergent neutre
(% de MS)
Protéine brute
(% de MS)
Maïs roulé à sec
87
88
9,7
8,8
Maïs-grain humide
71
90
9,9
8,8
Ensilage de maïs-épi
63
84
21
8,1
Maïs à ensilage
33
68
43
8,2

Source : Nutrient Requirements of Beef Cattle, 8e édition révisée, 2016

Remarque : Les spécifications relatives aux éléments nutritifs pour les aliments à base de maïs varient d'une culture à l'autre et dépendent notamment de la maturité du maïs et des conditions de croissance. Une analyse en laboratoire est recommandée.

Pour obtenir d'autres renseignements sur les ingrédients à base de maïs servant à l'alimentation, reportez-vous à la page d'accueil sur les élevages du site Web du MAAARO.

Établissement du prix

Le prix du maïs récolté sous une autre forme que le maïs sec est généralement négocié entre l'acheteur et le vendeur en fonction de la valeur du grain de maïs comparativement à la valeur fourragère ainsi que de l'offre et de la demande à l'échelle locale. Chaque partie doit connaître les coûts et négocier un prix acceptable.

En général, le vendeur n'est pas prêt à vendre la récolte de maïs à un prix inférieur à la valeur marchande du maïs-grain, moins les coûts de récolte, de transport et de séchage et les frais d'élévateur ou de commercialisation qu'il n'aura plus à assumer. Si la récolte ne comprend pas que le grain, la valeur des éléments nutritifs prélevés dans la partie de la plante autre que le grain (le maïs à ensilage en particulier) doit également être prise en compte.

De même, le prix maximum qu'un acheteur est prêt à payer dépend de la qualité et ne dépassera pas ce qui lui en coûterait pour faire livrer des aliments de remplacement dans son exploitation d'élevage afin d'obtenir les mêmes composantes de qualité que celles du maïs, moins les coûts de récolte et de transport pour acheminer l'ensilage à la ferme.

Dans un cas comme dans l'autre, il faut faire des hypothèses, notamment concernant le rendement du maïs-grain ainsi que la qualité et le prix du grain. Grosso modo, le prix du maïs à ensilage est souvent déterminé en fonction de ce qui suit : un volume de 7,7 boisseaux de grain par tonne métrique représente une bonne récolte de maïs. Ce chiffre doit être rajusté à la baisse pour les récoltes endommagées par le gel ou la sécheresse. L'acheteur doit prélever des échantillons pour en vérifier la qualité. Pour que la transaction soit équitable, il faut prélever de bons échantillons représentatifs pour vérifier la teneur en eau, car des hypothèses inexactes concernant le taux d'humidité pour le maïs-grain humide ou l'ensilage peuvent avoir des répercussions importantes sur le prix payé selon la matière sèche. Toute hypothèse concernant le prix du maïs-grain doit être corrigée en fonction d'un taux d'humidité de 15,5 %.

Pour obtenir de plus amples détails, p. ex. facteurs à prendre en considération et établissement d'un juste prix, (en anglais seulement).

Poids spécifique

Le poids spécifique peut être plus faible si le stade du remplissage des grains n'est pas achevé ou si le maïs n'atteint pas la maturité physiologique (point noir) avant le gel. Le poids spécifique est un des facteurs utilisés pour classer le maïs livré à un silo-élévateur ou à un utilisateur final, et des réductions de prix peuvent s'appliquer si ce poids est faible (tableau 3). L'expérience et les recherches indiquent que le poids spécifique du maïs a peu d'incidence sur le rendement du bétail, sauf pour la volaille. Si le maïs a un poids spécifique très faible mais qu'il peut quand même être récolté comme maïs-grain, le producteur devrait peut-être songer à le vendre directement à des engraisseurs qui se soucient peu du poids spécifique au lieu de le vendre à un prix très réduit dans le réseau commercial de manutention du grain.

Tableau 3 - Poids spécifiques minimaux et pertes possibles pour divers grades de maïs-grain

Grade
Poids spécifique minimal
Perte possible1
kg/hl
lb/bu
$/tonne
$/bu
1
68
55,6
0,00
0,00
2
66
52,8
0,00
0,00
3
64
51,4
2,00
0,05
4
62
49,7
6,00
0,15
5
58
46,5
12,00
0,30

Source : Adaptation du tableau 1-9 de la publication 811F, Guide agronomique des grandes cultures

1 - Indication générale d'après le sondage sur les listes affichées de rabais accordés aux exploitants de silos-élavateurs, printemps 2016. Les pertes possibles n'indiquent pas ce que les pertes réelles sont ou devraient être. Les pertes réelles peuvent varier considérablement d'une année et d'un emplacement à l'autre.

Autres facteurs à prendre en considération

Si le producteur de maïs a souscrit une assurance récolte, il doit communiquer avec Agricorp avant de mettre en œuvre une autre stratégie de récolte.

Références disponibles sur demande.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca