Drêches de distillerie et enveloppes de soya, deux denrées complémentaires pour assurer le rendement des bovins

Introduction

La rentabilité de tout élevage de bovins de boucherie, et par conséquent sa durabilité, reposent dans une large mesure sur la mise en valeur des denrées, produites sur place ou achetées, dont on nourrit les animaux. Comme les prix du maïs sont si élevés depuis quelques mois, il est devenu difficile de rentabiliser ce produit sous forme d'aliment pour le bétail. C'est ce qui explique que de nombreux producteurs de bovins de boucherie se sont tournés vers d'autres denrées pour remplacer au moins une partie du maïs dans les rations.

Les enveloppes de graines soya et les drêches de distillerie sont deux sous produits qui permettent de maintenir et même d'améliorer le rendement des bovins tout en réduisant les coûts de leurs aliments. Les recherches effectuées au cours des dernières années indiquent qu'il peut être rentable de remplacer le maïs par ces deux ingrédients utilisés conjointement dans les rations des bovins de boucherie.

Enveloppes de graines de soya

Lors de l'extraction de l'huile des graines de soya, l'industrie de la transformation génère deux sous produits, les enveloppes de graines et le tourteau de soya. Les enveloppes représentent le tégument des graines, qui est enlevé pendant l'opération. On cuit généralement ces enveloppes pour neutraliser l'uréase, puis on les moud pour les réduire en particules de la taille voulue, et on les vend telles quelles ou en granules. Les enveloppes de soya sont principalement constituées de fibres hautement digestibles, et elles contiennent peu d'amidon, d'où leur potentiel comme ingrédient de remplacement dans l'alimentation des ruminants. Elles sont particulièrement utiles comme supplément pour les bovins de boucherie recevant une ration à forte proportion de fourrages, parce qu'elles représentent un bon apport énergétique et favorisent la digestion des fibres en général. Plusieurs projets de recherche ont montré le rôle qu'elles pouvaient jouer dans les rations de ces animaux. On dit souvent que le contenu énergétique des enveloppes de soya est inférieur à celui du maïs grain, et voisin de celui de l'avoine ou de la farine d'épis de maïs. Cependant il a été démontré qu'en remplaçant le maïs grain par des enveloppes de soya à quantité égale dans les rations à forte proportion de fourrages, il était possible d'obtenir un rendement comparable. Dans ce cas, il est donc permis de penser que la teneur énergétique des enveloppes de soya est très voisine de celle du maïs grain.

Drêches de distillerie

À l'origine, les drêches de distillerie n'étaient qu'un sous produit des usines de fabrication de boissons alcoolisées. Aujourd'hui, grâce à la croissance de la production d'éthanol de maïs et à la présence de six usines de broyage à sec en exploitation Ontario, elles sont de plus en plus employées comme ingrédient de remplacement dans l'alimentation du bétail. Comme les enveloppes de soya, les drêches de distillerie ont une faible teneur en amidon et une forte teneur en fibres. Plusieurs essais ont permis de démontrer leur valeur comme source d'énergie, de protéines et de phosphore à tous les stades de production des bovins de boucherie. Les drêches de distillerie issues des usines de production d'éthanol peuvent être achetées et utilisées sous différentes formes : drêches de distillerie sèches avec solubles (DDSS), drêches de distillerie humides, drêches de distillerie modifiées, et solubles de distillerie condensés. Les drêches de distillerie ont une teneur énergétique plus élevée que le maïs; cependant leur valeur énergétique diminue légèrement lorsqu'on les inclut à des taux supérieurs à la valeur considérée comme optimale, ce qui est également le cas des enveloppes de soya.

Tableau 1. Exemple de teneurs en éléments nutritifs (en matière sèche) du maïs égrené, des drêches de distillerie sèches avec solubles et des enveloppes de soya

 
Maïs égrené
Drêches de distillerie sèches avec solubles (DDSS)
Enveloppes de graines de soya
Protéines brutes
9,0%
30,0%
12,0%
Unités nutritives totales
88%
90%
77%
Matières grasses
4,3%
10,6%
2,1%
Calcium
0,02%
0,12%
0,55%
Phosphore
0,30%
0,80%
0,17%
Soufre
0,11%
0,80%
0,11%
Protéines non dégradables dans le rumen
55%
55%
25%
Fibres au détergent neutre
10,8%
31,0%
60,3%

Combinaison d'enveloppes de soya et de DDSS dans les rations de semi finition

La combinaison d'enveloppes de soya et de drêches de distillerie dans les rations de semi finition des bovins de boucherie peut représenter une option rentable. Ces deux sous produits sont relativement riches en fibres et ont une faible teneur en amidon, mais ils ne contiennent pas les éléments nutritifs dans les mêmes proportions, ce qui en fait des ingrédients complémentaires. Les enveloppes de soya ont une faible teneur en matières grasses, protéines brutes et minéraux (phosphore et soufre), alors que ces mêmes éléments se trouvent en concentration plus élevée dans les DDSS (Tableau 1).

En Floride, des chercheurs ont effectué un essai pour comparer le rendement des enveloppes de soya et des drêches de distillerie sèches avec solubles dans l'alimentation des animaux1. Pendant cet essai de 42 jours, des bovins de 600 livres ont été répartis en 4 groupes de traitement. Ils ont reçu une alimentation à forte teneur en fourrages (alimentation libre, foin d'herbe de Bahia) avec respectivement les suppléments suivants : DDSS seules (6,17 livres/tête/jour); DDSS et enveloppes de soya (4,19 lb de DDSS et 2,16 lb d'enveloppes de soya); enveloppes de soya et DDSS (4,52 lb et 2,11 lb); et enveloppes de soya seules (6,87 lb). Comme on le voit au Tableau 2, les animaux ayant reçu les deux combinaisons d'enveloppes de soya et de drêches de distillerie ont eu un gain supérieur aux deux autres groupes (enveloppes de soya seules et DDSS seules). C'est la combinaison DDSS enveloppes de soya (4,19 lb et 2,16 lb respectivement) qui a produit le meilleur indice de conversion (7,69/1), alors que l'autre combinaison (enveloppes de soya DDSS, 4,52 lb et 2,11 lb respectivement) donnait un gain légèrement supérieur (1,83 lb).

Dans les rations de semi finition à forte proportion de fourrages, l'utilisation conjointe de ces sous produits complémentaires pourrait donc avoir un effet synergique.

Tableau 2. Comparaison de l'emploi de drêches de distillerie sèches et d'enveloppes de soya comme suppléments pour des veaux en semi finition

 
Coproduit employé comme supplément
DDSS
DDS/ES
ES/DDS
ES
Poids corporel initial, lb
604
608
606
600
Gain de poids corporel, lb/j
     
Jours 0-14
0,73
1,19
1,37
1,39
Jours 14-28
1,98
2,07
1,78
1,48
Jours 28-42
2,05
2,07
2,36
1,50
Jours 0-42
1,59
1,76
1,83
1,45
Prise de foin moyenne estimée, lb/j
6,0
7,16
7,95
6,45
Prise totale estimée, lb/j
11,45
12,84
13,85
12,58
Aliments/gain
7,81
7,69
8,13
9,26

DDSS : 6,17 lb/j de drêches de distillerie sèches; DDS ES : 4,19 lb/j de drêches de distillerie sèches, 2,16 lb/j d'enveloppes de soya; ES DDS : 4,52 lb/j d'enveloppes de soya, 2,11 lb/j de drêches de distillerie sèches; ES : 6,87 lb/j d'enveloppes de soya.

Enveloppes de soya et DDSS dans les rations de finition

Comme les enveloppes de soya sont finement moulues, on considère généralement qu'elles traversent le rumen assez rapidement. Lorsqu'on les ajoute à des rations à forte proportion de fourrages, ce passage est ralenti, ce qui permet une meilleure exploitation de leur contenu énergétique. Par conséquent il n'est pas recommandé d'employer des enveloppes de soya avec les rations à forte proportion de concentrés (finition), dont le passage est rapide et qui ne permettent pas une aussi bonne exploitation de leur contenu énergétique.

Cependant des chercheurs de l'Université de l'Illinois ont comparé le rendement de bovins de boucherie en croissance ou en finition ayant reçu une ration typique de finition (maïs) dont une partie avait été remplacée par une combinaison d'enveloppes de soya et de drêches de distillerie sèches avec solubles. Lors de cet essai de 196 jours, ils ont également tenté de déterminer s'il existait une durée optimale pour un tel régime alimentaire dans les rations de finition. Ces deux diètes sont illustrées aux Tableaux 3 et 4.

Tableau 3. Ingrédients et composition d'éléments nutritifs de la diéte DDSS enveloppes de soya

Ingrédient
Pourcentage, matière sèche
Drêches de distillerie sèches
40,00
Enveloppes de soya
35,00
Maïs d'ensilage
15,00
Maïs concassé
9,01
Chaux
0,68
Rumensin (80)
0,02
Thiamine
0,03
Sel enrichi d'oligoéléments1
0,10
Sulfate de cuivre
0,01
Vitamines A, D, et E
0,01
Matières grasses liquides
0,15
Composition en éléments nutritifs
Pourcentage de matière sèche
Protéines brutes
17,1
Fibre au détergent acide
29,4
Fibres au détergent neutre
47,4
Calcium
0,75
Phosphore
0,44

 

Tableau 4. Ingrédients de la diéte de finition

Ingrédient
Pourcentage, matière sèche
Drêches de distillerie sèches
25,00
Maïs à forte teneur en eau
57,00
Maïs d'ensilage
8,00
Maïs concassé
8,57
Chaux
0,65
Urée
0,50
Rumensin (80)
0,02
Sel enrichi d'oligoéléments1
0,10
Sulfate de cuivre
0,01
Vitamines A, D, et E
0,01
Matières grasses liquides
0,15
Composition en éléments nutritifs
Pourcentage de matière sèche
Protéines brutes
15,2
Fibre au détergent acide
9,2
Fibres au détergent neutre
21,7
Calcium
0,52
Phosphore
0,41

On s'est servi de 240 bouvillons pour déterminer la durée optimale de la consommation, par des bovins en parc d'engraissement, d'une diète contenant 40 % de drêches de distillerie sèches avec solubles et 35 % d'enveloppes de graines de soya (matière sèche). Les traitements étaient les suivants : diète de DDSS enveloppes de soya pendant 56, 84, 112, 140 et 196 jours avant le passage à une diète de finition à base de maïs. Tous les animaux ont été récoltés après 196 jours. Le Tableau 5 montre les rendements obtenus lors de cet essai.

Tableau 5. Effets de la durée d'une diète riche en drêches de distillerie et en enveloppes de soya sur le rendement du bétail sur pied

Rubrique
56
84
112
140
196
Poids au début de l'essai (lb)
667
674
671
671
667
56 JE1, poids (lb)
886
869
894
888
879
84 JE, poids (lb)
974
984
1005
1003
990
112 JE, poids (lb)
1068
1058
1087
1090
1062
140 JE, poids (lb)
1171
1169
1189
1201
1183
168 JE, poids (lb)
1263
1233
1267
1273
1275
Poids final sur pied (lb)
1316
1294
1329
1346
1353
Poids réduit final2 (lb)
1263
1242
1275
1292
1299
MS ingérée3 (lb)
18.2
18.2
19.5
19.8
21.2
Poids final ajusté4 (lb)
1310
1298
1330
1349
1354
GMQ5 (lb/j)
3.31
3.21
3.39
3.49
3.54
Indice de conversion6
5.44
5.61
5.69
5.63
5.95

1JE = jours d'engraissement
2Poids réduit final = poids corporel final × 0,96.
3MS ingérée = matière sèche ingérée
4Poids final ajusté = poids de la carcasse chaude/0,6287 (rendement moyen des carcasses de tous les bouvillons).
5GMQ = gain moyen quotidien
6Calculé à partir du poids de la carcasse chaude

Comme le montre le résumé ci dessus, en remplaçant une partie de la diète de finition par une combinaison de DDSS et d'enveloppes de soya, on a obtenu chez les bovins un rendement très semblable, à la fois pour ce qui est du gain moyen quotidien et de l'indice de conversion. Précisons que l'ajout d'enveloppes de soya et de DDSS dans les rations de finition n'a pas nui à la qualité des carcasses, bien que les résultats à cet effet n'apparaissent pas ici.

Conclusions

  • Les enveloppes de soya et les drêches de distillerie sont des sous produits rentables comme ingrédients dans l'alimentation des bovins de boucherie.
  • Leur teneur élevée en fibres et faible en amidon en fait des suppléments particulièrement intéressants pour des rations à forte teneur de fourrages.
  • Leurs contenus en éléments nutritifs se complètent, ce qui ajoute de l'intérêt à leur utilisation conjointe.
  • Il est possible d'améliorer le rendement du bétail en utilisant conjointement les enveloppes de soya et les DDSS dans les programmes de semi finition à forte proportion de fourrages.
  • Cette combinaison permet de remplacer de façon rentable une partie du maïs grain dans les rations de finition.
  • La rentabilité qui en résulte dépend du prix de ces deux sous produits par rapport à ceux du maïs grain et d'autres ingrédients de remplacement au moment de la consommation.

Références

1Hersom, Matt and Jacquline Wahrmund, 2008. Backgrounding Calves on Co Products. 2008 Florida Beef Cattle Short Course. Department of Animal Sciences, Gainesville, FL

2Homm J.W., L. L. Berger,1 PAS, L. A. Forster Jr., and T. G. Nash. 2008. Optimizing the Length of Feeding an Elevated Level of Dried Distillers Grains plus Solubles -Soybean Hull Diet to Feedlot Cattle. Department of Animal Sciences, University of Illinois, Urbana 61801. The Professional Animal Scientist 24 (2008):328 333

Poore Matthew H., PhDa,, John T. Johns, PhDb, W. Roy Burris, PhDc, Soybean hulls, wheat middlings, and corn gluten feed as supplements for cattle on forage based diets. Department of Animal Science, North Carolina State University.Vet Clin Food Anim 18 (2002) 213-231

Swanson K.C., M.KO and C.J.Mader, 2007. Corn or soybean hull into haylage based backgrounding beef cattle diets: Effect on growth and efficiency during the backgrounding and finishing periods. Department of Animal and Poultry Science, University of Guelph, Guelph, Ontario, Canada

Cliquez ici pour lire d'autres articles de Boeuf virtuel


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca