Préparer votre saison de pâturage

C'est au cours des premières semaines que vous tracez les grandes lignes de la prochaine saison de pâturage. Les pâturages surexploités au début de la saison ne pourront jamais atteindre leur plein potentiel annuel. Gardez une hauteur résiduelle d'herbe de 3 à 4 po, de manière à laisser beaucoup de surface foliaire pour capter les rayons du soleil et assurer la photosynthèse pour la croissance des plants. Cette matière végétale contribue aussi à renforcer le système racinaire qui est le reflet de ce qui se passe en surface. En effet, les herbes courtes ont des racines peu profondes qui les rendent beaucoup plus vulnérables à la sécheresse. Des racines plus profondes sont en mesure de s'approvisionner en eau en cas de sécheresse prolongée.

Surveillez la croissance de tous vos pâturages et déplacez le bétail assez souvent pour qu'il parvienne à la dernière parcelle avant que l'herbe n'ait atteint le stade d'épiaison, stade où les animaux pourraient avoir de la difficulté à la brouter et à l'avaler. La consommation des bêtes dépend beaucoup de la taille des bouchées : une grosse bouchée d'une herbe qui s'avale facilement va favoriser la consommation et la productivité sous forme de gain de poids ou de production de lait.

Le moment idéal pour apporter de l'engrais à vos pâturages est de la fin mai jusqu'au début de juin. Les concentrations de phosphore et de potassium devraient être maintenues dans la gamme moyenne des analyses de sol, car les plantes, tout comme les animaux, ont besoin d'une nutrition adéquate pour se développer. Idéalement, un pâturage doit être constitué de plus de 50 % de légumineuses; la luzerne, le trèfle blanc, le lotier corniculé et le trèfle violet sont tous d'excellentes espèces de légumineuses à pâturage. Un apport d'azote est recommandé dans les pâturages qui contiennent moins de 25-40 % de légumineuses. Un apport de 50 kg d'azote par hectare ou de 45 lb par acre semble être le taux optimal d'azote actif (100 lb d'urée/acre). Le meilleur moment pour l'appliquer est de la fin mai jusqu'en juin, car l'herbe est encore dans une phase de croissance active et pourra faire une meilleure utilisation de l'engrais. Pour être efficace, l'engrais azoté doit être dissous et entraîné dans le sol avec la pluie. Les chances d'avoir des précipitations après une application à la mi-juin sont très bonnes. Vous n'avez qu'à penser à la difficulté de récolter du foin sec du début à la mi-juin!

Un système de rotation des pâturages qui permet de déplacer le bétail dans une nouvelle parcelle chaque jour ou tous les 2 à 3 jours permet d'obtenir une distribution beaucoup plus uniforme du fumier et de l'urine et, par conséquent, une croissance plus homogène de l'herbe dans les pâturages.

Subdivisez les pâturages pour qu'idéalement les animaux aient accès à des parcelles fraîches chaque jour et au moins tous les cinq jours. L'accès à de l'herbe fraîche favorise la consommation, réduit le gaspillage causé par le piétinement, les animaux qui sont couchés et l'empêtrement de fumier et d'urine, et diminue le broutage excessif qui ralentit la croissance des herbes broutées à moins de 3 à 4 pouces. Les déplacements fréquents d'animaux améliorent en outre la répartition du fumier et de l'urine dans les champs, ce qui favorise la croissance uniforme de l'herbe. Il est facile de subdiviser les champs en installant un fil électrique sur un touret et quelques piquets mobiles. Il sera très rentable en matière de productivité des pâturages de consacrer quelques minutes à l'installation de clôtures temporaires.

Les herbes annuelles et les cultures de couverture peuvent fournir un pâturage supplémentaire à la fin de l'été et durant l'automne. Vous pourriez semer dans les chaumes des céréales après la récolte du grain. Si vous semez du trèfle violet sur sol gelé dans un champ de blé, la parcelle peut être broutée de septembre à novembre. Les brassicacées, les céréales, le sorgho Soudan peuvent tous être semés pour procurer des pâturages additionnels ou des fourrages dans des champs qui resteraient autrement inutilisés de la fin de l'été à la fin de l'automne. La façon dont vous gérez vos pâturages en mai déterminera le cours du reste de l'année. En vous concentrant sur ces points, c'est-à-dire rotation fréquente, broutage au stade approprié, pas de surpâturage et maintien de la fertilité du sol, vous allez préparer le terrain en vue d'une performance optimale de vos pâturages.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca