Prévenir la moisissure dans le foin

Réussir à récolter du foin sec parmi des orages peut s'avérer frustrant. Quand la période des foins sans précipitations s'écourte, on se retrouve souvent dans une situation non gagnante. Soit que le foin n'est pas assez sec pour être mis en balles avant la prochaine pluie et il devient alors endommagé par la pluie, ou bien il est mis en balles "rudes" avant d'être suffisamment sec, ce qui peut favoriser la moisissure, diminuer la qualité et le rendre poussiéreux. L'acide propionique peut être utilisé comme agent de conservation afin de prévenir la moisissure dans le foin mis en balles à un degré d'humidité trop élevé.

Dégâts occasionnés par les moisissures

Les moisissures diminuent grandement la valeur du foin sec, particulièrement lorsqu'on vise le marché du foin de qualité destiné aux chevaux et aux bovins laitiers. Les moisissures consomment les nutriments du foin et causent des pertes de matière sèche, en plus de développer des toxines nocives pour la santé animale. Un foin moisi et poussiéreux contient des spores pouvant entraîner des problèmes respiratoires, particulièrement chez le cheval. Le développement des moisissures dans le foin représente un risque d'incendie par combustion spontanée.

Agents de conservation à base d'acide propionique

L'acide propionique est un acide organique qui agit comme un fongicide, en empêchant le développement des microorganismes aérobies responsables de l'échauffement et de la moisissure du foin. D'autres acides organiques, tels que l'acide citrique et l'acide acétique sont parfois utilisés, mais l'acide propionique est le plus efficace comme inhibiteur de moisissure.

L'acide propionique empêche la croissance des moisissures pendant que les balles "transpirent' et "sèchent" par évaporation et dissipation jusqu'à des taux d'humidité sécuritaires. Il ne faut pas confondre les agents de conservation pour foin à base d'acide organique avec les enzymes, les inoculants bactériens ou les additifs alimentaires, lesquels diffèrent quant à leurs modes d'action et efficacités. L'acide propionique est appliqué dans le foin au moment d'entrer dans la presse à foin. Le dispositif inclut un applicateur qui est monté sur la presse à foin et qui est muni d'une pompe, de buses et d'un réservoir.

Le foin traité avec de l'acide propionique tamponné et autres produits à base d'acides organiques est sécuritaire pour le bétail. L'acide propionique et l'acide acétique sont des acides organiques produits par les microbes du rumen (du cæcum et du côlon chez le cheval) et qui sont ensuite utilisés par l'animal dans le processus de la digestion.

Courbe de séchage du foin

Une culture fourragère sur pied renferme entre 70 - 80 % d'humidité. Au début, le taux de séchage est assez rapide, mais diminue considérablement quand il avoisine les 20 %. L'abaissement de l'humidité à ces degrés avant la mise en balles peut nécessiter un temps de séchage assez long.

Il y a inévitablement des situations où le ciel s'emplit de nuages de pluies alors que le foin n'est pas tout à fait prêt à être pressé. La pluie qui s'abat sur un foin râtelé presque sec fait beaucoup plus de dégâts que sur un foin qui vient d'être coupé. L'acide propionique nous permet de presser le foin beaucoup plus hâtivement, tout particulièrement quand les conditions de séchage sont lentes (humidité relative élevée et vitesse de vent faible). Dans le cas des grosses balles carrées, l'emploi d'acide propionique est quasiment une nécessité, car le taux d'humidité doit être très faible pour éviter la détérioration.

Produits à base d'acides tamponnés

À l'origine, les produits à base d'acide propionique n'étaient pas tamponnés, ce qui signifie qu'ils étaient très corrosifs, très volatils et difficiles d'emploi. Les produits présentement disponibles sur le marché sont tamponnés avec de l'hydroxyde d'ammonium pour avoir un pH entre 5,8 et 6,0. Les produits tamponnés sont beaucoup moins volatils et moins corrosifs, les rendant ainsi plus faciles d'emploi. D'autres ingrédients sont quelquefois inclus comme par exemple des surfactants et des colorants verts. Les produits varient selon différentes teneurs en acide propionique. Les décisions d'achat doivent donc être basées d'après le prix par kg de matière active.

Suivre les directives de l'étiquette

Lire et suivre les directives de l'étiquette. Pour être efficace, l'acide doit être appliqué en respectant la dose de matière active prescrite en fonction de la teneur en humidité du foin. Les produits diffèrent selon leur concentration en matière active. L'utilisation d'un produit très dilué permet une meilleure couverture, mais exige qu'on applique une plus grande quantité d'eau sur un foin qu'on essaie de sécher.

Taux d'humidité recommandés

Le taux d'humidité optimal pour un entreposage sécuritaire varie en fonction du type de balles et de leur densité. Les taux d'humidité recommandés pour entreposer du foin sec sans acide propionique selon les types de balles sont les suivants :
Petites carrées : 15 - 18 %
Grosses rondes (centre mou) : 13 - 16 %
Grosses rondes et grosses carrées (centre dur) : 12 - 15 %

Les doses d'application spécifiques aux divers taux d'humidité sont indiquées sur l'étiquette du produit. À des taux d'humidité plus bas, le coût du produit varie en général entre 7 et 14 $ la tonne de foin. Quand on vise un foin de qualité, ces coûts sont facilement récupérables. Certaines étiquettes de produits indiquent qu'il est possible d'ajouter de l'acide dans du foin contenant jusqu'à 35 % d'humidité. Il faut savoir toutefois que les problèmes d'échauffement et de détérioration risquent d'être plus élevés, en plus d'augmenter de façon importante la quantité et le coût de produit par tonne de foin, se traduisant ainsi par une solution moins pratique. La plupart des producteurs de foin utilisent parfois l'acide propionique à des taux d'humidité supérieurs à 25 %.

Utiliser un testeur d'humidité électronique

Une mesure précise de l'humidité du foin est essentielle pour déterminer la meilleure dose de traitement. Un testeur d'humidité électronique détermine le pourcentage d'humidité en mesurant la résistance électrique dans un échantillon de foin. Plus le foin est humide, plus il laisse passer de courant. Il existe deux modèles de base - les sondes manuelles et les sondes disposées sur la presse à foin. Les sondes installées sur la presse permettent à l'opérateur de vérifier l'humidité à partir de son siège de tracteur. Sur les presses à balles carrées, les sondes peuvent être installées dans la chambre à foin et dans le cas des presses à grosses balles rondes, sur les murs latéraux. Les sondes disposées sur la presse comportent l'avantage de pouvoir fournir de nombreuses lectures en continu. Les doses d'application peuvent ainsi être ajustées automatiquement ou manuellement en fonction du taux d'humidité. Les sondes et l'applicateur automatique sont des éléments standards sur pratiquement toutes les presses à grosses balles carrées, et il est possible d'en installer sur les presses à grosses balles rondes et sur les presses à petites balles carrées.

Petites balles carrées

Figure 1 : Le taux d'humidité optimal pour les petites balles carrées se situe entre 15 et 18 %.

Les testeurs d'humidité électroniques sont d'excellents outils, mais gardez à l'esprit qu'ils ne peuvent garantir des doses d'application sans erreurs. Le foin peut perdre ou gagner trois à cinq pourcent d'humidité dans une heure et il peut facilement y avoir un écart de cinq pourcent dans un andain. Divers facteurs affectent la précision, notamment la densité de la balle, le type de fourrage (graminée ou luzerne), le type d'humidité (rosée ou végétale) et si l'acide a déjà été appliqué. Les testeurs d'humidité électroniques doivent être calibrés en fonction des conditions et être entretenus adéquatement. Méfiez-vous de penser que les lectures numériques sont nécessairement précises. Les testeurs d'humidité devraient être utilisés pour complémenter l'expérience personnelle.

Coûts d'investissement d'un applicateur

Les applicateurs de base qui incluent un petit réservoir, une pompe et des buses se détaillent à partir d'environ 1000 $. On peut se procurer un testeur d'humidité de type sonde manuelle pour environ 300 $. Évidemment, si on veut avoir un plus gros réservoir, des sondes d'humidité en continu et un régulateur de débit automatique, il faudra ajouter quelques milles dollars de plus.

Quand est-il le plus avantageux d'utiliser de l'acide?

Les principaux avantages à utiliser l'acide propionique comme agent de conservation pour le foin sont les suivants : moins de moisissures, temps de séchage réduit, moins de dommages potentiels dus à la pluie et un pressage qui s'intègre mieux aux conditions climatiques. L'emploi de l'acide propionique procure plus de souplesse pour les travaux de pressage. Vous pouvez commencer plus tôt ou finir plus tard dans la journée ou continuer à presser quand le temps n'est pas parfait.

Les 3 situations où il est le plus économique d'utiliser l'acide propionique pour assécher le foin :

  • Utilisation stratégique pour éviter les dommages que pourrait causer la pluie sur du "foin quasi-sec" quand le temps n'est pas trop coopératif;
  • Dans le cas des grosses balles à forte densité quand elles sont difficiles à sécher à des taux d'humidité assez bas pour éviter la moisissure;
  • Pour les entreprises ou producteurs à forfait qui pressent de grandes quantités de foin et qui peuvent transférer les coûts aux clients désireux d'avoir du foin sans moisissures, ni poussière.

Presser à un taux d'humidité plus élevé permet de réduire les pertes de feuillage dues à la récolte mécanique et accroît la qualité du fourrage. Alors, est-il payant d'utiliser l'acide propionique tout le temps et de presser à des taux d'humidité plus élevé pour prévenir les pertes de feuillage, ou seulement de façon stratégique quand la température n'est pas coopérante? Cela va dépendre des râtelages et des pertes de feuillage prévus, de la valeur finale du foin et des besoins nutritionnels de l'animal qui s'en nourrira. L'application régulière d'acide dans le but de réduire les pertes de feuillage est plus économique dans le cas de la luzerne que dans le cas de foin de graminées ou en mélange, et encore plus bénéfique quand on vise un foin de grande valeur, bien entreposé et de qualité supérieure.

Mises en garde

Pour avoir une moyenne au bâton élevée dans la récolte d'un foin "sans pluie et sans moisissure", il faut passer par une "courbe d'apprentissage". Bien que l'acide propionique soit un outil utile et efficace, son emploi est sujet à la courbe d'apprentissage. Les erreurs pourraient se traduire par du foin moisi ou pire encore par des meules qui risquent de chauffer et d'être une source de danger.

Un taux d'application adéquat et uniforme est la clé de la réussite. Des andains inégaux ou des champs avec des zones humides ne présenteront pas une humidité uniforme. Utilisez un testeur d'humidité pour déterminer la dose d'application en choisissant la mesure la plus élevée. Si vous choisissez la mesure moyenne, la quantité d'acide appliquée ne sera pas assez élevée pour prévenir la détérioration. La distribution doit être aussi uniforme que possible pour assurer une bonne couverture.

Quand l'acide n'est pas appliqué de façon adéquate, le foin peut chauffer, moisir ou se décolorer. Les balles qui sont empilées serrées dans un endroit confiné ne peuvent pas "transpirer" et sécher. Comme l'acide se dissipe en 4 à 6 mois, il est possible que le foin n'ait pas le temps nécessaire pour perdre assez d'humidité quand les conditions ne sont pas favorables. Les périodes prolongées d'humidité élevée vont accroître la durée de fenaison. N'entreposez pas le foin sec traité avec le foin sec non traité, car le contact direct des balles va faire migrer l'humidité dans le foin sec.

Certains propriétaires de chevaux ne sont pas familiers avec le foin traité à l'acide et préfèrent ne pas en acheter. Au début, avant que l'acide propionique ne se dissipe, le foin peut dégager une certaine odeur. Assurez-vous d'informer vos clients de foin que vous utilisez de l'acide propionique.

Conclusions

Sur le plan économique, il est plus avantageux d'utiliser l'acide propionique de façon stratégique pour éviter les dommages occasionnés par la pluie et les moisissures quand les conditions climatiques qui prévalent sont mauvaises. L'acide propionique est très efficace dans le cas des balles à forte densité, comme les grosses balles carrées qui doivent avoir un degré d'assèchement plus élevé au moment de la mise en balles afin d'éviter le développement des moisissures.


Auteur : Joel Bagg - Spécialiste des fourrages/MAAARO
Date de création : 14 mai, 2008
Dernière révision : 14 mai, 2008

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca