Conseils d'alimentation en périodes difficiles

Les coûts d'alimentation en production bovine sont élevés. Comme ces coûts représentent 80 % des coûts de production variables (environ 60 % des coûts totaux), le moindre changement dans la ration peut avoir un impact d'importance sur la rentabilité. D'entrée de jeu, vous devez vous assurer que vous servez la ration la plus économique possible. Voici quelques conseils qui vous aideront à tirer le meilleur profit de votre programme d'alimentation.

Teneur en protéine :

Une surconsommation de protéine coûte de l'argent. Un bœuf de 1000 livres qui consomme environ 10 kg (22 lb) de matière sèche et une ration à 12 % de protéine brute équivaut à 1,2 kg de protéine par tête par jour. Si vous servez une ration à 13 % de protéine brute, cela correspond à environ 0,21 kg de tourteau de soya excédentaire par tête par jour.

Vaches qui mangent

Figure 1 : L'alimentation peut représenter jusqu'à 80 % des frais variables d'engraissement

À 425 $ la tonne de tourteau de soya, cet excédent équivaut à environ 8,85 cents/ tête/ jour. Cela peut sembler minime, mais si vous engraissez 200 bêtes pendant 165 jours, le montant total peut dépasser les 2900 $. Il existe d'autres sources de protéine qui sont plus économiques que le tourteau de soya à 48 % -cela vous intéresse? Ce qu'il faut retenir c'est qu'une surconsommation de protéine vous coûte de l'argent!

Servez-vous de l'urée? - En servez-vous suffisamment?

L'urée est une bonne source d'azote non protéique (ANP) pour les bovins de boucherie. Quand elle fait partie d'une ration équilibrée, l'urée est convertie par les bactéries ruminales en protéine véritable et est ensuite utilisée par l'animal. Comme l'urée ne peut constituer l'unique source protéique de l'alimentation, elle est incorporée dans les rations de finition. La quantité d'urée que vous pouvez servir dépend de quelques facteurs comme par exemple, est-ce que les animaux consomment d'autres sources d'ANP, telles que de l'ensilage de maïs ammonié? De façon générale, 100 grammes /tête /jour n'est pas déraisonnable dans le cas des bovins de finition. Elle est votre source de protéine la moins dispendieuse, alors assurez-vous que votre ration en contienne en peu. Travaillez de concert avec votre nutritionniste pour déterminer le taux le meilleur pour votre élevage.

Teneur en phosphore :

Plusieurs rations contiennent de fortes proportions de maïs-grain ou de ses dérivés, comme le gluten ou les drêches de distillerie. Ces derniers sont des sources importantes de phosphore. Avec la recrudescence des prix de phosphore des dernières années, la surconsommation de phosphore peut vous coûter plus que vous le croyez. Assurez-vous que votre supplément ou votre nutrition d'oligoélément convienne adéquatement à vos rations. Si votre ration renferme des teneurs élevées en maïs, gluten ou drêches de distillerie, les besoins en phosphore additionnel sont peut-être très faibles.

Additifs alimentaires - Médicaments et autres :


Les additifs alimentaires qui sont inclus dans votre ration ne sont peut-être pas tous nécessaires et n'améliorent peut-être pas toujours le rendement des animaux de façon constante. Pour être rentable, un additif alimentaire doit améliorer de façon constante la conversion alimentaire, le gain journalier moyen ou la valeur de la carcasse. Les additifs doivent être évalués en fonction de leur retour sur l'investissement et vous devez vous demander s'ils valent les charges additionnelles qu'ils représentent. En quoi consiste le coût de ces additifs /tête /jour et rapportent-ils de l'argent dans VOTRE poche?

Bovins de boucherie

Figure 2 : L'urée peut constituer un supplément avantageux dans plusieurs rations pour bovins de boucherie

Autres ingrédients alimentaires possibles :

D'autres ingrédients alimentaires pourraient être disponibles dans votre région. La question qui revient toujours est de savoir s'ils sont rentables. Comme dans le cas de tous les ingrédients alimentaires, le prix et la teneur nutritive des autres ingrédients disponibles doivent être déterminés avant d'en faire l'achat. Pour vous aider à évaluer ces données, le MAAARO a préparé une fiche technique intitulée Comparaison des valeurs nutritives d'aliments pour ruminants - No. de commande 03-006 - disponible à l'adresse électronique suivante :

http://omafra.gov.on.ca/french/livestock/dairy/facts/03-006.htm

À la fin de la fiche technique, le texte établit un lien interactif à l'équation de Petersen (en anglais seulement). Les équations de Petersen sont utilisées pour calculer la valeur de divers aliments de substitution selon leur teneur combinée en protéine et en énergie par comparaison aux valeurs nutritives et aux coûts du maïs et du tourteau de soya. Il est à noter que les équations de Petersen n'évaluent pas précisément les aliments qui sont en grande partie des fournisseurs de fibre, de protéine absorbable dans l'intestin, de gras ou de phosphore. D'autres facteurs NE sont pas pris en considération comme l'appétabilité, la digestibilité, la variation nutritionnelle, les frais d'entreposage, la freinte, l'aptitude à la conservation, le transport et (ou) les difficultés de manutention. Néanmoins, ces équations vous donnent une réponse assez rapide à savoir si vous devriez ou non considérer l'incorporation d'un ingrédient de remplacement dans la ration. Si l'aliment vous semble intéressant, contactez votre meunerie pour lui demander d'évaluer quelques rations, afin de mieux gérer le potentiel économique de votre exploitation.

Il n'y a pas de "solution miracle" à ces prix élevés. Ce qui s'impose de faire toutefois, c'est d'évaluer tous les aspects de son programme d'alimentation afin de déterminer les endroits où il est possible d'économiser. Travaillez de concert avec votre nutritionniste ou compagnie d'aliment pour avoir des analyses de vos rations et aliments. Les économies que vous pouvez réaliser suite à de petits ajustements pourraient facilement couvrir le coût des analyses, tout en rapportant un peu d'argent dans votre portefeuille.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca