Ne criez jamais « Au Loup » - Protégez votre troupeau des prédateurs!

En Ontario, plusieurs exploitations bovines comportent des pâturages extensifs avec des ravins, des broussailles et des aires boisées. Ces endroits sont plutôt attrayants pour les prédateurs comme le loup, le coyote et l'ours.

Minimisez les risques par des méthodes de régie

  • Utiliser des taureaux à vêlage facile. Un vêlage difficile affaiblit la vache et des nouveau-nés de grande taille sont plus lents à démarrer, augmentant ainsi les risques de prédation.
  • Planifier les croisements en vue d'avoir des veaux plus vigoureux et des vaches maternantes.
  • Inspecter les vaches régulièrement et intervenir quand c'est nécessaire.
  • La saison de reproduction doit être définie. Quand la saison des vêlages s'échelonne sur une période trop longue, l'inspection des vaches est moins régulière et les animaux chétifs sont soumis à des risques plus élevés.
  • Garder les vaches gestantes et les jeunes veaux à l'écart des pâturages dans lesquels on retrouve des broussailles. Broussailles = cachette pour les prédateurs.
  • Entretenir les clôtures. Les clôtures empêchent les jeunes veaux de sortir de l'aire de vêlage.
  • Utiliser des clôtures électrifiées pour décourager les prédateurs d'entrer dans les pâturages.
  • Protéger les animaux avec des gardiens d'animaux. Les lamas, les ânes et les chiens gardiens sont efficaces pour décourager les prédateurs.
  • Sélectionner les vaches ayant des aptitudes de maternage. Elles vont défendre leurs petits des prédateurs.

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca