Votre mélange pour pâturage importe lorsque vous planifiez le pâturage printanier

Les préparatifs pour la prochaine saison de pâturage battent leur plein. Les agriculteurs vérifient leurs clôtures et systèmes d'abreuvement, et pensent aux sursemis de légumineuses sur sol gelé en vue d'améliorer la qualité des pâturages. Bientôt, le bétail sera dans les herbages et moins (s'il en reste) d'aliments seront servis dans l'étable. Mais avec toute cette excitation, avez-vous longuement réfléchi à votre plan de pâturage printanier? Par où devriez-vous commencer?

Il y a deux écoles de pensée au sujet du choix de la première parcelle de pâturage de l'année. L'une des approches consiste à démarrer le pâturage en utilisant une parcelle différente chaque printemps pour éviter que les graminées ne soient pâturées au même moment chaque année. Cette stratégie permet de maintenir un mélange diversifié d'espèces dans vos pâturages, car cela signifie qu'une espèce différente devra porter le poids du stress du premier broutage. L'inconvénient de cette stratégie est qu'elle suppose que toutes vos parcelles sont similaires: qu'elles ont le même drainage, le même type de sol et qu'elles sont prêtes à être pâturées en même temps au printemps. Si votre ferme n'est pas très uniforme, c'est-à-dire, qu'elle comporte des collines ou des zones humides, il y aura des parcelles qui ne pourront tout simplement pas être pâturées en premier sans que le reste du pâturage ne devienne trop mature.

L'autre approche consiste à semer différents mélanges dans différentes parcelles et tirer parti de la variation des modèles de croissance entre les espèces et des différences dans les dates d'épiaison des divers cultivars. Les parcelles bien drainées qui peuvent être broutées en premier peuvent être ensemencées avec des graminées et des légumineuses à productivité précoce, tandis que les parcelles plus humides pourraient être ensemencées avec des variétés et des espèces à épiaison tardive qui poussent plus tard dans l'année. Comme les parcelles seront pâturées à peu près dans le même ordre chaque année, les mélanges d'espèces sont adaptés pour soutenir cette stratégie de gestion. L'inconvénient de cette pratique est qu'elle exige plus de planification pour déterminer les espèces à semer et les endroits où les semer. De plus, l'achat de plusieurs mélanges de semences peut coûter plus cher d'une grande quantité d'un mélange.

Le Dr Yousef Papadopoulous à la station de recherche d'AAC à Nappan étudie les mélanges pour pâturages. Il a travaillé sur des mélanges simples et complexes, sur des espèces de graminées et de légumineuses complémentaires et sur la façon dont les variétés de graminées se comportent dans les mélanges. Lors d'un webinaire tenu en février 2017, il a indiqué les espèces fourragères les plus productives selon les différentes périodes de l'année.

Début du printemps : brome des prés, dactyle pelotonné, pâturin des prés, fétuque rouge et trèfle blanc

Fin du printemps : brome des prés, dactyle pelotonné, pâturin des prés, alpiste roseau, ray-grass vivace, fétuque rouge et trèfle blanc

Début de l'été : brome des prés, dactyle pelotonné, fléole des prés, fétuque des prés ou fétuque élevée, alpiste roseau, ray-grass vivace, trèfle blanc ou rouge et lotier corniculé

Mi-été à la fin de l'été : brome des prés, dactyle pelotonné, fétuque des prés ou fétuque élevée, alpiste roseau, luzerne, trèfle rouge et lotier corniculé

Début de l'automne : pâturin des prés, fétuque élevée, alpiste roseau et trèfle rouge

Fin de l'automne : pâturin des prés, fétuque élevée ou fétuque des prés, alpiste roseau et trèfle rouge

Comment se servir de ces informations pour créer le bon mélange pour pâturage pour votre ferme? La publication 19F (La culture des pâturages) présente au chapitre 2 des données qui décrivent les espèces fourragères qui se développent bien dans différentes conditions de drainage et de pH du sol. (Vous pouvez la télécharger ou en commander un exemplaire à www.omafra.gov.on.ca/french/crops/pub19/pub19toc.htm; vous pouvez aussi vous en procurer un exemplaire dans un bureau du MAAARO). Éliminez de votre liste tout ce qui ne pousse pas bien dans les champs que vous avez l'intention de semer.

Décidez ensuite quelle approche de la première parcelle annuelle convient le mieux à votre exploitation et à votre style de gestion. Si vous décidez qu'une première parcelle différente est ce qui convient le mieux à votre exploitation, alors semez un mélange pour pâturage qui comprend des graminées et des légumineuses correspondant à chacune des périodes indiquées ci-dessus. Si, toutefois, vous préférez utiliser la même première parcelle chaque année, pensez à semer des mélanges différents dans les différentes parcelles, en vous référant aux périodes ci-dessus pour guider la création de vos mélanges pour les différentes zones de votre ferme.

Il y a beaucoup de choses à vérifier au printemps : les vêlages, le pâturage, les semis et la repousse des pâturages. Choisir un mélange pour pâturage qui convient à votre ferme et à votre style de gestion rend cet exercice un peu plus facile. Le temps plus chaud sera bientôt là ... joyeux pâturage!

Vaches au pâturage


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca