Diagramme de dispersion montrant les cotes de gestation sur l'axe Y en partant avec une valeur de 0,9 en bas de l'axe jusqu'à 1,5 au sommet. Les années sont énumérées le long de l'axe X et vont de 1998 à 2012. Les résultats en bleu correspondent à la saison de vêlage d'hiver et les résultats en rouge correspondent à la saison de vêlage d'été. Les données indiquent que pendant les trois premières années, le groupe d'été a eu un taux de gestation numériquement supérieur, mais qu'en général, la situation s'est inversée pendant le reste de la période d'essai. Des taux de gestation plus élevés ont été observés dans le groupe d'été pendant les cinq années officielles de l'essai. Le renversement de situation observé dans cette évaluation est peut-être lié à une surutilisation de semence de jeunes taureaux dans le groupe en vêlage d'été, dans le cadre d'une stratégie visant à accélérer le changement génétique. Il est connu que la semence de taurillons est généralement moins fertile que celle de taureaux plus âgés. Une autre tendance évidente à la figure 3 est la réduction du taux de reproduction au fils du temps.

Retourner à l'article