Le vêlage d'été: quelle bonne idée!

Le choix de la saison des vêlages est une décision très importante pour les producteurs de vaches-veaux. Étonnamment, certaines recherches démontrent qu'il pourrait être très avantageux de rompre avec la tradition de planifier les vêlages avant la mise au pâturage.

Le vêlage d'été permet en effet de réaliser des économies de main-d'uvre, de litière et de réduire les frais d'investissement, ainsi que de diminuer l'incidence des maladies des veaux. Ces avantages conjugués à une réduction du stress chez les gérants de ferme, durant la saison des vêlages, peuvent apporter d'importants bénéfices financiers, dont une marge nette plus élevée par vache et la possibilité d'élever un plus grand nombre de vaches par exploitation.

Cette pratique soulève toutefois certaines inquiétudes, notamment le risque que des vaches ou veaux meurent de dystocie, la difficulté de localiser les nouveau-nés pour leur prodiguer des soins ainsi qu'un dépistage et traitement moins efficaces des maladies.

En 1992, on a réparti en deux groupes saisonniers les 100 vaches croisées de gros gabarit du troupeau de recherche à New Liskeard. Les vaches du groupe «traditionnel » ont été saillies de manière à mettre bas de la mi-février au début d'avril. Elles ont passé l'hiver dans des étables à ventilation naturelle et avaient accès à l'extérieur. Ces vaches ont vêlé dans de petits enclos aménagés dans une étable non chauffée avec cloisons. Les vaches et les veaux retournaient deux jours plus tard dans une étable ouverte à une extrémité. Le groupe a été envoyé au pâturage à la fin mai/début juin, et les veaux ont été sevrés à l'automne.

Les vaches de l'autre groupe ont vêlé entre juin et août dans des pâturages occupant de 20 à 25 acres. Les veaux sont demeurés avec leur mère jusqu'au sevrage en janvier. Après la saison du pâturage, le groupe fut logé dans une étable ouverte à une extrémité et nourri avec des fourrages qui avaient été entreposés. Les veaux recevaient des quantités limitées de rations de premier âge à base de grains.

En résumé …

Cette recherche a démontré que le vêlage d'été en pâturage peut être une pratique de gestion rentable. Les veaux nés en été au pâturage pesaient moins à la naissance que les veaux nés à l'intérieur, en hiver. Les vêlages d'été ont demandé moins d'intervention humaine, la productivité des vaches était semblable et la mortalité après vêlage était moins élevée. L'incidence de maladies était beaucoup moins importante chez les veaux nés en été, ce qui a réduit les frais de traitement. Les coûts de litière et de main-d'œuvre au vêlage étaient également inférieurs.

Tableau 1. Caractéristiques de vêlages des groupes saisonnie

Rubrique

Hiver

Été

Probabilité

Poids à la naissance (lb)1

105,6

99,5

P< ,05

Facilité de vêlage 2

1,4

1,1

P< ,05

% de vêlage assisté

Génisses

63

17

P< ,05

Vaches

18

3

P< ,05

1 Redressé pour tenir compte de l'âge de la mère, du sexe du veau et du type de naissance
2 Échelle de 1 à 4, 1=non assisté, 2=mise bas facile, 3= mise bas difficile, 4=intervention chirurgicale

Tableau 2. Caractéristiques concernant la santé et la gestion des groupes saisonniers

Rubrique

Hiver

Été

Probabilité

Taux d'intervention (%)

33

14

P< 0,05

Traitements par veaux

2,8

0,6

P< 0,05

Taux de sevrage1

Génisses primipares

80

92,2

P< 0,05

Vaches

96,3

92,7

NS

1 Taux de sevrage = nombre de vaches sevrant des veaux / nombre de vaches gestantes gardées

Tableau 3. Divers frais variables selon la saison de vêlage.

Rubrique

Hiver

Été

Litière ($/vache)

48

37

Main-d'œuvre pendant la saison de vêlage 1 ($/vache)

41

30

Médicaments pour les veaux ($/naissance)

4,21 $

1,28 $

1 Frais de main-d'œuvre pour vérification dans les enclos/au pâturage, entretien des enclos de vêlage, soins et traitements des veaux

 


Auteur : Tom Hamilton - chef du programme des systèmes de production, bovins de boucherie/MAAARO
Date de création : Non disponible
Dernière révision : 21 janvier 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca