Alerte aux mycotoxines dans les rations peu coûteuses à base de paille


Une récente étude a rappelé aux producteurs l'importance de récolter et d'entreposer le foin et la paille dans des conditions sèches. Dans cette étude, on a examiné plusieurs gros troupeaux de vaches de boucherie de l'Alberta et un troupeau de la Saskatchewan. La raison d'examiner ces troupeaux étaient les taux anormalement élevés d'anomalies chez les veaux, ainsi que les mortalités de vaches et de veaux.

Les chercheurs de la Western College of Veterinary Medicine ont trouvé un point commun dans les troupeaux, soit l'importante incorporation de paille dans la ration des vaches taries. En examinant plusieurs autres possibilités, il en a été déduit que les mycotoxines étaient l'élément à blâmer. Les mycotoxines étaient présentes dans la paille qui avait moisi parce qu'elle avait été mise en balles encore humides ou entreposée dans des conditions médiocres (humides). C'était le point de départ des anomalies à la naissance et des problèmes de mortalités.

Cet article vise à rappeler que les fourrages peu coûteux de faible qualité nécessite un contrôle adéquat de l'humidité à la récolte et durant l'entreposage. Cette pratique est essentielle pour assurer des aliments sains dans les rations d'hiver. La moisissure doit être maîtrisée puisque les toxines qui en découlent peuvent occasionner des troubles de reproduction, une santé médiocre, la déformation du fœtus et même des mortalités. La paille, les tiges et les coupes de foin tardives constituent d'excellents fourrages à peu de frais qui peuvent être utilisés de façon sécuritaire, mais il faut faire des efforts pour les mettre en balles dans des conditions sèches et de les entreposer dans les plus brefs délais afin de réduire les moisissures. Les parties endommagées devraient être supprimées.

Les matières résiduelles comme les cannes de maïs et tous les types de paille peuvent faire partie de rations peu coûteuses, mais au moment de la récolte et de l'entreposage, il faut garder à l'esprit que ces ingrédients doivent composer une ration sécuritaire et à teneur réduite en toxines.



Auteur : Christoph. Wand - Spécialiste de la nutrition des bovins de boucherie, des ovins et des caprins/MAAARO
Date de création : 01 février 1999
Dernière révision : 21 janvier 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca