Choisir un taureau de race à viande


La saison de reproduction approche à grands pas et, avec elle, les ventes de taureaux et la parution des catalogues des centres d'IA. L'achat d'un nouveau taureau est une décision qui a des effets à long terme sur la rentabilité de votre troupeau de vaches. Près de 90 p. 100 du patrimoine génétique de votre troupeau est composé de gènes provenant des taureaux utilisés au cours des trois dernières générations.

Choisir la bonne race est la première étape. Certains éleveurs arrêtent leur choix sur une race en fonction des tendances du moment, de l'allure du taureau dans le pré ou, pire, de ce qui semble être une bonne affaire à la foire aux bestiaux du coin. Au moment de choisir une race, il est préférable de penser à la complémentarité des races, à l'hétérosis (vigueur hybride) et aux marchés futurs.

La complémentarité est le fait d'associer les points forts d'une race aux faiblesses d'une autre race et inversement. On entend par hétérosis ou vigueur hybride le gain de performances qui résulte du mélange de différents gènes de différentes races. Ce sont les caractères économiquement importants et dont l'héritabilité est faible, comme la fécondité et la longévité, qui bénéficient le plus de l'effet de l'hétérosis. Par conséquent, on doit choisir la race de taureau de manière que les femelles de remplacement qu'il engendrera possèdent un degré élevé d'hétérosis.

Quand on choisit un fournisseur (un producteur de sujets de reproduction), on prend le temps de vérifier que les caractères sur lesquels celui-ci axe sa sélection correspondent de près aux caractères que l'on recherche soi-même. On doit également s'informer sur les outils utilisés pour la sélection et sur le service que l'on peut attendre. Le fournisseur garantit-il son produit?

Choisir le bon taureau est la dernière étape. Les évaluations génétiques des bovins à viande fournissent les EPD (écarts prévus dans la descendance) qui mesurent la performance escomptée chez les descendants relativement à divers caractères, notamment les caractères ayant trait à la croissance et à la carcasse. Quand on examine les données des évaluations génétiques en les contrebalançant avec du bon sens et l'évaluation de la conformation, le choix du bon taureau devient plus facile et nettement moins risqué.


Auteur : Joanne Handley - spécialiste de la génétique et de la reproduction des bovins à viande/MAAARO
Date de création : Non disponible
Dernière révision : 21 janvier 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca