Aliments de remplacement pour les bovins de boucherie

Contexte

Dans une grande partie de l'Ontario cet été, la sécheresse dans les pâturages et la production réduite de foin ont eu pour conséquence d'abaisser considérablement les réserves de fourrages pour l'hiver. Il existe cependant d'autres options pour nourrir le bétail. Cet article examine d'autres possibilités et compare les valeurs des aliments de remplacement suivant leurs teneurs dans les rations, en rapport avec le prix du foin. Ces renseignements seront utiles aux producteurs pour prendre de meilleures décisions, entre acheter du foin ou inclure certains aliments de remplacement dans les rations. Chaque ration proposée doit pouvoir offrir une valeur nutritive équilibrée (fibres, énergie, protéines, minéraux, vitamines) pour s'assurer de répondre aux besoins des bovins auxquels elle est destinée.

Pour leur santé à long terme, les bovins doivent consommer au moins 0,5 % de leur poids vif par jour de fourrages (en % de la matière sèche). Par exemple, une vache de 1 400 lb a besoin d'au moins 7,7 lb de foin ou 22 lb d'ensilage de maïs (en l'état), avec les mélanges concentrés dont ils ont besoin dans leurs rations.

Au tableau 1, on compare les autres sources de fibres d'après leur valeur nutritive et leur valeur économique avec le foin à un prix de 175 $/tonne, selon les teneurs en énergie et en protéines [équation de Petersen].

Aliments de remplacement pour les fibres

Tableau 1. Aliments de remplacement pour les fibres comparés au foin pour les bovins de boucherie (Foin au prix de 175 $/tonne [en l'état] = 8 cents/lb = 64 $ pour une balle ronde de 4 sur 5*)
Aliment Taux de remplacement par rapport au foin (lb d'aliment pour 1 lb de foin [en l'état]) Seuil de rentabilité o
($ par tonne en l'état)
Teneur max. dans la ration
(% de la ration totale)**
Options de stockage Options de distribution y
Foin
1,0
175$
100 %
Ensilage de maïs t,x
2,38
74$
60 %
pile, silo, silo couloir, sac
Mangeoire
Canne de maïs en balles t
1,43
122$
40 %
Balles
Distributeur de fourrage
Paille de blé
1,56
112$
60 %
Balles
Distributeur de fourrage
Paille de soya
1,59
110$
60 %
Balles
Distributeur de fourrage
Pellicules de soya
0,78
224$
50 %
À plat ou en cellule (couvert)
Mangeoire

*poids de 800 lb en l'état

**en pourcentage de la matière sèche

oVous pouvez payer jusqu'à ce prix la tonne, c'est plus avantageux que le foin @ 175 $/tonne

Possibilité de toxicité à cause de l'accumulation des nitrates

x Pour un transport efficace de cette récolte humide, le délai maximal de remorquage recommandé du champ à l'entreposage est de 30 minutes

y La distribution des aliments par terre peut entraîner jusqu'à 30 % de perte.

Le tableau 2 indique les prix auxquels le seuil de rentabilité est atteint pour les sources de fibres de remplacement, comparés à l'achat de foin à des prix variant de 25 $/tonne à 350 $/tonne, ce qui équivaut à [1,1 cent/lb à 15,9 cents/lb], et [9 $/balle à 127 $/balle] (balle de 800 lb).

Tableau 2. Seuil de rentabilité du prix des aliments de remplacement fournissant des fibres pour les bovins de boucherie, par rapport au foin vendu à des prix variés*($/tonne, en l'état)
Aliment de remplacement Prix du foin ($/tonne, en l'état)
350 325 300 275 250 225 200 175 150 125 100 75 50 25
Ensilage de maïs 147 137 126 116 105 95 84 74 63 53 42 32 21 11
Canne de maïs en balles

245 227 210 192 175 157 140 122 105 87 70 52 35 17
Paille de blé 224 208 192 176 160 144 128 112 96 80 64 48 32 16
Paille de soya 220 204 189 173 157 142 126 110 94 79 63 47 31 16
Pellicules de soya 449 417 385 353 321 288 256 224 192 160 128 96 64 32

*Exemple: avec le foin à 325 $/tonne, vous pouvez payer jusqu'à 227 $ pour la canne de maïs en balles, ce qui est encore moins cher que le foin.

Paissance de la canne de maïs

C'est possible de faire paître la canne de maïs qui reste au champ après la récolte du grain. Il faudrait pour ce faire acheter et installer des clôtures électriques amovibles, approvisionner le bétail en eau et transporter les bovins par camions au champ, à l'aller et au retour. Le pâturage rationné est la méthode la plus efficace pour utiliser la canne de maïs. Le tableau 3 indique la valeur estimée de la canne de maïs comme source d'aliment à l'acre, en présumant un coût de 50 $ l'acre pour l'installation nécessaire au champ et la gestion. En supposant pour le grain récolté un rendement de 120 boisseaux/acre, le pâturage rationné devrait fournir 60 journées vaches à l'acre. Selon la taille des épis et les conditions à la récolte, il peut rester une quantité importante de grains au champ. Pour éviter le risque de ballonnement, s'assurer que les vaches se sont bien nourries de leurs rations avant de les mettre au champ pour brouter la canne de maïs, et de leur fournir du foin sec auquel elles sont habituées pour quelques jours, et les surveiller avec attention.

Tableau 3. Valeur de la canne de maïs ($/acre) en pâturage pour les bovins de boucherie, en rapport avec l'achat de foin à des prix divers*#

Valeur de la canne ($/acre)

Prix du foin, $/tonne (en l'état)
350 325 300 275 250 225 200 175 150 125 100 75 50 25
135 122 109 96 82 69 56 43 29 16 3 -10 -24 -37

*En supposant un rendement de 120 boisseaux/acre, 6700 lb de résidus de canne au champ (à 80 % de matière sèche), les vaches utilisent 25 % de résidus [1670 lb/acre].

#La valeur de la canne de maïs est rajustée pour refléter des frais de 50 $/acre pour les clôtures temporaires, l'approvisionnement en eau et le temps de gestion. Ne comprends pas les coûts de camionnage des bovins au champ, à l'aller et au retour. Ne comprends pas les frais pour les suppléments de protéines qui peuvent être nécessaires à mesure que la saison avance.

Un acre de canne de maïs peut nourrir 1 vache pendant 2 mois, ou fournir 60 journées vaches à l'acre.

Aliments énergétiques et concentrés de protéines

Même si les vaches de boucherie ne sont pas ordinairement souvent nourries avec des concentrés, il arrive que ce soit nécessaire quand des fourrages de moindre qualité constituent une large part de leurs rations. Le tableau 4 illustre les taux de remplacement de certains aliments concentrés, en relation avec les teneurs en énergie et en protéines contenues dans le foin de qualité moyenne. Il donne aussi une estimation du seuil de rentabilité de ces aliments de remplacement, comparés au foin évalué à un prix de 175 $/tonne.

Tableau 4. Aliments de remplacement en concentrés pour les bovins de boucherie, comparés au foin évalué au prix de 175 $/tonne (175 $/tonne [en l'état] = 8 cents/lb = 60 $ pour une balle ronde de 4 sur 5*)
Aliment Taux de remplacement par rapport au foin (lb d'aliment pour remplacer 1 lb de foin [en l'état]) Seuil de rentabilité*
($/tonne en l'état)
Teneur max. de la ration
(% de la ration totale)**
Options de stockage
Blé - Gru rouge
0,75
306$
25%
À plat ou en cellule (couvert)
Maïs - Gros gluten (séché)
0,62
310$
50%
À plat ou en cellule (couvert)
Maïs de distillerie - grains séchés avec solubles
0,50
414$
30%
À pla, (couvert)
Drêches de brasserie (humides)
2,44
73$
40%
Pile, silo couloir, sac
Avoine
0,81
219$
60%
À plat ou en cellule (couvert)
Orge
0,76
241$
30%
À plat ou en cellule (couvert)
Maïs égrené
0,81
216$
40%
À plat ou en cellule (couvert)
Tourteau de soya à 48 %
0,40
438$
15%
À plat ou en cellule (couvert)
Blé
0,73
240$
30%
À plat ou en cellule (couvert)

Note : il faut donner les aliments en concentrés dans une mangeoire. La distribution des aliments par terre peut entraîner jusqu'à 30 % de perte.

*Vous pouvez payer jusqu'à ce montant à la tonne, ce serait plus avantageux que d'acheter du foin @ 175 $/tonne

** en pourcentage de la matière sèche

Le tableau 5 donne le seuil de rentabilité des aliments concentrés comparé à des prix d'achat du foin entre 25 $/tonne et 350 $/tonne, ce qui équivaut à [1,1 cent/lb et 15,9 cents/lb], et à [9 $/balle et 127 $/balle] (balle de 800 lb).

Tableau 5. Seuil de rentabilité des aliments concentrés pour les bovins de boucherie, en rapport avec l'achat de foin à des prix variés*
Aliment de remplacement Prix du foin, $/tonne (en l'état)
350
325
300
275
250
225
200
175
150
125
100
75
50
25
Blé - Gru rouge
467
433
400
367
333
300
267
233
200
167
133
100
67
33
Maïs - Gros gluten (séché)
565
524
484
444
403
363
323
282
242
202
161
121
81
40
Maïs de distillerie - grains séchés avec solubles
700
650
600
550
500
450
400
350
300
250
200
150
100
50
Drêches de brasserie (humides)
143
133
123
112
102
92
82
72
61
51
41
31
20
10
Avoine
432
401
370
340
309
278
247
216
185
154
123
93
62
31
Orge
461
428
395
362
329
296
263
230
197
164
132
99
66
33
Blé
479
445
411
3700
342
308
274
240
205
171
137
103
68
34
*Voir au tableau 4 les teneurs limites de chacun dans la ration.

Ces divers aliments de remplacement peuvent suppléer aux approvisionnements de foin, ou ils peuvent constituer de nouveaux produits pour nourrir les bovins de boucherie. Les producteurs doivent travailler avec un spécialiste en nutrition animale avant d'effectuer de trop grands changements dans les rations. Tout nouvel aliment devrait être introduit lentement pour éviter des problèmes digestifs. Prévoir un délai jusqu'à deux semaines pour effectuer complètement un changement si les deux rations sont très différentes.


Auteur : Tom Hamilton - Beef Production Systems/MAAARO;Ron Lackey - Feed Ingredients and By-product Feeding Specialist/MAAARO;Christoph Wand - Beef/Sheep Nutritionist/MAAARO
Date de création : 12 septembre 2012
Dernière révision : 20 septembre 2012

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca