Lignes directrices relatives aux levés pédologiques détaillés destinés à l'aménagement du territoire agricole

Table des matières

  1. Introduction
  2. Éléments des levés pédologiques
  3. Documents de référence
  4. Compétences
  5. Liens connexes

Introduction

Il peut arriver que des levés pédologiques détaillés soient exigés relativement à un bien-fonds en particulier, à l'occasion d'une demande de changement de l'utilisation des sols (p. ex. lors d'une modification du plan officiel) qui aurait pour effet de retirer à jamais à un bien-fonds sa vocation agricole. La Loi sur l'aménagement du territoire (Ontario) dispose que les décideurs, comme les municipalités et la Commission des affaires municipales de l'Ontario, doivent tenir compte de la Déclaration de principes provinciale de 1997. Cette déclaration de principes fournit une orientation quant à la protection des zones agricoles à fort rendement et établit les critères à considérer avant que de telles zones agricoles ne soient désignées à des utilisations autres qu'agricoles.

Les lignes directrices qui suivent ont pour but de guider les consultants en ressources en terres et leurs clients lorsqu'ils entreprennent d'effectuer des levés pédologiques détaillés pour voir si une terre se prête à la culture et en évaluer, le cas échéant, le potentiel cultural. Aux fins des présentes lignes directrices, un levé pédologique " détaillé " s'entend d'un levé effectué selon une échelle cartographique de 1:10 000 ou plus. Ces lignes directrices sont un cadre de référence qui précise une série d'exigences de base dans le but de garantir que les planificateurs de l'utilisation du sol, les propriétaires fonciers et les consultants disposent de l'information détaillée sur les ressources en terres agricoles dont ils ont besoin pour prendre des décisions d'aménagement du territoire ou justifier des modifications aux décisions d'aménagement, et que ces données soient présentées et produites de manière uniforme.

Souvent, le besoin d'information détaillée se fait sentir au moment où une décision doit être prise localement, lorsque :

  1. l'on doute de la fiabilité des données publiées sur les sols (cartes pédologiques, classification des sols et interprétations agricoles) ou
  2. les données publiées sur les sols ne sont pas suffisamment précises pour les décisions à prendre concernant une zone en particulier.

« Données publiées sur les sols » s'entend des cartes et des rapports pédologiques d'un comté ou d'une municipalité, ainsi que des cartes sur le potentiel cultural. On peut se procurer ces cartes et rapports auprès du MAAARO.

Éléments des levés pédologiques

  1. Le levé pédologique doit être réalisé conformément aux méthodes de prospection pédologique généralement acceptées et doit reposer sur une densité et une distribution convenables du profil pédologique et sur des inspections suffisantes du paysage. En règle générale, il est de mise de faire une bonne inspection par 2 cm2 de surface sur la carte finale (Système de cartographie des sols pour le Canada, Agriculture Canada, 1981). Si l'échelle est de 1:10 000, cela revient à faire une inspection tous les deux hectares. Le lieu et les données d'inspection doivent figurer sur le rapport d'étude de sols et sur la carte des sols.
    Le « Field Manual for Describing Soils in Ontario » (Ontario Centre for Soil Resource Evaluation, 1993) fournit des lignes directrices relativement au classement des sols et au classement des paysages où on les trouve.
  2. Une corrélation doit être établie entre les sols de la zone à l'étude et le classement des sols dans la carte des sols et le rapport pédologique publiés pour ce comté ou cette municipalité.
  3. Le potentiel cultural pour les grandes cultures courantes (maïs, soya, céréales à paille, cultures fourragères) doit être interprété à l'aide du document « Classification des sols et des paysages agricoles de premier choix et marginaux : Lignes directrices pour l'application à l'Ontario de l'Inventaire des terres du Canada ». Comme ce document l'explique, dans le cas des terres et des sols qui sont classés comme étant des « ressources foncières agricoles de premier choix » (c.-à-d. des terres agricoles à fort rendement ou des terres de classes 1, 2 et 3 selon l'Inventaire des terres du Canada), les améliorations nécessaires ont déjà été apportées ou sont réalisables par le propriétaire foncier, l'exploitant ou l'agriculteur. Si les améliorations qui sont nécessaires pour permettre la récolte mécanisée ne sont pas réalisables, la terre n'est pas considérée comme une terre agricole à fort rendement; elle fera partie des classes 4 ou 5 selon l'Inventaire des terres du Canada. La question du « caractère réalisable » des améliorations à apporter surgit souvent quand il est question de sols dont les aptitudes sont limitées par un excès d'eau et qui, pour être plus productifs, nécessiteraient des travaux de drainage. Chaque cas doit être évalué individuellement. Le document « Agricultural Drainage System Mapping » (MAAARO) est un document de référence nécessaire pour déterminer et justifier si les travaux de drainage sont réalisables ou non dans la zone à l'étude.
  4. Si la zone à l'étude se situe à l'intérieur d'une zone plus vaste de cultures spéciales ou qu'elle y est adjacente, il faut en évaluer le potentiel cultural pour des cultures spéciales. (Déclaration de principes provinciale, 1996). « Cultures spéciales » s'entend des cultures de fruits et de légumes et d'autres cultures commerciales pratiquées en Ontario qui ne font pas partie des « grandes cultures courantes » énumérées plus haut. On trouve une définition de « zone de cultures spéciales » dans la Déclaration de principes provinciale. Voici des publications et des lignes directrices utiles pour déterminer si des terres ou des qualités de sol se prêtent à des cultures spéciales:
    1. Les études de sol récentes (Brant, Elgin, Haldimand-Norfolk, Middlesex et Niagara) comprennent des évaluations du potentiel cultural pour certaines cultures spéciales. Les cotes publiées dans ces rapports peuvent aussi guider l'interprétation faite pour des sols qu'il est raisonnable de mettre en corrélation avec ceux de comtés adjacents et pour lesquels les études de sol ne renferment aucune interprétation visant des cultures spéciales.
    2. La publication « A Compilation of Soil, Water and Climatic Requirements for Selected Horticultural Crops in Southern Ontario » (Ontario Institute of Pedology [devenu Ontario Centre for Soil Resource Evaluation], 1989) décrit les exigences générales liées aux besoins en eau et à l'emplacement de plus de 40 espèces différentes d'arbres fruitiers, de petits fruits et de légumes. Cette publication utilise bon nombre des mêmes principes que ceux qui sont utilisés pour arriver aux cotes de potentiel cultural fournies dans les études de sol mentionnées en (a).
    3. L'Irrigation et/ou le drainage artificiel sont souvent nécessaires, selon l'emplacement et la culture. Le régime climatique doit être pris en compte. Plus la période sans gel est longue et plus le nombre d'unités thermiques est grand, plus large devrait être la fourchette des cultures praticables et plus grand devrait être le rendement de ces cultures.
    4. En général, les sols qui sont considérés comme étant à fort rendement (classes 1 à 3) pour la production des grandes cultures courantes que sont le maïs, le soya, les céréales à paille et les cultures fourragères se prêtent aussi à une gamme de cultures spéciales, et cela, d'autant plus si les sols sont sableux ou loameux. Les sols argileux se prêtent à un moins large éventail de cultures spéciales, mais peuvent quand même se prêter à certaines d'entre elles.

Documents de référence

Déclaration de principes provinciale, 1997. Pour ce qui touche à l'agriculture.

Le système canadien de classification des sols. Agriculture et Agroalimentaire Canada, 1998

Field Manual for Describing Soils in Ontario. Ontario Centre for Soil Resource Evaluation, 1993

Classification des sols et des paysages agricoles de premier choix et marginaux : Lignes directrices pour l'application à l'Ontario de l'Inventaire des terres du Canada. Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, 2004

Système de cartographie des sols pour le Canada (révisé). Agriculture Canada, 1981

Agricultural Drainage Systems Mapping, MAAARO, 1983

A Compilation of Soil, Water and Climatic Requirements for Selected Horticultural Crops in Southern Ontario, Ontario Institute of Pedology [devenu Ontario Centre for Soil Resource Evaluation], 1993

Compétences

Afin de garantir que le levé pédologique renferme tous les éléments d'un levé pédologique détaillé, tout travail de prospection pédologique devrait être confié à un pédologue d'expérience.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca