Programme de contrôle de la qualité du sirop d'érable

Table des matières

Le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario (MAAARO) réalise chaque année un Programme de contrôle de la qualité du sirop d'érable. Le Règl. de l'Ont. 119/11 pris en application de la Loi de 2001 sur la qualité et la salubrité des aliments régit la salubrité, la vente, l'emballage, l'étiquetage et le transport des produits de l'érable provenant d'établissements ontariens non agréés par le gouvernement fédéral ainsi qu'à la publicité concernant ces produits. Le Programme de contrôle de la qualité du sirop d'érable est un outil servant à évaluer la conformité au Règl. de l'Ont. 119/11.

Dans le cadre de ce programme, des échantillons de sirop d'érable produit en Ontario sont prélevés au hasard à des points de vente un peu partout dans la province. Des analyses de laboratoire permettent de déterminer la concentration de plomb ainsi que la densité (teneur en sucre) et la transmission de la lumière (classification selon la couleur). On examine les contenants et les étiquettes afin d'établir si les exigences relatives à l'emballage et à l'étiquetage sont remplies.

Exigences règlementaires

Les exigences relatives à la densité et à la classe de couleur ainsi que les critères d'étiquetage du sirop d'érable sont énoncés dans le Règl. de l'Ont. 119/11. Ce règlement exige que des renseignements précis soient fournis aux acheteurs de sirop d'érable et promeuvent des pratiques commerciales loyales.

Densité

Le sirop d'érable qui est vendu ou mis en vente doit avoir une teneur minimale en extraits secs solubles de 66 %. (66° Brix).

On analyse les échantillons prélevés dans le cadre du programme en vue de déterminer la densité du produit à l'aide d'un réfractomètre numérique de table.

Classe de couleur

La classe de couleur exacte doit figurer sur l'étiquette de tous les contenants de sirop d'érable. On la détermine en mesurant le pourcentage (%) de transmission de lumière. Des échantillons sont analysés dans un laboratoire à l'aide d'un spectrophotomètre électronique pour déterminer la transmission de lumière.

Le 1er janvier 2016, on a modifié le Règl. de l'Ont. 119/11 afin d'y inclure de nouvelles catégories et classes de couleur. Jusqu'au 31 décembre 2017, les producteurs peuvent utiliser soit les anciennes classes (tableau 1), soit les nouvelles (tableau 2).

Tableau 1. Anciennes classes de couleur pour le sirop d'érable

Classe de couleur Pourcentage de transmission de lumière (%)
Extra clair 75 ou plus
Clair De 60,5 à moins de 75
Médium De 44 à moins de 60,5
Ambré De 27 à moins de 44
Foncé Moins de 27

Tableau 2. Nouvelles classes de couleur pour le sirop d'érable

Classe de couleur Descripteur de goût Pourcentage de transmission de lumière (%)
Doré Goût délicat 75 ou plus
Ambré Goût riche De 50 à moins de 75
Foncé Goût robuste De 25 à moins de 50
Très foncé Goût prononcé Moins de 25

Les producteurs qui utilisent les nouvelles classes de couleur peuvent ajouter le descripteur de goût qui y est associé. Par exemple, pour la classe de sirop d'érable « Ontario catégorie A » ayant un pourcentage de transmission de lumière de 50 % à moins de 75 %, la mention « Ambré » ou « Ambré, goût riche » peut figurer sur l'étiquette.

Chacun des descripteurs de goût indiqués ci-dessus dans le tableau 2 ne peut être associé qu'à la classe de couleur correspondante. L'utilisation d'un descripteur de goût autre que délicat, riche, robuste et prononcé est interdite.

Catégorie

La catégorie, qui est immédiatement suivie par la classe de couleur, doit figurer sur l'étiquette d'un contenant de sirop d'érable mis en vente, vendu ou transporté directement jusqu'à un consommateur ou un point de vente au détail si le sirop d'érable est emballé dans un petit ou un gros contenant. Jusqu'au 31 décembre 2017, les producteurs acéricoles peuvent utiliser les anciennes catégories (tableau 3) ou les nouvelles (tableau 4).

Tableau 3. Anciennes catégories de sirop d'érable

Nom de catégorie Exigences de la catégorie
Ontario no 1 1. Le sirop d'érable :
a) ne fermente pas;
b) est limpide et de couleur uniforme;
c) possède une saveur d'érable caractéristique de sa classe de couleur et est exempt d'odeur ou de goût désagréable.
2. La vente du sirop d'érable n'est pas interdite par l'article 4 du Règl. de l'Ont. 119/11.
Ontario La vente du sirop d'érable n'est pas interdite par l'article 4 du Règl. de l'Ont. 119/11.

Tableau 4. Nouvelles catégories de sirop d'érable

Nom de catégorie Exigences de la catégorie
Ontario
catégorie A
1. Le sirop d'érable :
a) ne fermente pas;
b) est limpide et de couleur uniforme;
c) possède une saveur d'érable caractéristique de sa classe de couleur et est exempt d'odeur ou de goût désagréable.
2. La vente du sirop d'érable n'est pas interdite par l'article 4 du présent règlement.
Ontario La vente du sirop d'érable n'est pas interdite par l'article 4 du présent règlement.

La catégorie « Ontario catégorie A » doit être utilisée par les emballeurs dont l'établissement n'est pas agréé par le gouvernement fédéral. Seuls les emballeurs dont l'établissement est agréé par le gouvernement fédéral peuvent utiliser les catégories et le mot « Canada ».

Exigences en matière d'étiquetage

On examine les étiquettes figurant sur les échantillons de sirop d'érable prélevés afin de déterminer si les exigences en matière d'étiquetage énoncées dans le Règl. de l'Ont. 119/11 sont respectées. Chaque contenant de sirop d'érable d'une capacité de plus de 125 ml qui est mis en vente, vendu ou transporté doit porter une étiquette sur laquelle figurent les renseignements suivants :

  • le nom du produit d'érable (« sirop d'érable »);
  • le nom et l'adresse complète de l'emballeur ou de la personne pour qui le produit d'érable a été emballé (détaillant, producteur ou autre personne);
  • la quantité de sirop d'érable mesurée dans le contenant en unités métriques de volume;
  • la catégorie immédiatement suivie de la classe de couleur si le sirop d'érable est emballé dans des contenants de consommation ou des contenants en vrac mis à la vente, vendus ou transportés directement jusqu'à un consommateur ou un point de vente au détail.

Le terme « adresse complète » s'entend des renseignements suffisants pour permettre de préciser l'emplacement exact des locaux de la personne concernée, comme l'adresse municipale ou la cote foncière, et notamment du code postal.

En ce qui concerne les contenants de sirop d'érable d'une capacité de 125 ml ou moins, il n'est pas obligatoire d'indiquer la catégorie, la classe de couleur et le volume du sirop d'érable sur l'étiquette.

À compter du 1er janvier 2018, tous les contenants de sirop d'érable d'une capacité supérieure à 125 ml devront être identifiés au moyen d'un code de lot de production.

Analyses de laboratoire

Tous les échantillons de sirop d'érable prélevés sont analysés pour que la présence de plomb soit détectée.

La concentration de plomb détectée est comparée à la directive de Santé Canada, soit 0,5 partie par million. Les acériculteurs sont immédiatement informés par téléphone si la concentration de plomb détectée dans l'échantillon prélevé est supérieure à ce que prévoit cette directive. L'Agence canadienne d'inspection des aliments est également informée et pourrait prendre des mesures de suivi, notamment le prélèvement probable de nouveaux échantillons ou la confiscation et/ou l'élimination ou le rappel du produit.

Conformité et violations

Ces ministères ont adopté une approche proactive en matière de conformité qui est axée sur la prévention. La première étape consiste à fournir des renseignements et des conseils. Si cela ne suffit pas à convaincre les acériculteurs d'apporter volontairement des correctifs, d'autres mesures peuvent être prises. Les mesures de conformité progressive peuvent comprendre des avertissements oraux ou écrits, des ordonnances de conformité contenant des directives particulières ainsi que la confiscation ou la saisie du produit.

Pour obtenir plus de renseignements sur la conformité progressive, reportez-vous à la fiche d'information intitulée Ce que vous devez savoir au sujet des infractions pouvant faire l'objet de contraventions.

Renseignements supplémentaires

Pour obtenir un complément d'information sur l'étiquetage du sirop d'érable, reportez-vous à la fiche d'information intitulé Exigences en matière d'étiquetage des produits d'érable en Ontario, au Règl. de l'Ont. 119/11 ou au Document d'orientation sur les produits de l'érable.

Pour obtenir d'autres renseignements sur le Programme de contrôle de la qualité du sirop d'érable et un sommaire des échantillons prélevés, veuillez consulter le site Web consacré aux aliments d'origine végétale, à l'adresse suivante : www.ontario.ca/salubritefruitsetlegumes.

Références

Le présent document n'est fourni qu'à titre informatif. Veuillez vous reporter à la législation pour connaître toutes les exigences. Vous trouverez le Règl. de l'Ont. 119/11 à l'adresse suivante : www.ontario.ca/fr/lois.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca
Auteur : Le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario
Date de création : Avril 2016
Dernière révision : Juin 2016