Programme de contrôle de la qualité du miel de 2012 - Sommaire des résultats


Chaque année, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation de l'Ontario (MAAO) et le ministère des Affaires rurales (MAR) réalisent le Programme de contrôle de la qualité du miel dans le but de surveiller la conformité du miel produit en Ontario qui est régi par le Règl. de l'Ont. 119/11 (Produits agricoles, miel et produits de l'érable) pris en application de la Loi de 2001 sur la qualité et la salubrité des aliments.

En 2012, le MAAO et le MAR ont prélevé 150 échantillons de miel dans 139 exploitations apicoles différentes en Ontario. Tous les échantillons ont été produits pendant la saison 2012 et ont été prélevés de façon aléatoire à des points de vente au détail et à des fermes un peu partout dans la province.

Pour tous les échantillons :

  • une analyse de laboratoire visant à déceler la présence de plomb et de résidus de médicaments a été effectuée;
  • on a examiné les étiquettes afin de vérifier si les exigences d'étiquetage étaient respectées;
  • le taux d'humidité a été mesuré dans le but d'établir la catégorie du miel;
  • on a pris une mesure d'après l'échelle Pfund pour déterminer la classe de couleur.

Analyse visant à déceler la présence de médicaments et de plomb

On a analysé les 150 échantillons prélevés afin de déceler la présence de ce qui suit :

  • plomb,
  • chloramphénicol,
  • tylosin,
  • huit sulfamides différents,
  • trois tétracyclines différentes.

Les concentrations détectées ont été comparées aux limites autorisées par Santé Canada ou par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

Sur les 150 échantillons analysés, 143 (95 %) respectaient les limites autorisées, 3 (2 %) avaient une concentration en plomb supérieure à la limite autorisée et un autre (0,6 %) dépassait la limite autorisée à l'égard de deux sulfamides. Le tableau 1 présente un sommaire des résultats des analyses de laboratoire.

Lorsque les concentrations de plomb ou de résidus de médicaments étaient supérieures à celles autorisées, le producteur et l'ACIA ont été immédiatement avisés. L'ACIA est chargée d'effectuer une évaluation des risques liés aux produits et de déterminer si un rappel s'impose. L'échantillonnage n'a donné lieu à aucun rappel public. Par la suite, le MAAO et le MAR ont prélevé d'autres échantillons, effectué des visites sur place et fourni des renseignements et des conseils aux producteurs visés pour éviter que la situation se reproduise.

Tableau 1 : Sommaire des résultats des analyses de laboratoire de 2012

Contaminant Échantillons ayant une concentration supérieure à celle autorisée
Nbre %
Plomb
3
2 %
Chloramphénicol
0
0 %
Tylosin
0
0 %
Sulfamides1
1
0,6 %
Tétracyclines2
0
0 %

1 - Sulfadiazine, sulfadiméthoxine, sulfadoxine, sulfamerazine, sulfadimidine, sulfaméthoxazole, sulfanilamide et sulfaquinoxaline.

2 - Tétracycline, oxytétracycline et chlortétracycline.


Examen des étiquettes

Le MAAO et le MAR ont examiné les étiquettes de produit afin de déterminer si les exigences d'étiquetage énoncées dans le Règl. de l'Ont. 119/11 étaient respectées. La ficheinfo intitulée Exigences en matière d'étiquetage pour le miel de l'Ontario résume les exigences d'étiquetage. Vous trouverez d'autres détails au www.ontario.ca/salubritefruitsetlegumes.

Dans le cadre du programme de 2012, l'étiquette des 150 échantillons de produits a été examinée. Cela comprenait les 108 échantillons prélevés à des points de vente au détail et les 42 prélevés à différentes fermes. L'étiquette de 106 produits (71 %) sur les 150 comportait tous les renseignements exigés. Le tableau 2 présente un sommaire des résultats de l'examen.

S'il manquait des renseignements sur l'étiquette, les producteurs visés ont reçu un avis par la poste.

Tableau 2 : Sommaire des renseignements manquants sur les étiquettes

Renseignements manquants Points de vente au détail Fermes
Nbre % Nbre %
Aucun
76
70 %
30
71 %
Le mot " miel "
2
2 %
4
10 %
Le poids net
7
6 %
Non obligatoire
La catégorie
16
15 %
Non obligatoire
La classe de couleur
20
19 %
Non obligatoire
Le nom ou l'adresse complète
21
19 %
11
26 %

Analyse de la catégorie et de la couleur

Le Règl. de l'Ont. 119/11 exige que le miel vendu au détail porte une étiquette indiquant la catégorie et la classe de couleur. Les 150 échantillons ont été analysés afin de déterminer si la catégorie et la classe de couleur appropriées figuraient sur l'étiquette.

La catégorie est déterminée en fonction d'un certain nombre de facteurs, dont le taux d'humidité. Pour 43 (40 %) des 108 échantillons prélevés à des points de vente au détail, la catégorie n'était pas indiquée sur l'étiquette ou était erronée.

La classe de couleur figurant sur l'étiquette de 40 (37 %) des 108 échantillons prélevés à des points de vente au détail était la bonne.

Un avis a été envoyé par la poste aux producteurs qui vendent du miel à des points de vente au détail lorsque la catégorie ou la classe de couleur ne figurait pas sur l'étiquette ou était incorrecte.

Il n'est pas obligatoire d'indiquer la catégorie et la classe de couleur sur l'étiquette dans le cas du miel qui est vendu directement à la ferme, à condition que l'étiquette contienne les renseignements ci-dessous :

  • le nom et l'adresse complète du producteur;
  • les mots " honey / miel " ou " comb honey / miel en rayon ", selon le cas.

Le terme " adresse complète " s'entend des renseignements suffisants pour permettre de préciser l'emplacement exact des locaux de la personne concernée, tels l'adresse municipale ou la cote foncière, y compris le code postal.

Les producteurs peuvent décider d'inclure la catégorie et la classe de couleur sur leurs étiquettes s'ils vendent du miel à la ferme. Dans ce cas, ces renseignements doivent être exacts.

Un avis a été envoyé par la poste aux producteurs qui vendent du miel à la ferme lorsque la catégorie ou la classe de couleur figurant sur l'étiquette était inexacte.

Résidus de produits chimiques

On a analysé 30 échantillons choisis au hasard pour vérifier s'ils contenaient du fluvalinate, du coumaphos et de l'amitraze. Les concentrations détectées ont été comparées aux limites autorisées par Santé Canada. Aucun des 30 échantillons ne présentait une concentration détectable de ces produits chimiques.

Conformité progressive

Le MAAO et le MAR ont adopté une approche de conformité progressive pour les cas de non-respect du Règlement. La première étape consiste à fournir des renseignements et des conseils. Si le non-respect se poursuit, d'autres mesures peuvent être employées, comme une ordonnance de conformité, la retenue ou la saisie du produit et, en dernier recours, une ordonnance d'un tribunal.

Ressources

Le présent document n'est fourni qu'à titre d'information. Veuillez vous reporter au Règlement pour connaître toutes les exigences. Vous trouverez le Règl. de l'Ont. 119/11 au www.e-laws.gov.on.ca.

Pour en savoir plus long au sujet du Programme de contrôle de la qualité du miel du MAAO et du MAR, veuillez consulter la ficheinfo intitulée Programme de contrôle de la qualité du miel ou vous rendre au www.ontario.ca/salubritefruitsetlegumes.

Les résultats du programme ne sont pas statistiquement valides et ne peuvent être utilisés pour faire des généralisations concernant la situation de l'industrie.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca
Auteur : Firstname SPACE Lastname SPACE HYPHEN SPACE Title/Affiliation
(eg. John Doe - Crop Specialist/University of Guelph)
Use a SEMI COLON to separate multiple entries:
(eg. John Doe - Crop Specialist/University of Guelph; Jane Doe - Crop Specialist/OMAFRA)
Date de création : dd SPACE fullmonth SPACE yyyy
Dernière révision : dd SPACE fullmonth SPACE yyyy