Prévention des bris d'aiguilles à la ferme


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 440/20
Date de publication : janvier 2009
Commande no. 09-006
Dernière révision : 20 juillet 2011
Situation :
Rédacteur : W.Du

Introduction

La présence d'une aiguille brisée dans une pièce de viande de porc peut mettre en danger la sécurité du consommateur. Bien que ce genre d'accidents soit rare, il suffirait qu'un seul se produise pour entamer la confiance des consommateurs dans l'industrie porcine. C'est seulement en adhérant aux principes de la tolérance zéro que l'industrie porcine peut s'assurer que les consommateurs ne trouveront pas d'aiguilles brisées dans leur assiette. Les producteurs qui suivent les pratiques décrites dans la présente fiche peuvent jouer le premier rôle à cette fin.

Prévenir les bris d'aiguilles

Employer les bonnes techniques d'injection

  • Ne jamais redresser une aiguille courbée pour la réutiliser. À elle seule, cette pratique est la cause du plus grand nombre d'aiguilles qui se cassent pendant les injections.
  • Ne jamais faire d'injection à un porc qui n'est pas immobilisé. Empêcher l'animal de bouger avant et pendant l'injection en le maîtrisant du bras et des mains ou, dans le cas des gros animaux, en utilisant un panneau de triage.
  • Changer fréquemment d'aiguille. Remplacer l'aiguille par une neuve :
        - quand 10 porcs ont été traités,
        - quand une portée de porcelets a été traitée,
        - quand l'aiguille s'est courbée,
        - quand l'aiguille s'est émoussée.
  • Utiliser des aiguilles de la longueur et du calibre qui conviennent pour le poids des animaux. Au moment de piquer, tenir la seringue selon l'angle qui est recommandé par rapport à la peau de l'animal (Figure 1).
  • Après chaque injection, vérifier que l'aiguille ne s'est pas cassée avant de relâcher l'animal qui vient d'être traité.
  • Utiliser une seringue en plastique chaque fois qu'il est pratique de le faire. Les aiguilles montées sur une seringue en plastique se brisent généralement au niveau de la gaine en plastique, ce qui permet de repérer facilement le morceau d'aiguille resté dans l'animal et de l'extraire. Les seringues en aluminium ou en acier inoxydable sont plus solides que les seringues en plastique et peuvent ne pas offrir cet avantage lorsque l'aiguille se brise.

Adopter de bonnes pratiques de gestion

  • Confier la responsabilité des injections seulement à des personnes formées à cette tâche.
  • Faire les injections dans le cou de l'animal, sauf dans le cas des injections intramusculaires aux truies et aux verrats où l'on peut faire une injection dans l'arrière-train en suivant le protocole d'injection dans la hanche approuvé par le programme Assurance de la qualité canadienne (AQCMD). Pour de plus amples renseignements sur le protocole d'injection dans la hanche approuvé par le programme AQCMD, communiquer avec Ontario Pork en consultant le site www.ontariopork.on.ca (disponible en anglais seulement).
  • Pour éviter le risque d'altérer la carcasse du porc, ne jamais faire d'injections dans la fesse (jambon)(Figure 1).
  • Gérer le stock d'aiguilles à la ferme en tenant un inventaire et un registre d'utilisation - il doit ressortir de la ferme autant d'aiguilles qu'il y est rentré.
  • Établir un protocole détaillé des gestes à poser à la ferme chaque fois qu'une aiguille se brise. Enseigner aux employés la façon dont ils doivent marquer les animaux chez qui une aiguille vient d'être brisée et consigner l'incident. Exiger le respect de ce protocole.

Adopter les nouvelles technologies

Utiliser des aiguilles détectables

Les producteurs porcins qui adhèrent au programme AQCMD sont tenus de faire les injections uniquement avec des aiguilles détectables. Ce genre d'aiguilles est plus facile à détecter, comparativement aux aiguilles traditionnelles, par les détecteurs de métaux à haut débit qui équipent les usines de viandes. Les aiguilles détectables sont en vente sur le marché canadien.


Attention : L'emploi d'aiguilles détectables ne remplace pas les bonnes techniques d'injection ni les bonnes pratiques de gestion. Le producteur qui utilise ce genre d'aiguilles a toujours l'obligation, avant d'expédier ses animaux, d'informer le destinataire s'il y a des cas d'aiguille brisée dans le lot. Qui plus est, les détecteurs de métaux des usines de viandes ne sont pas infaillibles et ne détectent pas tous les corps étrangers. Certaines coupes de viande ne sont pas facilement lues par les détecteurs et ceux-ci peuvent afficher des résultats faussement négatifs ou faussement positifs.


Utiliser des appareils d'injection sans aiguille

L'injection sans aiguille, par jet sous pression, est une nouveauté technologique. On peut s'en servir chez les porcs de toute taille et tout particulièrement lorsqu'on doit traiter un grand nombre de porcs à la fois, par exemple, pour administrer un vaccin. Outre qu'elle élimine le risque lié aux aiguilles brisées, cette technique présente d'autres avantages :

  • elle prévient la transmission d'agents biologiques pathogènes, comme le virus du syndrome dysgénésique et respiratoire du porc (SDRP);
  • elle améliore la qualité de la carcasse;
  • elle est plus sécuritaire pour les humains;
  • elle élimine la nécessité d'éliminer les aiguilles usagées.

Remarque : Il se pourrait que l'injection de produits d'hygiène vétérinaire avec des appareils sans aiguille soit considérée comme un emploi de médicaments non conforme au mode d'emploi. Consulter un vétérinaire avant d'utiliser cette méthode.


Protocoles à suivre quand une aiguille casse

Une aiguille peut se casser durant une injection. Quand cela se produit, voici comment y faire face de la manière appropriée.

Étape 1. Marquer immédiatement l'animal

  1. Identifier le porc en lui apposant une marque permanente.
  2. Noter l'incident dans le registre des traitements, en précisant la région de l'animal où l'aiguille est restée plantée.

Étape 2. Retirer l'aiguille brisée

  1. Si possible, retirer immédiatement l'aiguille brisée.
  2. S'assurer d'extraire tous les morceaux de l'aiguille brisée.
  3. Appeler le vétérinaire si l'on ne parvient pas à extraire l'aiguille.

Remarque : Si on ne retire pas l'aiguille brisée, on s'expose au risque qu'elle soit découverte à l'usine des viandes ou dans la cuisine d'un consommateur. En outre, on compromet le bien-être de l'animal quand on laisse une aiguille plantée dans sa chair.


Étape 3. Abattre l'animal à la ferme

  1. Si l'on ne parvient pas à retirer l'aiguille brisée, envisager de faire abattre l'animal à la ferme.

Étape 4. Informer l'organisme de commercialisation et/ou l'abattoir

  1. Si les étapes 2 et 3 ne sont pas possibles, passer aux mesures suivantes :
    • poser une étiquette d'oreille à l'animal;
    • appeler Ontario Pork et/ou l'abattoir au moins une semaine avant de leur expédier un animal qui porte ou qui est  susceptible de porter une aiguille brisée. Savoir que les exigences en matière de marquage des animaux et d'avis peuvent varier selon les établissements avec qui l'on fait affaire.

Remarque : Pour qu'Ontario Pork et les abattoirs soient dûment avisés, il faut parler directement à un de leurs agents. Ne pas se contenter de laisser un message ou d'envoyer un courriel. L'expédition et/ou la réception d'un animal susceptible de porter une aiguille brisée oblige à certaines précautions. Informer toutes les personnes concernées au moins sept jours avant d'expédier l'animal. Elles peuvent alors prendre les dispositions nécessaires pour le réceptionner.


Résumé

Les producteurs de porc peuvent jouer le premier rôle dans la prévention des aiguilles brisées. Tous les intervenants de la filière porcine doivent adhérer aux principes de la tolérance zéro pour empêcher que des aiguilles brisées arrivent jusque chez le consommateur.

La présente fiche technique a été rédigée par Wayne Du, chef du programme Assurance qualité du porc, Fergus, MAAARO. L'auteur tient à remercier les représentants d'Ontario Pork, de Maple Leaf Pork, de Quality Meat Packers Ltd., de Conestoga Meat Packers Ltd., la Dre Janet Alsop et le Dr Tim Blackwell du MAAARO pour leurs précieux conseils durant l'élaboration de cette fiche technique.

Ouvrages de référence

  1. Conseil canadien du porc. Manuel du producteur du Programme d'Assurance de la qualité canadienne (AQCMD).
  2. Swine Medicines Manual, 1e édition, Commission ontarienne de commercialisation du porc, 2000.

Les schémas montrent à quel endroit de l'épaule du porc on doit faire les injections intramusculaires et sous-cutanées. Ils montrent aussi comment on doit incliner l'aiguille pour s'assurer de ne pas l'enfoncer jusqu'au muscle. Ne jamais faire d'injections dans une patte arrière ou dans la fesse du porc. Injecter seulement une petite quantité de produit en un même endroit.

Texte correspondant


Figure 1. Techniques d'injection chez les porcs. (Nota : ces techniques ne s'appliquent pas aux verrats et aux truies.)