Élimination par temps froid à la ferme des cadavres d'animaux morts de la DEP

L'introduction en Ontario du virus de la diarrhée épidémique porcine (DEP) a été confirmée en janvier 2014. Le risque de transmission de la DEP entre les exploitations porcines est élevé. L'application de mesures de biosécurité à la ferme est cruciale pour empêcher que ce virus grave ne s'introduise dans vos porcheries. Les producteurs aux prises avec des carcasses d'animaux morts de la DEP devraient collaborer avec leur service de ramassage d'animaux en vue d'atténuer les risques de transmission, ou envisager l'élimination à la ferme des cadavres d'animaux. Cette fiche d'information porte sur les diverses possibilités d'élimination par temps froid à la ferme des animaux morts de la DEP. Pour de plus amples renseignements sur l'élimination des cadavres d'animaux, consultez le site Web suivant du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation de l'Ontario (MAAO).

Marche à suivre pour l'élimination par temps froid à la ferme des animaux morts de la DEP

Exemples de principes de base pour l'élimination par temps froid d'animaux morts de la DEP :

a) Délimitez la zone de sécurité.

Identifiez et délimitez une limite évidente sur le site des porcheries qui ne peut pas être franchie par de l'équipement, du personnel et du matériel à moins d'appliquer des protocoles appropriés de biosécurité. Placez un signe sur un support assez grand et suffisamment rigide pour rester en place. Utilisez des couleurs vives bien visibles dans la neige. Inscrivez votre numéro de téléphone sur le panneau afin que les services de livraison ou les visiteurs autorisés ne traversent pas accidentellement la limite pour tenter de vous joindre. La délimitation des zones de sécurité fait déjà partie des protocoles de biosécurité de la plupart des exploitations agricoles, mais il arrive que les limites ne soient pas toujours bien visibles en hiver lorsque les panneaux sont cachés par les bancs de neige. Tendez des cordes pour clairement démarquer la zone en question.

b) Ramassage des animaux morts

Si les carcasses sont habituellement ramassées par un service de ramassage d'animaux morts, il est important de communiquer avec le fournisseur de service au moment où l'on constate la présence du virus de la DEP à la ferme de manière à ce que le producteur et le service de ramassage puissent prendre les mesures nécessaires pour minimiser la transmission de la maladie.

 

c) Consultez l'information existante sur l'élimination des cadavres d'animaux à la ferme.

Il existe de l'information sur les quatre méthodes recommandées d'élimination des cadavres d'animaux à la ferme : compostage, conteneurs d'élimination des cadavres d'animaux, enfouissement et incinération. Ces méthodes sont approuvées en vertu de la réglementation sur les animaux morts et elles ont été mises au point en vue de minimiser les risques pour l'environnement. La plupart des animaux qui meurent de la DEP sont des porcelets; par conséquent, ce sont les renseignements concernant l'élimination des cadavres de petits animaux qui sont le plus pertinents.

d) Réduisez au minimum la circulation de véhicules qui entrent sur le site de l'exploitation et qui en sortent.

Minimisez la circulation des véhicules qui entrent sur le site et qui en sortent, afin de prévenir la propagation de la DEP et de vous assurer que l'entrée de tout véhicule sur la ferme se fait conformément à votre protocole de biosécurité. Il peut s'agir de la machinerie servant à creuser une fosse d'enfouissement, des camions qui livrent du substrat à compost ou de la machinerie pour la livraison ou l'installation de nouvel équipement comme un réservoir pour les conteneurs d'élimination des cadavres d'animaux, un composteur en contenants ou un congélateur. La DEP survit bien en conditions froides, ce qui signifie que les contaminants peuvent se transmettre aux pneus et aux véhicules par la surface de la neige. Exemples de mesures à prendre pour réduire ces risques :

  • Rangez l'équipement utilisé pour l'élimination des cadavres à l'extérieur du site de la porcherie. Envisagez de souffler la neige pour dégager une allée temporaire qui traverse le champ jusqu'au site de compostage ou d'enfouissement à l'écart de la porcherie.
  • Faites en sorte que les livreurs et les visiteurs autorisés ne franchissent pas les limites de la zone de sécurité ou ne dépassent pas l'extrémité de l'allée et ne pénètrent pas dans la porcherie.
  • Laissez les tracteurs de la ferme utilisés pour transporter les cadavres d'animaux, le matériel de compostage ou l'équipement sur le site de la porcherie jusqu'à ce que le site d'élimination soit établi et qu'il n'y ait pas d'autres véhicules provenant de l'extérieur qui se rendent sur le site d'élimination.
  • Nettoyez et désinfectez les tracteurs, les rétrocaveuses et toute pièce d'équipement qui ont été sur un site infecté par la DEP. Respectez les directives de désinfection par temps froid comme celles qu'on peut trouver sur le site Web suivant (en anglais seulement) : www.ontariopork.on.ca/Portals/0/Docs/Production/disease/OSHAB-Cold-Weather-Trailer-Disinfection-final.pdf

e) Délais à respecter relatifs à l'élimination des cadavres d'animaux.

La mise à jour de la réglementation concernant les cadavres d'animaux est entrée en vigueur en 2009. En vertu de cette réglementation, on doit éliminer les cadavres d'animaux dans les 48 heures suivant leur décès à moins que ces derniers soient conservés en entreposage frigorifique ou congelé. Il est donc plus facile de les entreposer par temps froid. Si les cadavres sont conservés congelés dans un site d'entreposage (à l'intérieur ou à l'extérieur), ils doivent rester sur le site de la ferme où ils sont morts, dans un contenant étanche et couvert, ou placés hors de la vue du public. Protéger les cadavres des charognards. Les cadavres d'animaux peuvent être gardés en entreposage frigorifique pour une période maximale de 14 jours après leur mort. Bien que le règlement permette de garder les cadavres congelés jusqu'à 240 jours, l'entreposage à long terme des animaux morts de la DEP n'est pas recommandé étant donné que le virus peut survivre pendant plusieurs mois aux températures de congélation, ce qui accroît le risque de transmission du virus. L'entreposage des cadavres de porcelets dans des congélateurs est autorisé jusqu'à ce qu'un site d'élimination soit aménagé. Si les cadavres d'animaux doivent être compostés, il est recommandé de les ajouter non congelés au tas de compost.

f) Compostage.

Un compostage adéquat des cadavres d'animaux permet d'éliminer ces derniers à des températures qui détruisent le virus de la DEP. Les cadavres de porcelets vont bien se composter dans un andain de compost passif correctement préparé, même par temps froid. Un procédé de compostage rigoureux fait en sorte que les matières commenceront à chauffer en moins de quelques heures même par temps froid et maintiendront leur chaleur durant toute la durée du compostage. N'ajoutez pas de cadavres congelés au tas de compost. Les substrats utilisés doivent être aussi secs que possible afin de prévenir le gel au moment du démarrage. Les cadavres non congelés fourniront l'humidité requise au tas de compost.

Pour de l'information sur les techniques de compostage et les structures possibles, consultez le document sur l'Élimination des cadavres d'animaux (PGO) (p. 57) et la fiche technique du MAAO, Compostage en andain des cadavres de volaille. Le compostage des porcelets est semblable au compostage des volailles décrit dans cette fiche technique.

Il est important d'utiliser un substrat de compostage approprié, surtout lorsqu'il fait froid. Bien que les copeaux de bois soient chers, il est facile de s'en procurer auprès des fournisseurs d'exploitations laitières et avicoles (consultez les petites annonces dans les journaux agricoles locaux). Les matières issues de la ferme comme le fumier très sec (pourcentage de matière sèche >30 %), le foin, l'ensilage ou des matières non agricoles propres (copeaux de bois) sont tous de bons substrats. Si possible, n'utilisez pas de fumier provenant de la porcherie infectée par la DEP comme substrat dans le tas de compost, puisque le transport de fumier hors d'une porcherie ou d'une structure d'entreposage dont le taux d'infection est élevé augmentera les risques de propager le virus à l'extérieur du site.

Un compost qui atteint des températures adéquates devrait permettre d'éliminer le virus de la DEP. Les matières de compostage seront efficacement transformées si l'on retourne et vérifie le tas de compost, comme cela est décrit dans le document sur les pratiques optimales relatives à l'Élimination des cadavres d'animaux. La réglementation sur les cadavres d'animaux exige de placer les tas de compost à au moins 6 m (20 pi) des drains agricoles. Voyez les suggestions à ce sujet dans la section portant sur l'enfouissement pour les cas où l'espacement entre les drains ne permet pas de respecter cette distance.

  • Guide pratique : Marche à suivre pour le compostage en hiver.
    • Dégagez la neige du site de compostage et de la zone où les matières utilisées comme substrat seront temporairement empilées. Utilisez le tracteur d'un voisin qui n'élève pas de porcs afin de prévenir la contamination des autres véhicules de livraison.
    • Apportez sur le site de compostage de petites balles carrées, des copeaux de bois, du foin ou d'autres substrats ainsi que du fumier solide tiède ne provenant pas de porcs avant d'apporter les cadavres ou des matières issues de la porcherie susceptibles d'être contaminées. Le fumier provenant de système à litière profonde d'exploitation laitière ou bovine est idéal, car il restera tiède en se décomposant et en compostant, même par temps froid.
    • Montez des boîtes de 3 m X 3 m (10 pi X 10 pi) avec des balles carrées.
    • Étalez une couche de base de substrat (copeaux, foin, etc.) de 30 à 60 cm (1 à 2 pi).
    • Apportez les cadavres non congelés au site de compostage. Étendez les carcasses de porcelets de manière à ce qu'elles ne se touchent pas. Les carcasses des plus gros animaux devraient être espacées de 30 cm (1 pi). Placez les carcasses à au moins 20 cm (9 po) de l'extrémité.
    • Ajoutez du fumier ou de l'ensilage sur le dessus des carcasses pour que le tas commence à chauffer. Si les carcasses sont congelées et que les températures extérieures sont sous le point de congélation, ajoutez jusqu'à 15 cm (6 po) de fumier solide tiède pour que le tas commence à chauffer.
    • Étalez une autre couche de 15 cm (6 po) de substrat, et ajoutez d'autres carcasses de porcelets. Étalez des couches plus épaisses [jusqu'à 30 cm (1 pi)] si les carcasses sont plus grosses. Continuez ainsi jusqu'à ce que le tas atteigne 1,5 à 2 m (4 à 6 pi) de hauteur et prenne une forme conique.
    • Recouvrez le tas avec une couche additionnelle de substrat de 60 cm (2 pi).
    • L'une des piles doit avoir environ de 6 à 8 mètres cubes (8 à 10 verges cubes) de substrat. Il est habituellement préférable d'utiliser une plus grande quantité de substrat qu'une quantité insuffisante.
    • Utilisez environ 1,5 à 2 mètres cubes (2 à 3 verges cubes) de substrat pour chaque 1 000 kg (2 000 lb) de carcasses de porcelets.
    • Surveillez les signes de la présence de charognards autour des tas de compost. S'il est évident qu'il y a eu creusage, recouvrez les zones dégagées avec du substrat. Utilisez de grosses balles carrées ou montez des parois plus hautes pour limiter l'accès des charognards.
    • On peut aussi monter un tas de compost à l'intérieur d'un bâtiment de ferme chauffé et ventilé, si le nombre d'animaux morts est peu élevé. Inspectez régulièrement les tas à l'intérieur pour ne pas qu'il y ait surchauffe.

g) Conteneurs d'élimination des cadavres d'animaux

Bien qu'ils ne soient pas couramment utilisés dans le secteur porcin, les conteneurs d'élimination des cadavres d'animaux représentent un excellent moyen d'éliminer les carcasses d'animaux touchés par la DEP. Un conteneur d'élimination est un réservoir qui est étanche lorsqu'il est enfoui dans le sol. Les carcasses y sont ajoutées sans substrat additionnel et elles se décomposent par la suite. Les conteneurs d'élimination constituent une solution valable en cas d'éclosion de maladie, car ils permettent de regrouper les cadavres contaminés en un seul endroit pendant une longue période durant leur décomposition. Cette méthode minimise les risques de transmission ou d'écoulement des contaminants. Le conteneur d'élimination peut être un vieux réservoir propre (silo à moulée, réservoir d'eau, etc.) qui ne doit pas contenir de matières résiduelles. Si l'on modifie le réservoir, on doit s'assurer qu'il n'y a pas de risque d'incendie ou d'explosion associé à la présence d'un liquide ou d'un gaz dans le réservoir. Réparez tous les trous afin de prévenir l'écoulement. En vertu de la réglementation sur les cadavres d'animaux, un conteneur d'élimination doit être placé à au moins 16 m (50 pi) d'un drain agricole souterrain et être installé dans une zone exempte de canalisation de drainage.

  • Guide pratique : Marche à suivre pour l'installation hivernale d'un conteneur d'élimination.
    • Utilisez un réservoir étanche d'un volume maximum de 10 m3 (2 500 gallons US). Scellez tous les trous en les soudant et assurez-vous qu'il n'y a plus de liquides ou de gaz résiduels dans le réservoir. Pratiquez dans le réservoir une ouverture suffisamment grande pour y introduire les carcasses. Prévoyez un orifice d'aération ou un évent sur le dessus. Placez un couvercle sur la trappe d'accès avec un dispositif de verrouillage pour plus de sécurité.
    • Choisissez un réservoir qui présente un ratio 1:1 par rapport au volume des cadavres d'animaux. Établissez le volume de carcasses à entreposer en présumant qu'elles ont la même densité que l'eau (c.-à-d. qu'une carcasse de 2 kg (5 lb) occupe environ un volume de 2 L (0,5 gallon US). Pour des carcasses congelées placées dans un conteneur d'élimination, prévoyez au moins 25 % de volume additionnel.
    • Creusez un gros trou dans une zone sèche sans drainage souterrain. Ne choisissez pas une baissière ou une zone qui sera mouillée au printemps puisque même un réservoir lourd peut émerger à la surface du sol si de l'eau de surface ou souterraine remplit l'espace libre autour du conteneur. Enfouissez la plus grande partie du conteneur dans le trou, et laissez environ 60 cm (2 pi) dépasser de la surface du sol. Le sol doit être remblayé et compacté autour du conteneur, puis incliné pour laisser ruisseler l'eau de surface. Retirez des lieux le matériel ayant servi au creusage afin d'éviter toute contamination.
    • Introduisez les carcasses dans le conteneur. N'ajoutez pas de substrat ou d'autres matières.
    • Fermez et verrouillez le couvercle.

h) Enfouissement

L'enfouissement des carcasses constitue une méthode acceptable selon la réglementation. On doit utiliser une grosse rétrocaveuse pour creuser en sol gelé. Toutefois, dans de nombreux cas, le sol n'est gelé que dans les premiers 30 à 60 cm (1 à 2 pi), surtout lorsque le sol est recouvert de neige. Creusez la fosse d'enfouissement en lui donnant une forme allongée et étroite, tel que décrit dans le document sur les pratiques optimales relatives à l'Élimination des cadavres d'animaux (p. 89). On peut aussi creuser un gros trou de tarière (d'au moins 30 cm (1 pi) de diamètre). Placez la fosse d'enfouissement à au moins 6 m (20 pi) de tout drain agricole souterrain afin de minimiser les risques de ruissellement au printemps. Dans les champs comportant des drains agricoles espacés de 12 m (40 pi), il peut être difficile de repérer les drains en hiver et de trouver un endroit qui permet de respecter les distances de retrait recommandées. S'il est impossible de ne pas enfouir les carcasses dans un champ comportant des drains, utilisez la rétrocaveuse pour couper les drains en amont et en aval du site d'enfouissement. Il peut cependant être difficile de repérer les drains en amont et en aval lorsque le sol est gelé.

  • Guide pratique : Marche à suivre pour l'enfouissement en hiver.
    • Dégagez la neige de la zone de creusage et du tas de terre.
    • Creusez une tranchée étroite de 60 cm (2 pi) de largeur, 90 cm (3 pi) de profondeur, ou creusez un large trou de tarière de 30 cm (1 pi) de largeur et de 2 m (6 pi) de profondeur. Utilisez une grosse rétrocaveuse en sol gelé. Soyez prudent en creusant.
    • Creusez à l'écart des drains agricoles et des zones humides.
    • Introduisez les carcasses dans la fosse, et remplissez-la à peu près jusqu'à la surface du sol. Remettez en place le sol retiré durant le creusage. Recouvrez de terre pour former un monticule dépassant d'au moins 60 cm (2 pi) la surface du sol afin de diminuer le risque de présence de charognards et de permettre au sol de se tasser.
    • Au moment du remplissage de la fosse après y avoir introduit les carcasses, évitez d'y pousser de la neige.
    • À des fins de biosécurité, creusez la fosse avec une rétrocaveuse et retirez cette dernière du site avant d'y apporter les cadavres d'animaux. Utilisez le tracteur de la ferme pour pousser les carcasses dans la fosse, pour remplir la fosse avec de la terre et former un monticule. Si la rétrocaveuse est laissée sur le site durant l'enfouissement, on doit la nettoyer et la décontaminer en suivant le protocole de désinfection par temps froid décrit sur le site Web suivant ( en anglais seulement) : www.ontariopork.on.ca/Portals/0/Docs/Production/disease/OSHAB-Cold-Weather-Trailer-Disinfection-final.pdf.
    • Surveillez les signes de présence de charognards. Remplissez les trous que ces derniers peuvent faire.

i) Autorisation en cas d'urgence relative à l'élimination de cadavres d'animaux.

Si les méthodes énumérées ne peuvent pas s'appliquer à votre exploitation, et que vous devez avoir recours à une autre manière de procéder ou que vous cherchez à obtenir une dispense relativement à une partie de la réglementation sur les cadavres d'animaux, une autorisation en cas d'urgence peut être accordée en vertu du Règlement sur l'élimination des animaux morts. Pour demander une autorisation en cas d'urgence :

  • Communiquez avec le Centre d'information agricole au 1 877 424-1300 durant les heures normales de bureau (8 h à 17 h, heure de l'Est).
  • Après les heures d'ouverture ou pendant les jours de congé ou fériés, communiquez avec le Centre d'intervention en cas de déversement au durant au 1 800 268-6060.

Résumé

Il existe plusieurs méthodes pratiques d'éliminer les cadavres d'animaux à la ferme, même par temps froid. Consultez le site Web du MAAO pour des conseils et des recommandations. De plus, le Centre d'information agricole peut être en mesure de vous diriger à votre conseiller local du MAAO qui pourra vous encadrer en cas d'urgence.

Ressource : Centre d'information agricole, 1 877 424-1300, ag.info.omafra@ontario.ca

 


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca
Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 31 janvier 2014
Dernière révision : 7 février 2014