Brise-vent : comment entretenir la santé, la productivité et la longévité de vos arbres

Principales pratiques d'entretien

Pour rester productifs et en bonne santé, les brise-vent ont besoin d'un entretien qui prolongera leur durée de vie et leur efficacité. L'entretien regroupe plusieurs pratiques essentielles :


Voici une photo montrant une plantation brise-vent.

Si les agriculteurs apprécient les brise-vent, ce n'est pas uniquement pour la protection des cultures et des sols :

« Avant de planter ce brise-vent, on on ne s'étonnait pas d'avoir quatre ou cinq pieds de neige sur la voie d'entrée; mais cette année, avec toutes les tempêtes qu'il y a eu, on n'a pas eu plus de dix pouces de neige. Je suis comblé. Il a amplement joué son rôle et probablement fait plus. » (traduction)
- Mike Downey
- Alma comté de Wellington


Arrosage et regarnissage

La première année de croissance des arbres, on doit arroser et regarnir la plantation pour permettre l'établissement d'un brise-vent efficace.

La première année, l'arrosage du brise-vent est essentiel parce que les arbres forment de nouvelles racines. On peut également arroser la deuxième et la troisième année, notamment pendant les étés très secs. Après la troisième année, le système racinaire devrait être assez développé pour permettre aux arbres de bien supporter la sécheresse.

John Enright, forestier à l'Office de protection de la nature de la rivière Thames supérieure, soutient qu'il est important d'évaluer la croissance et le taux de survie des arbres un an après la plantation du brise-vent. Les agriculteurs peuvent s'appuyer sur l'évaluation du taux de survie des arbres pour déterminer s'il faut effectuer un regarnissage. Les intervalles vides permettent le passage des vents violents, qui peuvent endommager les cultures et éroder le sol. Le regarnissage consiste à rétablir la densité du brise-vent en comblant les espaces laissés par les arbres morts pendant la première saison de croissance.

Maîtrise de la végétation et fauchage

La mise en place d'une couverture végétale (p. ex. blé d'automne avec sous-semis de trèfle blanc) permet de réduire les coûts d'entretien et la pression exercée par les mauvaises herbes au voisinage du brise-vent, en plus de faciliter le fauchage à venir. Le fauchage répété plusieurs fois par année, jusqu'à trois ans après la mise en place du brise-vent, élimine une partie des mauvaises herbes qui accaparent l'humidité, les éléments nutritifs et la lumière.

Un fauchage effectué à la fin de l'automne permet de réduire l'habitat hivernal des rongeurs. Cet aspect est particulièrement important lorsqu'on tente d'établir un brise-vent formé de feuillus, parce que les rongeurs attaquent leur écorce pendant l'hiver et compromettent ainsi leur santé. En éliminant les meilleurs habitats à rongeurs, on permet aux prédateurs tels que les oiseaux de proie et les renards de les trouver plus facilement.

Les herbicides empêchent les mauvaises herbes et les graminées de pousser autour des arbres. On recommande deux ou trois traitements herbicides pendant les trois premières années suivant la plantation du brise-vent. Les agriculteurs peuvent déterminer s'il est nécessaire d'effectuer un traitement, par exemple ponctuel ou en bandes, après la première année de croissance. Certains offices de protection de la nature offrent un programme de traitements herbicides pour les brise-vent. Consultez votre office de protection de la nature pour connaître les traitements herbicides pour la maîtrise de la végétation lors de l'établissement de brise-vent.

Éclaircissage et émondage

Après dix ans de croissance, il peut être nécessaire d'effectuer un éclaircissage pour maintenir la protection dont bénéficient les cultures et le sol, ou pour obtenir des produits ligneux exploitables. L'éclaircissage contribue également à mieux protéger la zone située de chaque côté du brise-vent; celui-ci amortira les effets du vent sur une distance qui peut être équivalente à dix fois la hauteur des arbres. Selon Mark Funk, spécialiste en foresterie de l'Office de protection de la nature de la rivière Grand, après l'éclaircissage des brise-vent, les arbres qui restent ont davantage de ressources et d'espace pour pousser. Les petits intervalles créés par l'éclaircissage se referment généralement en quelques années, et les arbres sont plus forts et plus sains.

Voici une photo montrant un homme taillant un arbre.

L'élagage est une autre forme d'entretien. Dans les brise-vent de feuillus, l'élagage est bénéfique pour la structure des arbres, et il est nécessaire à l'obtention de produits ligneux exploitables à l'avenir. De plus, il améliore le fonctionnement du brise-vent, il permet de faire de la place pour les machines agricoles et il prolonge la longévité du brise-vent. Il vaut mieux élaguer souvent. L'élagage peu fréquent impose aux arbres un important stress qui ralentit souvent leur croissance ainsi que la formation du brise-vent.

Avant de couper les arbres, créer un plan d'élagage et d'éclaircissage. L'agriculteur Mike Downey, par exemple, a consulté l'office de protection de la nature de sa région pour connaître la meilleure façon d'éclaircir son brise-vent. Ensemble, pour un brise-vent formé de deux rangées d'épinettes, ils ont élaboré un plan de coupe des arbres en quinconce qui ne laisse aucun grand intervalle vide permettant le passage du vent.


Voici une photo montrant un homme éclaircissant une plantation brise-vent.

Dans le cas de deux rangées d'épinettes, l'éclaircissage en quinconce évite de créer des couloirs où le vent pourrait traverser le brise-vent sans rencontrer d'obstacles.


Conseils pour l'entretien des brise-vent

  • Pendant les sécheresses estivales, il est recommandé d'arroser les jeunes arbres toutes les deux à trois semaines. Cependant l'arrosage excessif peut être nuisible parce qu'il empêche les racines en croissance de s'enfoncer dans le sol.
  • Dans un brise-vent, on ne recommande pas l'épandage d'engrais. Les éléments nutritifs seraient accaparés par les mauvaises herbes et les graminées, ce qui créerait une concurrence nuisible à la croissance des nouveaux arbres.
  • Fauchez la végétation autour des arbres pendant les trois années qui suivront la plantation du brise-vent.
  • Autour des arbres, la culture de couverture idéale est un mélange de blé et de trèfle blanc. Le blé devient haut et protège les jeunes arbres, et le trèfle est un excellent couvre le sol qui retient l'humidité.
  • Pour l'élagage, attendre quelques années après la plantation des arbres. Sur un arbre trop jeune, l'élagage risque de provoquer un traumatisme.
  • Il est plus facile de faire quelques petites tailles fréquentes, par exemple annuelles, que de grosses tailles, par exemple tous les dix ans. Visionnez nos vidéos sur les brise-vent.

Visionnez nos vidéos sur les brise-vent.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca