Exploitation et entretien d'un réseau de drainage souterrain


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 752/555
Date de publication : 12/2010
Commande no. 10-092
Dernière révision : 12/2010
Situation :
Rédacteur : Sid Vander Veen - coordonnateur, Drainage/MAAARO


format pdf - 324 KB


Table des matières

  1. Dès l'installation terminée
  2. Gestion des terres
  3. Épandage d'éléments nutritifs
  4. Inspection et entretien périodique
  5. Problèmes
  6. Autres pratiques de gestion optimales
  7. À ne pas faire
  8. Ressources

Pour qu'un réseau de drainage souterrain soit efficace longtemps et ait le moins de répercussions possible sur l'environnement, on doit l'exploiter convenablement et le soumettre à des inspections et à des opérations d'entretien suivies (figure 1). La présente fiche technique précise ce qu'il faut faire une fois le réseau de drainage souterrain installé et les pratiques de gestion des terres à privilégier pour protéger le réseau. Elle fournit aussi des recommandations sur les opérations d'inspection et d'entretien à effectuer chaque année.

Photo aérienne montrant un champ dans lequel un réseau de drainage a été installé.

Figure 1. Vue aérienne d'un réseau de drainage souterrain.

Dès l'installation terminée

Le sol autour et au-dessus d'un tuyau de drainage nouvellement installé sera encore meuble. Une forte pression exercée sur le sol meuble risque d'endommager le tuyau ou d'en provoquer l'affaissement. Pour éviter tout dommage :

  • Laisser le temps à la pluie de tasser le sol avant de travailler le champ.
  • S'abstenir d'utiliser de la machinerie pour tasser le sol soulevé au-dessus des rangées de tuyaux. Le passage de machinerie directement au-dessus des rangées de tuyaux risque d'écraser ceux-ci.
  • Au cours de la première année après l'installation, si la machinerie circule dans le sens des rangées de tuyaux, veiller à poser les roues de part et d'autre de celles-ci ou à travailler le sol perpendiculairement à celles-ci.
  • Remblayer les tranchées avec précaution, en évitant d'endommager les tuyaux.
  • Ne pas enfouir de déchets dans les tranchées avant de les refermer.
  • Se débarrasser sans tarder des bouts de tuyaux inutilisés.

Gestion des terres

L'entrepreneur en drainage souterrain a la responsabilité de bien choisir la profondeur, la pente et l'emplacement des tuyaux qu'il installe. Cependant, même si le réseau a été installé correctement (figure 2), il se peut qu'il ne donne pas satisfaction si la gestion des sols par le propriétaire laisse à désirer. Le recours à de bonnes techniques à ce chapitre peut éviter des problèmes et prolonger la durée de vie utile d'un réseau de drainage souterrain.

Croquis illustrant les composantes d'un réseau de drainage souterrain.

Figure 2. Croquis d'un réseau de drainage souterrain.

Éviter le compactage des sols. Il est très difficile pour l'eau de traverser un sol compacté et d'atteindre les tuyaux de drainage; les activités causant le compactage du sol risquent aussi d'endommager les tuyaux de drainage. Pour éviter le compactage du sol :

  • S'abstenir de travailler le sol avant que le réseau de drainage ait eu la possibilité d'évacuer l'excès d'eau; s'abstenir de travailler le sol quand il est mouillé.
  • Éviter de croiser à répétition un tuyau avec de la machinerie lourde.
  • Alterner l'emplacement des distributeurs de fourrage.

Autres pratiques de gestion :

  • Effectuer des analyses de sol périodiques pour se tenir informé de la structure du sol et de sa teneur en éléments nutritifs.
  • Conserver une bonne porosité au sol en effectuant une rotation des cultures.
  • Prendre connaissance des pratiques agronomiques de gestion des sols afin de s'assurer d'adopter celles qui favorisent une bonne infiltration de l'eau jusqu'aux tuyaux de drainage.
  • Vérifier périodiquement la profondeur du sol au-dessus des tuyaux de drainage; les sols organiques peuvent s'affaisser, ce qui réduit leur profondeur au-dessus des tuyaux.
  • S'informer auprès de l'entrepreneur en drainage des types de sol présents dans le champ, afin de préparer le sol en conséquence pour les semis.

Épandage d'éléments nutritifs

L'installation d'un réseau de drainage souterrain est une pratique de gestion optimale qui s'assortit de nombreux bienfaits pour la culture et l'environnement. Cependant, un réseau de drainage souterrain peut avoir pour effet d'accroître la macroporosité du sol (c.-à-d. le volume de l'espace poral qui conduit l'eau directement vers les tuyaux). À moins de précautions, les éléments nutritifs épandus peuvent ainsi facilement migrer à travers ces pores, atteindre les tuyaux de drainage, puis le cours d'eau récepteur et devenir une source de pollution de l'environnement. Veiller à ce que tout épandage d'éléments nutritifs sur des terres respecte les dispositions de la Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs et de ses règlements d'application. Voici certaines recommandations générales :

  • Appliquer les éléments nutritifs aux doses recommandées, selon les bonnes méthodes et à des périodes de l'année où les épandages sont autorisés.
  • S'abstenir d'épandre des éléments nutritifs quand le sol est saturé ou que de l'eau s'écoule des tuyaux de drainage.
  • À la suite d'un épandage, vérifier périodiquement les sorties de drainage pour voir s'il en sort un effluent contaminé.
  • Pour éviter le compactage du sol des champs, s'abstenir de passer de façon répétée au même endroit lors du transport du fumier.
  • Dans un rayon respectable autour des structures de captage des eaux de surface, s'abstenir d'épandre des éléments nutritifs. Si des éléments nutritifs pénètrent dans la structure de captage, faire le nécessaire pour stopper l'écoulement (en utilisant, par exemple, des vannes d'arrêt).

Inspection et entretien périodique

Le moment qui se prête le mieux à l'inspection du réseau de drainage souterrain est le printemps avant les semis et l'automne après une pluie abondante. Évaluer l'efficacité du réseau de drainage aux points suivants :

Sorties de drainage (bouches de décharge)

  • Retirer les déchets ou débris qui ont pu s'accumuler autour de la sortie de drainage.
  • Vérifier s'il y a des signes d'érosion autour des tuyaux de drainage ou dans le fossé récepteur et vérifier si de l'eau s'écoule en longeant le dessous du tuyau. Confier les éventuelles réparations nécessaires à un entrepreneur en drainage souterrain détenteur d'un permis.
  • S'assurer que la sortie de drainage n'est pas obstruée.
  • Si la sortie de drainage semble décharger des éléments nutritifs, essayer les solutions décrites à la rubrique Épandage d'éléments nutritifs et au tableau 1, Problèmes de drainage.
  • Chercher des indices de la présence de rongeurs autour des sorties de drainage et, au besoin, faire le nécessaire pour s'en débarrasser.
  • S'assurer que la grille de protection sur la sortie de drainage est en place et qu'elle fonctionne correctement.
  • Nettoyer le fossé récepteur s'il bloque la sortie de drainage. Communiquer avec la municipalité pour les éventuelles réparations nécessaires aux drains municipaux. S'il s'agit d'un fossé privé, faire effectuer les travaux par le secteur privé. Avant d'entreprendre tous travaux, s'assurer d'avoir au préalable obtenu les autorisations nécessaires.

Structures de captage des eaux de surface (puisards, tuyaux de captage hors-sol)

  • En plus de faire des inspections au printemps et à l'automne, vérifier l'état des structures de captage après tout épisode de pluie abondante (figure 3).
  • Enlever les déchets ou débris (tiges de maïs, par exemple) qui pourraient s'être accumulés autour de la structure de captage.
  • Si des déchets ont tendance à s'y accumuler, installer un grillage à grosses mailles tout autour.
  • Vérifier les puisards et les nettoyer au besoin. S'assurer que des grilles de protection sont en place pour empêcher l'entrée des déchets et des rongeurs dans les tuyaux de drainage.

Photo montrant un tuyau de captage orangé dans un champ.

Figure 3. Tuyau de captage.

Inspection du champ

  • Chercher des indices d'érosion superficielle dans les champs et, au besoin, s'enquérir des solutions possibles auprès d'un entrepreneur en drainage souterrain détenteur d'un permis. Il se peut qu'il faille installer une structure de captage des eaux de surface ou une voie d'eau gazonnée.
  • Parcourir le champ à la recherche de trous dans le sol formés par la perforation de tuyaux de drainage. Marquer l'emplacement des éventuels trous et faire effectuer les réparations par un entrepreneur en drainage souterrain détenteur d'un permis.
  • Marquer l'emplacement des zones détrempées dans le champ et communiquer avec un entrepreneur en drainage souterrain détenteur d'un permis pour qu'il en recherche la cause et remédie au problème.

Problèmes

De l'eau qui s'accumule à la surface d'un champ ou des sections d'un champ qui restent mouillées sont des signes de problèmes de drainage. Voir le tableau 1 pour une liste de problèmes de drainage courants et les solutions suggérées.

Tableau 1. Problèmes de drainage

Problème

Solution

Structure du sol et conditions du sol

Les problèmes de structure du sol sont souvent le résultat du compactage ou d'un manque de matière organique et de macropores dans le sol. Si l'eau ne peut migrer dans le sol jusqu'au tuyau de drainage, l'efficacité du réseau de drainage se trouve réduite et des zones détrempées apparaissent dans le champ.

  • Effectuer un sous-solage pour ouvrir le sol et y améliorer la circulation de l'eau.
  • S'abstenir de pratiquer les activités décrites sous Gestion des terres afin d'éviter le compactage du sol.
  • Pratiquer une culture à racines profondes afin d'améliorer la porosité du sol.

Canalisation interrompue

Il arrive, durant l'enfouissement à la ferme de services publics, comme des conduites d'eau, des pipelines ou des conduites électriques, qu'un tuyau de drainage se brise et que la canalisation se trouve ainsi interrompue, ce qui donne lieu à des problèmes de drainage.

  • Communiquer avec un entrepreneur en drainage souterrain détenteur d'un permis afin qu'il trouve le problème et fasse la réparation.

Obstruction causée par des racines (arbre, taillis ou culture)

Certains arbres (saules, mélèzes, peupliers et érables argentés) peuvent poser problème s'ils se trouvent à moins de 15 m d'un tuyau de drainage.

  • Communiquer avec un entrepreneur en drainage souterrain pour qu'il enlève la section de tuyaux bloquée et la remplace.
  • À tout le moins, éliminer les arbres et taillis à moins de 15 m d'un tuyau de drainage.
  • Si l'obstruction est causée par les racines d'une culture (comme la luzerne), pratiquer une rotation des cultures comme moyen de prévention.

Obstruction causée par un rongeur

Il arrive que des rongeurs se fraient un chemin à l'intérieur d'un tuyau, mais y restent piégés. Le cadavre se gonfle et obstrue par la suite complètement le tuyau, ce qui laisse des zones du champ privées de drainage.

  • Communiquer avec un entrepreneur en drainage souterrain pour retirer et remplacer la section de tuyaux endommagée.
  • Veiller à ce que des grilles à l'épreuve des rongeurs soient bien en place.

Obstruction causée par l'ocre ferreuse

L'ocre ferreuse est une substance organique rougeâtre ou orangée et gélatineuse qui peut bloquer l'ouverture d'un tuyau. Même si les sols organiques peuvent être la source du problème, celui-ci est difficile à prévoir. Si le sol renferme de l'ocre, le réseau de drainage aura une durée de vie utile plus courte que la normale.

  • Demander conseil à un entrepreneur en drainage souterrain détenteur d'un permis.
  • Utiliser des tuyaux de drainage de fort diamètre protégés par des filtres.
  • Couper du réseau les tuyaux qui évacuent l'eau de sols organiques.
  • Maintenir les tuyaux de drainage submergés (on évite ainsi parfois la formation d'ocre ferreuse).

Obstruction causée par de la matière organique

Les eaux usées évacuées dans le réseau de drainage depuis une fosse septique, une laiterie, un silo ou un enclos de ferme peuvent donner lieu à une accumulation de matière organique. En plus de causer beaucoup de tort à l'environnement, ces déchets obstruent les tuyaux.

  • Demander à un entrepreneur en drainage souterrain détenteur d'un permis d'enlever et de remplacer la section de tuyaux bloquée.
  • Couper du réseau les tuyaux qui évacuent des eaux usées provenant d'une fosse septique, d'une laiterie, d'un silo ou d'un enclos de ferme.

Vieille canalisation rompue

De vieux tuyaux ayant été coupés du réseau durant l'installation d'un nouveau réseau de drainage peuvent être responsables de zones détrempées dans le champ.

  • Communiquer avec un entrepreneur en drainage souterrain détenteur d'un permis afin qu'il repère la vieille canalisation et qu'il la rebranche au réseau.

Tuyau affaissé

Un tuyau affaissé ou écrasé est souvent le fait d'une circulation intense au-dessus de celui-ci.

  • Demander à un entrepreneur en drainage souterrain détenteur d'un permis qu'il repère le tuyau écrasé et le remplace.
  • Envisager d'utiliser des tuyaux plus solides dans les zones de grande circulation.

Autres pratiques de gestion optimales

  • Le plan du réseau de drainage souterrain est précieux; le conserver et bien le protéger!
  • Avec le temps, l'herbe et les taillis peuvent cacher les sorties de drainage. Marquer l'emplacement de toutes les sorties afin qu'elles soient toujours faciles à repérer.
  • Tenir un registre de toutes les opérations d'entretien portant sur des tuyaux de drainage.
  • Utiliser des collecteurs pour réduire le nombre de sorties de drainage.
  • Au moment d'ériger des clôtures, éviter que les poteaux de clôtures n'endommagent les tuyaux de drainage souterrain.
  • Si une gouttière est reliée au réseau de drainage souterrain, s'assurer d'installer une grille de protection au point de raccordement.
  • Évacuer les eaux de ruissellement à l'aide de fossés, de rigoles de drainage ou de voies d'eau gazonnées, de manière à assurer un fonctionnement plus efficace du réseau de drainage souterrain.
  • Lors de l'ajout de bâtiments ou de services, veiller à ne pas perturber le réseau de drainage souterrain existant.
  • Commander périodiquement une photo aérienne de la ferme, afin de pouvoir observer le réseau de drainage et de repérer d'éventuels problèmes.

À ne pas faire

  • Ne pas évacuer, dans le réseau de drainage souterrain, les eaux usées provenant d'une laiterie, d'une fosse septique, d'un silo ou de la ferme. Non seulement ces eaux sont-elles une source de pollution environnementale, mais elles risqueraient aussi d'obstruer les tuyaux.
  • Ne pas planter d'arbres au-dessus ni à proximité des tuyaux de drainage souterrain; leurs racines auraient tôt fait de pénétrer dans les tuyaux et de les obstruer (figure 4).
  • Ne pas amener les eaux de ruissellement à s'écouler au-dessus d'une sortie de drainage, car celle-ci serait soumise à l'érosion et risquerait d'être endommagée.
  • Ne pas brûler l'herbe autour de la sortie de drainage; le feu risquerait d'endommager le tuyau.
  • Ne pas laisser les animaux d'élevage piétiner les tuyaux de sortie; ils risqueraient de les endommager.
  • Ne pas travailler le sol quand il est mouillé; cette pratique est propice au compactage du sol qui se draine ensuite moins bien.

Photo montrant un tuyau de drainage bloqué par des racines.

Figure 4. Tuyau obstrué par des racines.

Si l'on y fait attention et que l'on adopte de bonnes pratiques de gestion, un réseau de drainage souterrain peut durer toute une vie et permettre de compter sur un sol bien drainé se prêtant à un éventail de cultures.

Ressources

Pour plus d'information sur la planification, la conception et la construction d'un réseau de drainage agricole, voir la publication 29F du MAAARO, Guide de drainage de l'Ontario.

La présente fiche technique a été rédigée par Sid Vander Veen, coordonnateur, Drainage, MAAARO, Guelph, qui tient à souligner l'apport de différents membres de la Land Improvement Contractors of Ontario (LICO), qui ont généreusement donné de leur temps et partagé leur expérience. La LICO est une association d'entrepreneurs, de fournisseurs et d'industries œuvrant principalement dans les secteurs de l'agriculture et du drainage des terres en Ontario. La plupart des entrepreneurs membres de la LICO font la conception et l'installation des réseaux de drainage souterrain destinés à des terres agricoles et sont détenteurs d'un permis en vertu de la Loi sur les installations de drainage agricole.

 


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca