Gaz d'ensilage

L'exposition au gaz d'ensilage (dioxyde d'azote, NO2) peut occasionner chez les agriculteurs une détresse respiratoire grave et des dommages permanents aux poumons. Elle peut même causer rapidement la mort. Puisque la présence de gaz d'ensilage est difficile de prédire, la prudence est toujours de mise après la récolte.

Les conditions météorologiques et les pratiques agricoles influent sur la quantité de nitrates présente dans la matière végétale, à la base de la production de NO2 dans le silo. Par exemple, si des précipitations abondantes font suite à une période de sécheresse durant la période de croissance, les cultures de maïs pourraient emmagasiner de fortes concentrations de nitrates dissous. Si le maïs est récolté avant que les nitrates ne soient convertis en protéines, il y a formation de dioxyde d'azote.

Le gaz d'ensilage est produit presque immédiatement après le remplissage d'un silo. Le danger est plus grand dans les 12 à 60 heures qui suivent le remplissage, puis les risques diminuent pendant 4 à 6 semaines, lorsque l'ensilage a terminé sa fermentation. Ce gaz est reconnaissable à son odeur de javellisant. Il peut apparaître sous la forme d'un brouillard rougeâtre, mais il n'est pas toujours visible.

Comme le dioxyde d'azote est plus lourd que l'air, il tend à s'accumuler juste au-dessus de l'ensilage. Il peut aussi pénétrer dans la chute du silo et se répandre dans les salles de préparation des aliments. Les silos tours sont plus à risque parce que le gaz d'ensilage reste à la surface du maïs et les travailleurs entrent souvent dans le silo après le remplissage pour étaler les végétaux et régler la désileuse.

Inhalé, le dioxyde d'azote se combine à l'humidité du corps pour former de l'acide nitrique et causer des brûlures graves aux poumons et au reste de l'appareil respiratoire. L'œdème pulmonaire s'ensuit. Les victimes s'affaissent souvent. Les personnes qui tentent de leur porter secours peuvent aussi être terrassées. Les agriculteurs exposés au gaz d'ensilage doivent être vus immédiatement par un médecin.

Ne pas entrer dans un silo pendant la période à risque sans porter un appareil respiratoire autonome approprié. Aérer le silo au préalable en actionnant l'ensileuse souffleuse pendant 30 minutes et la laisser tourner tant que quelqu'un est à l'intérieur. Ventiler aussi la salle de préparation des aliments et la chute. Placer des panneaux d'avertissement et ne jamais laisser des personnes ou des animaux s'approcher.

Pour plus d'information sur la prévention de blessures et de décès dus au gaz d'ensilage, consulter :


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 18 septembre 2012
Dernière révision : 06 novembre 2015

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424 1300
Courriel :ag.info.omafra@ontario.ca