Notes sur les ravageurs du fraisier
Thrips

 

Identification

Les thrips sont de minuscules insectes jaune-brun, de forme effilée qui font moins de 2 mm de long. Leurs pièces buccales peuvent râper et sucer. Les thrips s'en prennent d'abord aux fleurs. Puis, ils s'attaquent aux fruits, à mesure que ces derniers grossissent et que les achènes se séparent. Les symptômes du bronzage des fruits apparaissent quand les fruits issus des fleurs centrales atteignent 5-10 mm de diamètre. Une inspection attentive du jeune fruit révèle la présence de mouchetures nécrotiques ou de taches bronze sur les achènes (graines) et le fruit, surtout à la jonction du calice. Le fruit tout entier risque de se couvrir de taches bronze et de se craqueler. Les akènes sont proéminents.

Dans la plupart des cas, le bronzage des fruits est causé par les thrips des fleurs. Il peut aussi être causé par le tarsonème du fraisier et le tétranyque à deux points. Le blanc (oïdium) est parfois en cause dans le fendillement des fruits et la protubérance des akènes. Une teinte de rouille sous les sépales permet de distinguer à coup sûr que les thrips sont en cause.

Période d'activité

Les thrips ne passent pas l'hiver en Ontario, mais les courants chauds les ramènent du Sud tous les ans au printemps. Ils sont attirés par les fleurs blanches et donc par les fleurs du fraisier, qui sont épanouies au moment où ils arrivent. Les ravages qu'ils causent chez les fraisiers ne se produisent pas tous les ans.

Surveillance et seuils

  • Secouer les inflorescences au-dessus d'une assiette ou d'un plateau blanc. Quand les thrips jaunes pullulent, voir si les fruits sont endommagés.
  • Examiner à la loupe le calice des petits fruits verts à la recherche de thrips et d'une teinte rouille sur le fruit.
  • Les techniques de dépistage et les stratégies de lutte contre les thrips n'ont pas été mises au point en Ontario.

Notes sur la lutte

Il n'existe pas d'insecticide homologué pour lutter contre les thrips. Les insecticides épandus pour lutter contre l'anthonome du fraisier et la punaise terne contribuent à réduire les populations de thrips.

Pour en savoir plus

| Haut de la page |

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca

Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 17 mai 2006
Dernière révision : 17 mai 2006

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca