Prolonger la saison des fraisiers insensibles à la photopériode à l'aide de mini-tunnels en production biologique

L'offre de fraises locales est extrêmement limitée dans le Haut-Midwest américain surtout en raison de la courte saison de croissance. Les fruits représentent une partie importante d'un régime alimentaire équilibré et bien qu'il y ait un intérêt manifeste à pouvoir se procurer plus facilement des fraises cultivées localement, le manque de variétés convenables et de systèmes de production appropriés a empêché les producteurs locaux de répondre à ce besoin dans cette région.

Au cours des deux dernières années, notre principal objectif a été de réaliser des essais sur des fraisiers insensibles à la photopériode cultivés sous mini-tunnel en production biologique. Pour avoir des fraises fraîches, cultivées localement durant une période prolongée, nous avons planté six variétés de fraisiers insensibles à la photopériode sur six buttes en plasticulture, avec ou sans mini-tunnels. Nous avons récolté les fraises de ces fraisiers de la mi-juillet à la mi-octobre 2013/2014 au site de Morris du West Central Research and Outreach Center (WCROC), au campus de St-Paul de l'Université du Minnesota, et dans les fraisières de deux producteurs participants.

Le second objectif était de travailler avec des producteurs existants et potentiels afin de leur apprendre ces nouvelles méthodes de production. Le troisième objectif était d'évaluer si nous avions réussi à accroître la production de fraises dans le Haut-Midwest avec la collaboration d'organismes partenaires. Advenant l'efficacité de cette nouvelle méthode de cultiver des fraisiers insensibles à la photopériode, le nombre de producteurs de fraises pourrait augmenter dans le Haut-Midwest, tout comme les rendements, et par conséquent l'offre de fraises locales, de juin à octobre.

Figure 1: Systèmes de production biologique de fraises cultivées sous mini-tunnels, utilisés par l'équipe de recherche de l'Université du Minnesota.

Figure 1: Systèmes de production biologique de fraises cultivées sous mini-tunnels, utilisés par l'équipe de recherche de l'Université du Minnesota.

Les variétés de fraises habituelles qui donnent des fruits en juin au Minnesota ont un rendement de base de 5500 livres/acre. Des données préliminaires de l'USDA dans le cadre d'essais de mini-tunnels avec des variétés de fraisiers insensibles à la photopériode ont fourni des rendements calculés variant entre 9 632 et 21 280kg/ha (8 600 - 19 000 lb/ac) (Lewers, 2012). Le rendement moyen 2013-2014 sous mini-tunnels était de 19 174 kg/ha (17 120 lb/ac) au site de St-Paul et de 24 398 kg/ha (21 784 lb/ac) au site du WCROC. Les rendements aux deux sites se situaient à l'intérieur des seuils du USDA et surpassaient le rendement des variétés de juin au Minnesota.

Afin de déterminer les dimensions individuelles des fruits (g) de chaque variété, nous avons choisi de manière aléatoire 20 fruits par traitement, à chaque récolte 2013 et 2014. Au site du WCROC, le poids moyen par fruit (g) parmi les six variétés pour les deux années, sous mini-tunnel, était de 16,45 g, alors qu'il était de 15,22 g sans mini-tunnel. Au site de St - Paul, le poids moyen par fruit (g) parmi les six variétés pour les deux années, sous mini-tunnel, était de 12,98 g, alors qu'il était de 12,42 g sans mini-tunnel. Par comparaison, ce poids moyen 2010-2011 du WCROC dans le cadre de l'essai sur des variétés de juin est de 11,45 g par fruit. Après deux ans de recherche, on a constaté que les fruits des six variétés de fraisiers insensibles à la photopériode étaient plus gros comparativement aux fruits des variétés de juin dans le cadre de ces essais réalisés au Minnesota.

Au cours de la période de cueillette à la fin de l'été et à l'automne 2013 au site du WCROC, nous avons goûté des fraises remarquablement sucrées. Nous avons mesuré au hasard les degrés Brix (teneur en sucres) durant la saison de la cueillette des six variétés, dans les traitements avec et sans mini-tunnels. Les résultats ont montré un degré Brix moyen de 7,6 entre la fin juillet et le début d'octobre, dans les deux traitements avec et sans mini-tunnel. Pour comparer ces degrés Brix, nous avons pris au hasard des relevés pour notre essai 2013 au WCROC sur des variétés de juin, entre la fin juin et le début juillet. Les résultats ont montré un degré Brix moyen de 7,7. La comparaison indique donc que les variétés de fraisiers insensibles à la photopériode donnent des fraises tout aussi sucrées que les variétés de juin couramment cultivées au Minnesota.

Pour des instructions par étapes sur la construction d'un système de mini-tunnels dans une fraisière, ou pour plus d'information sur le projet, consulter le blogue sur les fraisiers sous mini-tunnels sur le site Web de UMN Commercial Fruit (en anglais seulement), http://fruit.cfans.umn.edu/category/strawberries/low-tunnel-strawberry/. Nous poursuivrons ce projet de recherche en 2015-2016. On peut communiquer avec Steve Poppe à poppesr@morris.umn.edu.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca