Éviter les piûres de pentatomes

L'enquête provinciale 2013 sur la punaise marbrée est en cours depuis le mois de mai. Des adultes hivernants ont été détectés pour la première fois sur nos « points chauds » à Hamilton dès la mi-juin et, début juillet, on a trouvé les premières nymphes sur le nerprun. Les populations n'ont cessé d'augmenter depuis. Nous avons trouvé, comme cela a également été signalé aux États-Unis, des nymphes et des adultes de punaises marbrées (figure 1) sur une grande variété d'arbres et d'arbustes ornementaux courants. Jusqu'à maintenant, nous n'avons repéré des populations reproductrices que dans des zones bien définies à Hamilton.

Figure 1 : Nymphe (à gauche) et adulte (à droite) de punaise marbrée.

Figure 1 : Nymphe (à gauche) et adulte (à droite) de punaise marbrée.

Les effectifs de punaises marbrées sont à leur maximum à la fin août et début septembre. À ce moment-là de la saison, la plupart des individus auront terminé leur développement et les adultes chercheront les sources de nourriture restantes avant d'hiverner. Le risque est donc élevé pour les pommes qui constituent une culture à récolte tardive.

Les symptômes précoces de dommages peuvent être difficiles à détecter, en particulier sur les pommes (figure 2). On peut parfois observer des résidus de cristaux de sucre blancs ou un petit trou au centre des sources de nourriture décolorées. Les premiers signes de dommages dus aux pentatomes apparaissent sous la forme de lésions déprimées présentant un tissu liégeux sous la peau (figure 3). Des fruits semblant intacts au moment de la cueillette peuvent ressortir de l'entreposage avec des taches brunes et des dommages similaires à ceux causés par la tache amère des pommes.

Figure 2 : Les dommages précoces dus aux pentatomes qui se sont nourries peuvent apparaître sous la forme de taches décolorées (à gauche) avec des résidus de cristaux de sucre blancs et/ou un petit trou au centre de l'endroit où elles s'alimentent (à droite). (Peter J. Jentsch, Cornell Univeristy Hudson Valley Lab)

Figure 2 : Les dommages précoces dus aux pentatomes qui se sont nourries peuvent apparaître sous la forme de taches décolorées (à gauche) avec des résidus de cristaux de sucre blancs et/ou un petit trou au centre de l'endroit où elles s'alimentent (à droite). (Peter J. Jentsch, Cornell Univeristy Hudson Valley Lab)

Figure 3 : Les premiers signes de dommages dus aux pentatomes apparaissent sous la forme de lésions déprimées présentant un tissu liégeux sous la peau (à gauche). Des fruits endommagés semblant intacts au moment de la cueillette peuvent ressortir de l'entreposage avec des taches brunes et des dommages similaires à ceux causés par la tache amère des pommes (à droite). (Peter J. Jentsch, Cornell Univeristy Hudson Valley Lab)

Figure 3 : Les premiers signes de dommages dus aux pentatomes apparaissent sous la forme de lésions déprimées présentant un tissu liégeux sous la peau (à gauche). Des fruits endommagés semblant intacts au moment de la cueillette peuvent ressortir de l'entreposage avec des taches brunes et des dommages similaires à ceux causés par la tache amère des pommes (à droite). (Peter J. Jentsch, Cornell Univeristy Hudson Valley Lab)

Vous trouverez à partir du lien suivant quelques excellentes photos de dommages causés par des pentatomes dans les pommiers : hudsonvf.cce.cornell.edu/scouting%20reports/BMSB%20Project/BMSB%20Alert%209-26-12.pdf.

Voici quelques conseils pour avant la cueillette recommandés aux pomiculteurs dans d'autres régions de production :

  • Surveillez le périmètre du verger - les dommages sont souvent plus importants en bordure du verger près des zones boisées, particulièrement là où les hôtes privilégiés sont abondants (« ailante glanduleux », catalpa, nerprun**, etc.). Envisagez, l'année prochaine, une surveillance en saison de ces hôtes sur l'exploitation afin de détecter tout signal précoce d'établissement de la punaise marbrée dans les environs.
  • Levez les yeux - la punaise marbrée a tendance à privilégier la partie supérieure du couvert, il convient donc d'utiliser une échelle pour mieux détecter cet insecte nuisible lorsque ses effectifs sont faibles.
  • Multipliez les opérations de surveillance - les punaises marbrées adultes volent très bien et peuvent se déplacer très rapidement depuis des hôtes ornementaux vers les cultures.
  • Il n'existe pas de seuil pour la punaise marbrée en ce qui concerne les arbres fruitiers - elles peuvent être difficiles à détecter et un petit nombre d'insectes peut être à l'origine de pertes économiques importantes pour les pomiculteurs.

N'oubliez pas qu'il y a d'autres pentatomes en mesure de causer des dommages aux pommes. Si vous croyez avoir observé des punaises marbrées, veuillez communiquer avec nous immédiatement par l'intermédiaire du Centre d'information agricole au 1-877-4524-1300 ou par courriel à ag.info.omafra@ontario.ca. Pour plus d'informations sur la punaise marbrée, visitez Punaise marbrée sur le site du Ministère et www.stopbmsb.org.* Le financement du projet Assessment of the Distribution and Natural Enemies of the Brown Marmorated Stink Bug in Southern Ontario (évaluation de la distribution et des ennemis naturels de la punaise marbrée dans le sud de l'Ontario) a été obtenu par le canal du thème Gestion des situations d'urgence du programme de partenariat entre le MAAO et le MAR et l'Université de Guelph avec le soutien financier des organismes suivants : Grain Farmers of Ontario, Grape Growers of Ontario, Niagara Peninsula Fruit and Vegetable Growers' Association, Ontario Apple Growers et Tender Fruit Producers Marketing Board. L'équipe de recherche sur la punaise marbrée est composée de Cynthia Scott-Dupree Ph. D. (Université de Guelph), Tara Gariepy Ph. D. (Agriculture et Agroalimentaire Canada), Hannah Fraser et Tracey Baute (ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation de l'Ontario et ministère des Affaires rurales) et est soutenue par de nombreux autres membres du personnel de la Direction du développement de l'agriculture du MAAO et du MAR.

** Les enquêtes menées en Ontario montrent que le nerprun constitue un hôte adapté et fortement privilégié de la punaise marbrée, attirant aussi bien les nymphes que les adultes tout au long de la saison.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca