Semis sur sol gelé pour améliorer les peuplements de fourrage

La technique de semis sur sol gelé permet d'améliorer la productivité et la qualité des fourrages dans les pâturages et les champs de foin. Le travail conventionnel, le travail réduit et la culture sans travail du sol permettent généralement un taux de succès de l'établissement plus élevé que le semis sur sol gelé; cependant cette technique peut représenter une façon économique de régénérer un peuplement existant de fourrage là où l'on ne peut envisager ni le labour, ni les semis sans travail du sol (profondeur du sol, irrégularité du drainage, présence de pierres, risque d'érosion du sol, coûts ou besoins immédiats en fourrage).

Moment des semis

Dans la plus grande partie de l'Ontario, le meilleur moment pour effectuer les semis sur sol gelé est de la mi mars au début d'avril, lorsque la neige est partiellement ou totalement fondue. Idéalement, le sol devrait geler et dégeler au moins deux ou trois fois après les semis, ce qui fait pénétrer les semences dans le sol. Éviter de semer sur la neige là où une fonte rapide pourrait provoquer un ruissellement qui emporterait les semences.

Matériel

Le semis sur sol gelé est souvent effectué au moyen d'un épandeur rotatif monté sur un véhicule tout terrain, une motoneige ou un tracteur. Dans des champs particulièrement accidentés ou peu étendus, il peut être préférable d'utiliser un distributeur à main.

Choix de l'emplacement

Pour germer, les semences doivent être en contact étroit avec le sol. Pour le semis sur sol gelé, les meilleurs emplacements sont les peuplements d'herbacées dégarnis où une partie du sol est exposée. Pour favoriser l'établissement des jeunes plants, l'automne précédant les semis, on peut amincir le peuplement par surpâturage ou par une tonte à 5 cm, ce qui affaiblit les plants existants et facilite l'action du gel et du dégel. C'est dans les champs de gazon épais que le semis sur sol gelé donne les moins bons résultats.

Choix de l'espèce et densité de semis

Le trèfle rouge est l'espèce la plus facile à semer sur sol gelé. Ses graines sont denses, ce qui améliore le contact avec le sol, elles germent à des températures basses et les jeunes plants sont vigoureux, de sorte qu'ils commencent à pousser tôt au printemps. Les semis de lotier corniculé et de trèfle blanc sur sol gelé ont connu un succès variable. L'établissement du lotier corniculé est plus difficile et plus lent que celui du trèfle rouge, mais le premier est non météorisant. Une fois établi, il tolère bien une large gamme de conditions de croissance et persiste plus longtemps que le trèfle rouge.

Dans le cas des herbacées, le semis sur sol gelé réussit rarement. Cependant des recherches effectuées par Dan Undersander à l'Université du Wisconsin ont permis de montrer que le dactyle pelotonné et l'ivraie multiflore (annuelle) s'établissaient mieux que la phléole des prés et l'alpiste roseau. L'établissement du brome inerme a donné des résultats intermédiaires, mais cette plante est plus résistante à l'hiver que le dactyle pelotonné et l'ivraie multiflore.

La luzerne ne convient pas au semis sur sol gelé parce que les jeunes plants ne se développent pas en présence de plantes adultes (phénomène d'auto toxicité).

Densité des semis sur sol gelé

Espèces

Densité de semis

kg/ha (lb/acre)

Trèfle rouge
3 - 6 (2,7-5,3)
Trèfle blanc
2 - 3 (1,8-2,7)
Lotier corniculé
3 - 6 (2,7-5,3)
Dactyle pelotonné
3 - 4 (2,7-3,6)
Ivraie multiflore
4 - 8 (3,6-7,1)

Choisir la densité la plus élevée lorsqu'une grande partie du sol est nue.

Fertilité du sol

L'établissement des nouveaux plants connaîtra le succès avec une fertilité du sol adéquate, en mesure de supporter la croissance des plantes. Si la fertilité du sol est faible, penser à des amendements comme du compost ou d'autres sources d'éléments nutritifs, en vue de l'améliorer.

Gestion des récoltes

Après l'établissement des nouveaux plants, le pâturage régulier ou la récolte auront pour effet de réduire la compétition due aux herbacées existantes et permettront à la lumière de pénétrer dans le couvert végétal. L'année de l'établissement, éviter le surpâturage en laissant au moins cinq à huit centimètres (deux à trois pouces) de parties aériennes.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca