Questions et réponses sur les cultures de couverture

Les cultures de couverture sont un sujet chaud ces temps-ci. On peut toujours faire des semis habituels au printemps de trèfle rouge ensemencé dans le blé d'automne ou semer d'autres cultures de couverture après la récolte de blé. Toutefois, les cultures de couverture sont de plus en plus semées dans bon nombre d'autres situations. L'intérêt pour les semis intercalaires dans le maïs de semence, le maïs à ensilage ou le maïs grain augmente. Des cultures de couverture sont également semées après le maïs à ensilage, les haricots comestibles et les fèves soya récoltées tôt.

Il y a de nombreuses raisons de semer des cultures de couverture, notamment pour piéger l'azote du sol ou fixer l'azote après un épandage de fumier. Les cultures de couverture peuvent aider à maîtriser les mauvaises herbes, réduire les populations de nématodes, améliorer la structure du sol et contribuer à ameublir les sols compactés. Et, ce qui est le plus important, les cultures de couverture aident à protéger le sol de l'érosion éolienne et hydrique.

Quelques réponses à des questions fréquemment posées sur les cultures de couverture :

Quelle est la différence entre les variétés de radis oléagineux (comme le Tillage Radish, le Tilth Pro NitroRadish, GroundHog Radish) et le radis oléagineux commun?

Le nom de la variété désigne une variété ou un croisement qui a été mis au point pour améliorer certaines caractéristiques. La plupart des variétés améliorées actuellement offertes sont des radis daïkon, lequel se caractérise principalement par une grosse racine et une floraison tardive. Les semences ordinaires de radis oléagineux sont souvent un mélange de semences présentant des caractéristiques variées. Les semences varient d'une année à l'autre, ce qui donne des racines de de différentes dimensions.

Jusqu'à quand peut-on semer une culture de couverture?

Les dates de semis des cultures de couverture varient selon les types de cultures et la région de la province. Les céréales d'automne peuvent être semées plus tard que les cultures qui ne survivent pas au gel. Les cultures de couverture vont donner de bons résultats pour les cultures semées jusqu'à la fin d'août. Dans bon nombre de régions, le risque de destruction par le gel de la culture de couverture, avant que la croissance ait été suffisante, augmente jusqu'à la mi-septembre. Après la mi-septembre, dans le sud de l'Ontario, il ne vaut généralement pas la peine de semer des cultures de couverture comme le radis oléagineux.

Pourquoi la croissance de ma culture de couverture a-t-elle été médiocre?

Les cultures de couverture qui piègent l'azote, comme le radis oléagineux, l'avoine, les moutardes et le blé de printemps, peuvent donner de mauvais résultats lorsqu'elles sont semées après du blé d'automne. Ces cultures ont besoin d'azote et il se peut qu'il n'y ait plus beaucoup d'azote dans le sol après la récolte de blé. Il arrive souvent que ces cultures finissent par être en concurrence avec les repousses spontanées de blé pour le peu d'azote qui reste.

Comment détruire la culture de couverture?

De nombreuses cultures de couverture couramment utilisées sont détruites par le gel; il n'y a donc pas lieu de faire quoi que ce soit pour les éliminer. Il existe cependant quelques cultures de couverture qui peuvent donner des surprises. La première sur la liste est le ray-grass annuel. Le nom de cette graminée est un peu trompeur, car bon nombre de plants vont en fait survivre à l'hiver. Habituellement, le ray-grass est éliminé à l'automne. S'il en reste au printemps, il faut savoir que les plants peuvent atteindre de 60 à 90 cm (2 à 3 pi) de hauteur durant un épisode de chaleur humide au printemps. Les autres cultures à surveiller sont le radis oléagineux, le sarrasin et les moutardes. En effet, si on les laisse monter en graines, ces cultures peuvent devenir des mauvaises herbes pendant les années à venir. Bien sûr, les céréales d'automne devront être détruites l'automne ou au printemps selon le cas.

Consulter le site http://www.mccc.msu.edu (en anglais seulement) pour accéder à l'outil de sélection des cultures de couverture et obtenir de l'information sur les semis, les dates de semis et des réponses à bon nombre d'autres questions. Il est important de considérer les cultures de couverture comme faisant partie intégrante du système cultural, et d'utiliser les ressources disponibles pour améliorer ses chances de réussite.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca